Changement climatique et risques

Incendies, sécheresses, canicules, gel, tempêtes, précipitations intenses, érosion côtière, avalanches et fonte des glaciers s’intensifient avec le changement climatique. Le changement climatique, en tant que composante du changement global, exacerbe les risques pour l’environnement, la biodiversité et les sociétés, voire en génère de nouveaux. Les évolutions tendancielles du climat mais aussi l’accroissement de la fréquence et de l’intensité des phénomènes atypiques (vague de chaleur, de froid...), et leurs impacts dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation, de la forêt, de la gestion de l’eau et des déchets, ainsi que sur la santé végétale, animale et humaine sont au cœur de nos travaux. Ceux-ci visent l’atténuation de ce changement, l’adaptation des systèmes alimentaires et des écosystèmes en réduisant leur vulnérabilité et en augmentant leur résilience par le développement des connaissances et l’appui aux politiques publiques. Ils participent également à améliorer la prévention et la gestion des risques.

S’adapter au changement climatique et gérer les risques

Le changement climatique a pour conséquences une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée des canicules et des sécheresses, mais aussi probablement des précipitations. La saisonnalité est perturbée.

Les risques associés, qu’ils soient naturels (sécheresses, inondations, incendies, etc.), sanitaires (invasions biologiques, pandémie, etc.) ou socio-économiques (instabilité des marchés, etc.) augmentent. Ils menacent les systèmes alimentaires, l’accès à l’eau, les sols, les moyens de subsistance des populations, les infrastructures, ou bien encore la santé humaine et celle des écosystèmes.

INRAE développe des recherches interdisciplinaires sur les causes et conséquences du changement climatique en mobilisant des approches d’observation à long terme, d’expérimentation et de modélisation. L’institut contribue, avec ses partenaires et l’ensemble des acteurs, à la conception et à la mise à l’épreuve de démarches durables en appui aux transitions, qui soient compatibles avec les enjeux d’atténuation et d’adaptation au changement climatique et qui intègrent les dimensions de prévention et de gestion des risques.

Des résultats marquants

 

Focus sur

Cerisier en fleurs

Observer les saisons, observer le changement climatique

L’Observatoire des Saisons est un programme de recherche participative, initié en 2008 par le CNRS et l’association Tela Botanica, et qui implique des nombreux chercheurs d’INRAE. Il repose sur l'observation des rythmes saisonniers des plantes et des animaux par les citoyens afin de collecter des données utiles à la recherche notamment pour l’étude du changement climatique et de la biodiversité.

EN SAVOIR PLUS, INFOGRAPHIE

Des collaborations