2 min

Egalité femmes-hommes, lutte contre les discriminations : INRAE est le 1er établissement public de recherche reconnu par la double labellisation Egalité-Diversité

COMMUNIQUE DE PRESSE - Par l’attribution des labels Diversité et Egalité professionnelle [dite labellisation Alliance], l’AFNOR vient de reconnaître l’engagement d’INRAE en faveur de la diversité, de la lutte contre les discriminations et de la défense de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes*. Cet engagement s’inscrit dans la poursuite et le renforcement des actions menées de longue date par l’institut en la matière, en cohérence avec le label européen Human Resources Strategy for Researchers – HRS4R – obtenu en 2010**. Par sa démarche volontariste initiée dès 2018 avec le soutien des Ministères de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de l’Education Nationale et de la Jeunesse et aux côtés du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, l’institut devient ainsi le premier établissement public de recherche à obtenir cette double labellisation Alliance.

Publié le 20 janvier 2020

illustration Egalité femmes-hommes, lutte contre les discriminations : INRAE est le 1er établissement public de recherche reconnu par la double labellisation Egalité-Diversité
© INRAE

C’est à l’issue d’un processus de plus de deux ans, conclu par deux auditions devant l’AFNOR les 19 décembre 2019 et 16 janvier 2020, que la double labellisation Alliance a été accordée à l’établissement public de recherche. Au vu des conclusions du diagnostic réalisé et des résultats d’un baromètre Qualité de vie au travail, l’accent a été mis en priorité sur 7 critères de discrimination : le genre, le handicap, l’âge, la situation familiale, l’engagement syndical, l’origine et la religion.

Engagée en 2017 autour de 4 centres pilotes, cette démarche s’appuie sur les leviers essentiels que sont la sensibilisation, la formation et la communication. Elle s’est traduite concrètement par la publication d’un premier bilan de situation comparée des femmes et hommes, la mise en place d’un comité Egalité/Diversité et d’une cellule d’écoute externalisée pour répondre aux signalements de discriminations et/ou de violences sexuelles et sexistes. Cette politique volontariste a par exemple également renforcé les mesures déjà ancrées dans l’institut pour une insertion pérenne et un maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés ; elle vise à renforcer la place des femmes dans les niveaux de corps les plus élevés. En parallèle, la sécurisation des dispositifs RH est poursuivie.

Nous nous félicitons de cette reconnaissance qui démontre notre ouverture collective à la diversité portant des valeurs de bienveillance, de cohésion, d’intérêt général et de respect au sein de l’institut. Avec ses 12 000 collaborateurs, et une richesse en compétences inégalée, INRAE veut incarner une nouvelle façon de vivre son action collective, en s’appuyant sur une gestion des ressources humaines exemplaire, a indiqué Philippe Mauguin, Président Directeur Général d’INRAE.

« Nous sommes convaincus que la diversité et l’égalité professionnelle sont des éléments déterminants pour renforcer la créativité et les capacités d’innovation à l’échelle individuelle et collective, c’est pourquoi l’institut en a fait l’un des piliers de sa stratégie d’appui et de recherche. Une nouvelle route s’ouvre désormais devant nous : faire perdurer cette reconnaissance dans le temps en impliquant l’ensemble de ce nouveau collectif que constitue désormais INRAE », a ajouté Catherine Beaumont, Déléguée à la Parité et à la Lutte contre les discriminations et Présidente du Centre INRAE Val de Loire.

Un plan d’actions va ainsi être déployé dès début 2020 auprès de l’ensemble des nouveaux collectifs INRAE. Cet engagement fort du nouvel institut sera réévalué lors d’un audit de suivi puis de renouvellement, respectivement en 2022 et 2024.

 

Dates clé

Juillet 2017

Engagement de l’Inra vers la labellisation

Février 2019

Restitution du diagnostic égalité-diversité

Juillet 2019

Dépôt de candidature à l’AFNOR

Septembre 2019

Audit AFNOR sur site

Automne 2019

Lancement de la cellule d’écoute

19 décembre 2019

Audit  devant la Commission Diversité

16 janvier 2020

Audit devant la Commission Egalité professionnelle *

*Le choix a été fait, dans un premier temps, de porter cette labellisation auprès de quatre centres pilotes (Ile de France-Versailles, Occitanie Montpellier, Val de Loire et centre-siège) en veillant à ce que la population des unités de ces centres soit représentative des effectifs des 19 centres que compte INRAE en termes de métiers, de disciplines, de corps.

**L’Inra a été le 1er EPST à obtenir le label européen HRS4R. Irstea l’a obtenu quant à lui en 2019.

En savoir plus

Fabrice Marty, directeur général délégué aux Ressources d’INRAE

Aujourd’hui directeur général délégué aux Ressources d’INRAE, Fabrice Marty était précédemment, en 2017, devenu directeur général délégué de l’Inra pour l’appui à la recherche, à 48 ans. Il est un fidèle de l’Inra depuis plus de 20 ans, entré par la recherche avec une thèse d’économie sur les filières de qualité et d’origine. Conseiller de la présidence en 2001, DG du Groupe d'étude et de contrôle des variétés et des semences (GEVES) en 2004, DRH depuis 2012, il a construit sa personnalité professionnelle au gré d’expériences variées et structurantes dans et en dehors de l’Institut.

27 décembre 2019

Agroécologie

Agriculture de conservation

Le terme d’ « agriculture de conservation » a été créé par la FAO en 2001 lors du « First World Congress on Conservation Agriculture », à Madrid. Que cherche-t-’on à conserver ? Essentiellement la fertilité des sols agricoles, en les préservant contre les processus de dégradation qui peuvent les affecter, en particulier en luttant contre l’érosion.

18 décembre 2019

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019