Biodiversité 5 min

Le Laboratoire d'Excellence (LabEx) ARBRE

L’objectif général du LabEx ARBRE est de comprendre les mécanismes qui régissent l’évolution des écosystèmes forestiers, pour prévoir leurs réponses à moyen et long terme aux changements globaux et mettre au point des méthodes de gestion adaptées permettant d’assurer leur durabilité ou leur mutation.

Publié le 25 août 2014 (mis à jour : 08 mars 2019)

illustration Le Laboratoire d'Excellence (LabEx) ARBRE
© Christophe Maître

Le projet LabEx ARBRE1 a été retenu lors de la deuxième vague de sélection des investissements d’avenir (2012 - 2020) et reconduit jusqu'en 2025. Il est Lauréat de la catégorie des LABoratoires d’EXcellence.

Des objectifs scientifiques à l'écoute de la profession et des enjeux sociétaux

Le LabEx ARBRE a pour but d’étudier le fonctionnement des forêts dans un contexte de changements globaux,  de proposer de nouvelles pistes pour la préservation des forêts, et d’élaborer de nouveaux usages pour une valorisation optimale du bois. Ces recherches permettront, ainsi, d’optimiser l’utilisation des produits forestiers, qu’il s’agisse de bois ou des services écosystémiques (stockage du carbone, biodiversité, qualité de l’eau).

Les retombées pratiques suivantes sont plus particulièrement attendues :

  • développer et diffuser des outils pour mieux gérer les forêts et anticiper leur adaptation au changement climatique,
  • valoriser les services écosystémiques et faire mieux rémunérer la gestion des forêts,
  • fournir aux décideurs des informations et des prévisions sur l’évolution qualitative et quantitative des forêts, de l’échelle du massif à l’échelle nationale, et
  • améliorer l’emploi du bois et des produits qui en sont tirés.

Sa principale force réside dans la complémentarité entre recherche, innovation et formation, et sur un éventail très large de compétences disciplinaires. Entre 2012 et 2019, le LabEx ARBRE a contribué à structurer efficacement cette communauté autour de plusieurs enjeux scientifiques majeurs  comme les interactions entre arbres et micro-organismes associés, l'écologie des communautés forestières sous contraintes environnementales, les interactions climat-végétation ou le comportement économique des acteurs et nouveaux usages du bois-matériau.
 

Des actions de valorisation à destination des acteurs de la filière et des territoires.

Au-delà des ces recherches déjà en cours, le LabEx ARBRE a la volonté de participer plus activement à la valorisation sociale et économique des résultats de recherche, au travers d'un lien renforcé avec les professionnels. Pour ce faire, la dynamique d’innovation engagée au sein du LabEx facilite le dialogue entre scientifiques et acteurs de la gestion des forêts (ONF, CNPF) et de l'industrie du bois (CRITT-Bois) en favorisant le tissu économique dans les territoires. Il s’agira de développer des méthodes d’évaluation de la ressource forestière et des services écosystémiques, d’imaginer de nouveaux usages du bois et des produits connexes, et d’accompagner une ingénierie territoriale des innovations permettant l'adaptation des forêts au changement climatique ou la satisfaction des demandes nouvelles de bois-énergie ou de  bio-raffinerie.

Ce projet fédératif fait appel à des disciplines aussi variées que la biologie, l’écologie, les sciences de l’ingénieur ou l’économie forestière. Il regroupe une communauté scientifique d’environ 300 personnes.

Rapprocher et former l’ensemble des acteurs autour de la forêt.

Au delç des actions en cours, le LabEx ARBRE accompagnera des projets de formation au niveau Master et Doctorat dans le cadre d’une future Ecole Universitaire de Recherche Lorraine Université d'Excellence (LUE).  Il participera au recrutement de doctorants et de chercheurs postdoctorants, apportera soutien renforcé à l’accueil de chercheurs étrangers et à la mise en place de plusieurs écoles chercheurs internationales, notamment via le réseau de recherche forestière Nancy–Freiburg–Zurich (NFZforestnet).
Le LabEx ARBRE déploiera également un programme ambitieux de formation à la démarche de recherche auprès de publics non-spécialistes, en particulier des scolaires en partenariat notamment avec l’Education Nationale, les laboratoires Tous Chercheurs et le projet  « Des Hommes et des Arbres » porté par la Métropole du Grand Nancy en lien avec le Communauté d'Agglomération d'Epinal.

1 Le Laboratoire d'Excellence ARBRE (Recherches Avancées sur la Biologie de l'Arbre et les Ecosystèmes Forestiers) est porté par l’Université de Lorraine, géré par INRAE et associant AgroParisTech, l’Office National des Forêts (ONF), le Centre National de la Propriété Forestière (CNPF), le Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologies (CRITT) du Bois et l’European Forest Institute (EFI). 

 Retrouvrez toute l'actualité du LabEx ARBRE

Contacts

Francis Martin Directeur scientifique du LabEx ARBRE US1371 ARBRE Recherches Avancées sur la Biologie de l'Arbre et les Ecosystèmes Forestiers

Pascale Frey-Klett Chargée de Projet

Agnès Didier Chargée de la gestion

Le centre

Le département

En savoir plus

Société et territoires

Sols artificialisés et processus d’artificialisation des sols : déterminants, impacts et leviers d’action

L’Inra et l’Ifsttar ont livré le 8 décembre 2017 une expertise scientifique collective sur l’artificialisation des sols, demandée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Ademe et le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Les sols sont des ressources non renouvelables et le taux d’artificialisation des sols figure, depuis 2015, parmi les « 10 indicateurs de richesse » élaborés par le Gouvernement pour le suivi de ses politiques publiques.

12 décembre 2019

Changement climatique et risques

Avalanches : retour vers le futur

Le changement climatique impacte directement l'enneigement et dès lors, le risque d’avalanche. De plus en plus de statistiques viennent nous aider à mieux appréhender ce risque. INRAE s’appuie sur les données de terrain (données climatiques, d’avalanches, de glaciologie, etc.) pour développer des modèles statistiques qui ont vocation à la fois à analyser ces données et à proposer des prédictions.

18 décembre 2019