2 min

Visite du Préfet de Région

Le 16 juillet André Torre, Président de Centre recevait Pascal Lelarge, Préfet de Région, Catherine Marcellin Directrice Adjointe DRAAF, Jean-Laurent Vellutini DRARI.

Publié le 30 juillet 2021

illustration Visite du Préfet de Région
© INRAE

André Torre, Président de Centre, a reçu Pascal Lelarge, Préfet de la Région Corse, Catherine Marcellin DRAAF et JEan-Laurent Vellutini DRARI.

La matinée de travail, débutait par une présentation générale du Centre de Corse et ses thématiques de recherche, par André Torre.

Puis il incombait à Olivier Pailly, Yann Froelicher et Jean Michel Sorba de présenter leurs unités et leurs programmes de recherches.

Un moment d'échange et de questions, qui s'est poursuivi par une visite des laboratoires de l'implantation de San Giuliano,

Photo 1 : Yann Froelicher, Jean Laurent Vellutini, Catherine Marcellin, Pascale Lelarge, André Torre : laboratoire de génétique

laboratoire de génétique

La visite des installations expérimentales a permis à Yann Froelicher UR Agape, antenne Corse, de présenter la serre insectproof destinée à recevoir les créations variétales.

Photo 2 : serre insectproof

 

 

 

 

Et enfin la visite de la collection d'agrumes le CRB Citrus.

Photo 3 : visite du CRB Citrus, avec Olivier Pailly UE Citrus et Jean Michel Sorba SELMET- LRDE Corte

 

 

André TorrePrésident de Centre

Le centre

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019