3 min

Fermetures des sites INRAE du centre Provence-Alpes-Côte d'Azur

Tous les sites du centre INRAE Provence-Alpes-Côte d'Azur sont fermés, depuis mardi 17 mars midi et pour 15 jours renouvelables. L’accueil de manifestations scientifiques et publiques ont été reportées jusqu’à nouvel ordre.

Publié le 19 mars 2020

illustration Fermetures des sites INRAE du centre Provence-Alpes-Côte d'Azur
© INRAE

En cohérence avec les différentes instructions venues de la Présidence de la République et des Ministères, INRAE s’est organisé face à la progression de l'épidémie de Covid-19. La cellule de crise nationale, déclinée au niveau régional, a préparé la continuité de service de l’institut, avec un recours généralisé au télétravail.

Nous vous confirmons donc que tous les sites du centre INRAE Provence-Alpes-Côte d'Azur sont fermés, depuis mardi 17 mars midi et pour 15 jours renouvelables. L’accueil de manifestations scientifiques et publiques ont été reportées jusqu’à nouvel ordre.

La direction du centre et les Services d’appui s’emploient à maintenir les activités critiques sur site ou à distance à savoir notamment la gestion de la paye, le paiement des fournisseurs, la gestion des appels d’offres, contrats et justificatifs financiers qui ont des échéances légales à respecter, la continuité du système d’information ainsi que la sûreté et la maintenance des bâtiments.

Ces dispositions nous permettent de sécuriser le personnel tout en assurant la continuité d’activités essentielles. Il s’agit également de vous assurer que vos interlocuteurs INRAE restent disponibles en télétravail et peuvent être joints à leur adresse email.

Dans le cadre des Plans de Continuité de l’Activité, identifiés par les laboratoires et validés par la Présidence du centre, des autorisations de déplacements ont été accordées à quelques agents pour assurer de manière ponctuelle ou exceptionnelle, les activités fondamentales telle que la conservation de collections vivantes (insectes, graines, plantes…), le maintien d’infrastructures de travail (serveurs de données, vergers expérimentaux…) et la continuité des missions contractuelles de niveau national (gestion du réseau Météo France…).

Dans cette période de réorganisation des services, une adresse électronique générique est mise à votre disposition pour toute question : contact-paca@inrae.fr.

Contact

Le centre

Les départements

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019

Alimentation, santé globale

L'Inra, la société Valorex et l’association Bleu-Blanc-Cœur signent une convention cadre pour consolider et développer des modèles agricoles et alimentaires durables

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 8 novembre 2019, Philippe Mauguin, Président directeur général de l’Inra et Pierre Weill, co-président de l’association Bleu-Blanc-Cœur et fondateur de la société Valorex, ont signé une convention-cadre qui vise à organiser leurs collaborations dans les domaines de la nutrition humaine, de la santé animale et de l’environnement.

19 décembre 2019