4 min

Femmes de science à INRAE

Moins de 30 % des chercheur.e.s dans le monde sont des femmes*. La journée internationale des femmes et des filles de science, le 11 février, destinée à promouvoir les carrières scientifiques auprès de celles-ci, est l’occasion de mettre en lumière les femmes de science d’INRAE.

Publié le 10 février 2020

illustration Femmes de science à INRAE
© INRAE

Carrière scientifique, quand les jeunes filles s’abstiennent

Le faible pourcentage de femmes qui s’engage dans des études et carrières scientifiques peuvent s’expliquer, en partie, par un phénomène d’autocensure. « Cette autocensure s’observe lors de tests d’évaluation : lorsque l’on présente à des femmes et des hommes le même exercice, soit comme étant artistique, soit comme étant mathématique, on observe que les femmes réussissent moins que les hommes à celui présenté comme mathématique. On voit bien que cette ambivalence est liée à des freins internes et non pas à des réelles différences de capacité » explique Catherine Beaumont, déléguée à la parité et à la lutte contre les discriminations à INRAE. « Une façon d’aider ces jeunes à dépasser ces autocensures c’est bien de montrer des exemples de femmes engagées dans des voies scientifiques. » ajoute-t-elle.

Egalité femmes/hommes : des actions pour y parvenir 

A INRAE, si le déséquilibre femmes/hommes est moins prononcé que dans d’autres organismes de recherche, il y a toutefois plus d’hommes scientifiques que de femmes, en particulier dans certaines disciplines telles que les mathématiques et la biologie des populations et écosystèmes. Les actions mises en place par INRAE pour inverser cette tendance sont multiples : sensibiliser aux stéréotypes de genre et biais inconscients chez les managers ou les jurés de concours, développer des partenariats avec d’autres organismes de recherche et d’enseignement supérieur et des associations pour promouvoir en réseau l’égalité femmes/hommes, repérer les talents et les accompagner. Ce type d’actions, menées depuis plusieurs années à l’Inra a été pris en compte dans le projet de labellisation  Diversité - Egalité  dans lequel s’est engagé INRAE . Ce label, obtenu début 2020,  reconnait l’engagement d’INRAE dans la défense de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes mais « nous engage aussi pour les années à venir à renforcer les actions déjà impulsées et en développer d’autres. C’est un travail au long cours, nous avançons pas à pas » rappelle Martine Dubois, cheffe de projet pour ce label à la direction des ressources humaines d’INRAE.
 

« C’est important de donner confiance aux jeunes femmes, de montrer que hommes et femmes peuvent concilier vie personnelle et professionnelle, et que les métiers de la recherche permettent de s’épanouir. Mettre en avant des exemples de femmes scientifiques contribue à lever les autocensures » conclut Catherine Beaumont. 

Femmes de sciences, au fil des labos…

Des exemples de femmes de sciences, en voici huit parmi tant d’autres. Ils illustrent la diversité de nos métiers, des carrières exemplaires, des travaux d’excellence salués par la communauté scientifique, ou tout simplement la passion qu’éprouvent ces femmes pour les sciences.

 

>  Stella Cesari, jeune chercheuse passionnée de biologie mène des recherches ambitieuses sur les mécanismes de virulence des champignons pathogènes de céréales : « le métier de chercheure nécessite curiosité et créativité ».
Lire son portrait

 

 

Femme de science Claire Chenu

 

> Claire Chenu, "une véritable aventure humaine" alliant succès académiques, volonté de transmettre et inspirer les politiques publiques… au service des sols, ressource essentielle pour un développement durable.
Lire son portrait  

 

 

Femme de Science Charlotte Foret Lucas

 

> Spécialiste des techniques de biologie moléculaire, Charlotte Foret-Lucas, technicienne et responsable adjointe de labo, perce les secrets des organismes hautement pathogènes, « invisibles, impalpables, et pourtant si ravageurs » .
Lire son portrait

 

 

 

> Véronique Bellon-Maurel, une femme connectée aux enjeux de l’agriculture, récompensée par l'Académie des Sciences (Grand prix IMT ) : « ce prix, c’est une manière de dire aux jeunes femmes qu’elles ont leur place et un rôle à jouer dans la technologie. Et qu’on les attend ».
Lire son portrait 

 

 

femme des Science Biodiversité

 

> Stéphanie Arnoux et Sophie Boulanger Joimel, deux jeunes chercheuses récompensées par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité pour leurs travaux novateurs sur la diversité du vivant, que ce soit dans les champs ou dans les potagers urbains.
Lire leur portrait

 

 

Femme de Science Odile Hologne

 

> Agronome, la vocation d'Odile Hologne a toujours été d’associer nouvelles technologies et diffusion des connaissances. Publier autrement, partager les données... elle est une infatigable défenseure d’une science ouverte.
Lire son portrait 

 

 

Femmes de sciences Lucile Capuron

 

> Lucile Capuron s’intéresse aux impacts de la nutrition sur les fonctions cérébrales. Une chercheure à l’interface des sciences psychologiques, biomédicales, de la psychoneuroimmunologie et des neurosciences, rien que ça !
Lire son portrait

 

 

femmes de science Sandrine Brèteau

 

> A 8 ans, Sandrine Brèteau-Amores, rêvait d’être vétérinaire de campagne… jusqu’à ce que les mathématiques puis l’écologie la détournent vers l’économie forestière !
Lire son portrait

 

 

 

 

*Données de l'UNESCO (2014-2016) : environ 30 % seulement des étudiantes choisissent des domaines liés aux Sciences, technologie, ingénierie, mathématiques (STEM) dans l'enseignement supérieur.

Elodie RegnierRédactrice

Contacts

Catherine Beaumont Déléguée à la parité et à la lutte contre les discriminations à INRAE

Martine Dubois Cheffe de projet pour le label Diversité-EgalitéDirection des ressources humaines

En savoir plus

Egalité femmes-hommes, lutte contre les discriminations : INRAE est le 1er établissement public de recherche reconnu par la double labellisation Egalité-Diversité

COMMUNIQUE DE PRESSE - Par l’attribution des labels Diversité et Egalité professionnelle [dite labellisation Alliance], l’AFNOR vient de reconnaître l’engagement d’INRAE en faveur de la diversité, de la lutte contre les discriminations et de la défense de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes*. Cet engagement s’inscrit dans la poursuite et le renforcement des actions menées de longue date par l’institut en la matière, en cohérence avec le label européen Human Resources Strategy for Researchers – HRS4R – obtenu en 2010**. Par sa démarche volontariste initiée dès 2018 avec le soutien des Ministères de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de l’Education Nationale et de la Jeunesse et aux côtés du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’institut devient ainsi le premier établissement public de recherche à obtenir cette double labellisation Alliance.

20 janvier 2020

Agroécologie

Stella Césari, lauréate ERC Starting Grant

Dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020, le Conseil européen de la recherche a attribué à plus de 400 jeunes chercheuses et chercheurs des subventions pour mener à bien leur projet de recherche. Les bourses ERC Starting Grant doivent permettre à ces jeunes scientifiques de constituer leurs propres équipes et de mener des recherches ambitieuses et novatrices. Stella Césari, chercheuse dans l’unité biologie et génétique des interactions plante-parasite (BGPI) sur le centre Inra Occitanie-Montpellier bénéficiera de ce financement pour son projet ii-MAX.

03 décembre 2019

Fabrice Marty, directeur général délégué aux Ressources d’INRAE

Aujourd’hui directeur général délégué aux Ressources d’INRAE, Fabrice Marty était précédemment, en 2017, devenu directeur général délégué de l’Inra pour l’appui à la recherche, à 48 ans. Il est un fidèle de l’Inra depuis plus de 20 ans, entré par la recherche avec une thèse d’économie sur les filières de qualité et d’origine. Conseiller de la présidence en 2001, DG du Groupe d'étude et de contrôle des variétés et des semences (GEVES) en 2004, DRH depuis 2012, il a construit sa personnalité professionnelle au gré d’expériences variées et structurantes dans et en dehors de l’Institut.

27 décembre 2019