Collaborer avec nous

Par son approche systémique des questions liées à l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, INRAE développe l’interdisciplinarité au sein de son collectif et avec ses homologues scientifiques. Par son ambition de finalisation, l’Institut collabore avec l’ensemble des acteurs de la société civile sur ses thématiques. Ainsi, de la co-construction des questions de recherche à la délivrance d’outils de gestion ou de prototype d’innovation, les chercheurs d’INRAE sont en constante interaction avec l’externe afin de proposer des options de solutions sur les grands enjeux mondiaux que sont la sécurité alimentaire, la durabilité de l’agriculture et de l’alimentation ou le changement climatique.

Des collaborations scientifiques du local au global

Les collaborations scientifiques s’inscrivent pleinement dans la dynamique des stratégies de recherche française et européenne et s’alimentent de partenariats internationaux. 

L’implication d’INRAE dans l’écosystème régional d’Enseignement Supérieur et Recherche

INRAE est impliqué dans les dispositifs régionaux mis en place par l’Etat pour créer des pôles à visibilité internationale à travers deux grands outils :  la Politique de sites d'enseignement supérieur et  recherche (ESR) et le Programme d’investissement d’avenir (PIA).

> La Politique de sites

Carte des Centres INRAE et liens avec les 33 sites ESR partenaires

 

> Le Programme d'investissement d'avenir (PIA)

Arbres
Le LabEx ARBRE

INRAE est impliqué dans les dispositifs d'excellence du PIA : 6 Idex, 6 I-SITES, 9 EUR, 34 Labex dont 2 pour lesquels INRAE est établissement gestionnaire : ARBRE et TULIP, 7 Territoires d’innovation dont 2 projets portés par INRAE, 5 Instituts convergences, dont 1 projet porté par INRAE : #DIGITAG, 7 Equipex (Équipement d’Excellence) dont 1 porté par INRAE : Xyloforest, 2 3IA (Instituts interdisciplinaires d’intelligence artificielle).

 

 

Les alliances nationales

Logo Allenvi

INRAE est membre fondateur de l’alliance pour la recherche environnementale Allenvi. Cette alliance représente la France dans 6 initiatives de programmation conjointe (JPI) liées : FACCE JPI, Water JPI, Oceans JPI, Climate JPI, Urban Europe JPI, HDHL JPI (sur les systèmes alimentaires).

INRAE est membre fondateur de l’alliance sur la santé Aviesan et partenaire des alliances Athena (sciences sociales),  Ancre (énergie), et Allistene (numérique).  Les alliances nationales de recherche ont été créées en 2010 afin de coordonner les programmations de recherche des organismes nationaux par thématiques et représenter la France dans le dispositif européen de recherche. Elles animent les collectifs et participent à l’élaboration de la Stratégie Nationale de Recherche et d’Innovation (SNRI).

Europe et International 

Les enjeux de la sécurité alimentaire, la durabilité de l’agriculture et de l’alimentation ou le changement climatique imposent désormais une approche systémique à l’échelle mondiale. Ils s’inscrivent dans les objectifs du développement durable de l’agenda 2030 adopté par l’ONU en 2015. Fort de sa connaissance des systèmes aux échelles régionale, nationale et internationale, INRAE est engagé dans de multiples partenariats à l’Europe et à l’international. 

Voir la rubrique EUROPE ET INTERNATIONAL
 

Une stratégie d’innovation basée sur le partenariat

L’innovation est favorisée par une stratégie partenariale structurée avec l’ensemble des acteurs socio-économique et portée par l’ambition de créer des emplois.

> Pour découvrir notre offre de recherche partenariale et de transfert technologique et entrer en contacts avec nos chargés de partenariat et de valorisation : INRAE Transfert

En tant qu’organisme de recherche publique finalisée, l’INRAE est producteur de connaissances scientifiques, attentif à l’orientation de ses recherches, et impliqué dans la transmission et l’utilisation des résultats et enseignements de celles-ci. Concrètement, la transformation des connaissances scientifiques en impacts pour l’ensemble de la société se traduit par deux missions complémentaires : l’appui aux politiques publiques et aux acteurs privés, professionnels et associatifs ; la contribution à toutes les formes d’innovation (de produit, de service ou d’usage ; technologique ; de procédé ou d’organisation ; sociale, marketing, commerciale ou de “business model”). 
Ces innovations sont le fruit de partenariats diversifiés - avec des établissements de recherche ou de formation, des instituts techniques agricoles et agro-industriels, des chambres d’agriculture, des pôles de compétitivité, des acteurs économiques publics et privés, des acteurs de la société civile - qui privilégient la co-construction du processus de création de valeur entre tous les acteurs de la chaîne.

Une offre partenariale structurée par thématiques

Notre stratégie est structurée autour de quinze domaines à fort potentiel d’innovation et de quatre instituts Carnot couvrant nos trois domaines agriculture, alimentation et environnement

En savoir plus

Accompagnement des chercheurs dans une démarche d’innovation

Au-delà de la structuration de l’offre partenariale, les chercheurs sont encouragés et accompagnés dans la poursuite de leurs recherches vers l’innovation.

En savoir plus 

Des partenariats avec l’ensemble des acteurs socio-économiques

INRAE compte plus de 450 partenaires socio-économiques, entreprises, associations, collectivités territoriales.... Les recettes de ces contrats de recherche partenariaux s’élèvent à 30,9 M€. 

En savoir plus

Les impacts de nos recherches

INRAE a mis au point une méthodologie d’analyse des impacts sociétaux de la recherche. Cette méthode, appelée ASIRPA, développe l’analyse sur cinq dimensions : l’économie, l’environnement, les politiques publiques et la réglementation, le social et la santé. Cette démarche a été appliquée à une soixantaine d’étude de cas d’innovations et montre que les impacts de la recherche agronomiques sont observables dans un délai de 15 à 20 ans.

Voir la méthodologie sur un exemple : 

Une expertise internationale et un appui aux politiques publiques nationales et européennes

Changement climatique, raréfaction des ressources, dégradation de l’environnement, urbanisation… transforment le monde et appellent un besoin croissant de diagnostic et d’anticipation scientifiques, de l’échelle locale à l’échelle globale. Les attentes de la société sur ces sujets renforcent le besoin de nourrir le débat public. Nos expertises contribuent à l’élaboration et la mise en œuvre d’accords internationaux, tels que les accords de Paris sur le climat ou les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, mais aussi de directives européennes, de plans nationaux ou de politiques plus locales. Ces travaux participent également à éclairer la société et les décideurs et gestionnaires publics afin d’élaborer et accompagner des politiques adaptées et efficaces.

Fort de méthodologies éprouvées et de travaux qui ont fait référence, INRAE co-construit avec les ministères, les collectivités territoriales ou les institutions européennes et internationales :

  • l’éclairage des parties prenantes et du débat public à l’aide d’expertises scientifiques collectives, d’études et de prospectives ;
  • l’aide à la conception des politiques publiques, par des analyses et des évaluations ex ante et ex post ;
  • l’appui à la mise en œuvre des politiques publiques  à l’aide d’outils méthodologiques, de référentiels et de bases de données.

Ce rôle d’expertise et d’appui aux politiques publiques est au cœur des missions d’INRAE, il mobilise ses forces scientifiques et d’innovation, en même temps qu’il les alimente de nouvelles questions.

Quelques exemples de travaux :

Sommet du Mont-Ventoux
Rapport spécial du GIEC sur les terres émergées : l'urgence d'agir >>
Paysage sur les bords de la Dordogne
Prochaine PAC, le soutien à l'innovation doit être renforcé et complété >>
Paysage de Madagascar
Prospective Agrimonde-Terra : usage des terres et sécurité alimentaire mondiale en 2050 >>

Présentation des activités d'expertise et appui aux politiques publiques

Un dialogue avec la société

INRAE s’engage résolument dans des interactions fortes avec la société. Il s’agit à la fois de mener des recherches avec et pour la société, de nourrir les questions de recherche et de les co-construire, de favoriser le développement de projets participatifs, de diffuser les connaissances produites et d’offrir des espaces d’échanges et de débats. 

Participer à nos recherches

Nous développons de nombreux dispositifs de recherche participative qui mobilisent des non scientifiques (citoyens, associations de consommateurs, élus, agriculteurs, éleveurs, viticulteurs, associations de protection de l’environnement, etc.) pour participer activement à la production de connaissances. Différentes formes de participation des citoyens existent, de la simple collecte de données jusqu’à une participation aux différentes phases de la recherche (élaboration des questions, des protocoles, collecte et interprétation des données, etc.). Ces démarches de recherche contribuent également à diffuser la culture scientifique et les méthodes de la recherche.

 

 

Voir le site internet dédié à nos recherches participatives

Apprendre, comprendre, débattre

Nous consacrons des moyens significatifs à la diffusion des connaissances produites par la recherche  auprès de nos différents publics avec des supports d’information complémentaires : un site internet grand public, des liens forts avec la presse, des partenariats avec des acteurs de la culture scientifique et technique avec lesquels nous produisons des expositions, des mallettes pédagogiques, et organisons des évènements qui contribuent aux liens entre science et société (Fête de la science, Nuit des chercheurs, Ma thèse en 180 secondes, Salon de l’Agriculture, etc.). De son côté, la maison d’édition Quae fondée par INRAE, le Cirad et Ifremer a vocation à transmettre les savoirs et à participer au débat public.

INRAE offre également des espaces de débat, où peut s’instaurer un dialogue avec les citoyens et où peuvent s’exprimer les controverses. La mission Agrobioscience, par exemple, via la revue qu’elle édite, Sésame, ou encore l’évènement qu’elle organise chaque année, les controverses européennes, favorise le débat d’idées en confrontant les positions variées sur des sujets de société. En région, les échanges et débats avec la société sont organisés sous forme de conférences, café des sciences ou encore de visites de nos laboratoires.

Des Infrastructures de recherche ouvertes

INRAE possède 14 infrastructures de recherche (IR) et une e-infrastructure en cours de construction. Observatoires, centres de ressources biologiques, plateformes technologiques, etc., ces infrastructures offrent aux communautés scientifiques des services de production et de gestion des données, de développement technologique, de formation et d’innovation. L’ouverture et la diffusion des données sont en effet des exigences majeures pour la structuration des dispositifs d’INRAE, dans une démarche d’OpenScience

 Ces IR, auxquelles INRAE consacre le tiers de son budget global annuel et plus de 1800 ETP, reflètent les grands domaines de compétence d’INRAE. Elles participent à de nombreux programmes en collaboration avec d’autres IR ou au sein des IR nationales et européennes.

En savoir plus

Chiffres clés

Plus de 450 partenaires socio-économiques

> 30,9 M€ de recettes perçues 
> 9,1 M€ de redevances perçues au titre des brevets, savoir-faire, logiciels et certificats d’obtention végétale
> 4 Instituts Carnot
> 156 nouvelles déclarations d’invention et de résultats valorisables
> 97 nouvelles licences sur brevets, savoir-faire, logiciels et COV 
137 start-up créées dans l’environnement INRAE depuis 1999