Agroécologie 5 min

Novasol Experts, la start-up qui décrypte la biodiversité des sols

La start-up Novasol Experts accompagne les acteurs de terrain, usagers des sols, dans leurs démarches de caractérisation et de gestion durable de systèmes urbains et ruraux en s’appuyant sur une évaluation de la qualité écologique des sols. Trois questions à Charles Guilland, président de Novasol Experts.

Publié le 02 septembre 2021

illustration Novasol Experts, la start-up qui décrypte la biodiversité des sols
© INRAE, Jean Weber

Jusqu’à fin 2018, c’est dans l’unité de recherche en Agroécologie du Centre INRAE Bourgogne Franche Comté, que Charles Guilland, alors étudiant, se consacre à l’étude des communautés de microorganismes des sols à l’échelle du territoire français et ce, dans des écosystèmes très variés, vignobles, grandes cultures, parcs urbains ou encore toitures végétalisées. Aujourd’hui, diplômé d’un master en sciences de l’environnement, il préside aux destinées de Novasol Experts, la jeune start-up qu’il a co-fondée avec trois chercheurs INRAE.

 


Comment est née la start-up Novasol Experts ?

C Guilland : Novasol Experts est née entre les murs d’INRAE, de plusieurs constats : d’abord, le fait que les outils de recherche sont devenus des indicateurs opérationnels de la qualité écologique des sols ; ensuite, la demande croissante des usagers des sols de mieux connaître leur sol et l’impact environnemental de leurs pratiques, en milieu agricole comme urbain ; enfin, le besoin des professionnels des sols d’outils de diagnostic et de l’expertise scientifique associée.

L’expertise conséquente en écologie (et plus particulièrement en écologie microbienne des sols) développée ces vingt dernières années au sein de l’Institut est portée par deux directeurs de recherche, Lionel Ranjard et Pierre Alain Maron, et un ingénieur d’études, Samuel Dequiedt, des collègues INRAE qui apportent aujourd’hui leur concours scientifique à Novasol Experts.

Si l’idée a pris forme dès 2017, Novasol Experts a été lancée en mai 2020 au terme d’un processus d’articulation juridique assez long mais nécessaire.

Choisir les bons indicateurs pour évaluer la qualité écologique d'un sol

Aujourd’hui, l’objectif de Novasol Experts, c’est de rationaliser le diagnostic de la qualité biologique des sols sur une base scientifique robuste et actualisée.

A ce titre, Novasol Experts accompagne de façon opérationnelle les usagers dans leur volonté de mieux connaître leur sol et l’impact environnemental de leurs activités dans un contexte de transition agroécologique et de développement des villes durables. Ainsi, notre offre de services va de l’élaboration et la mise en place de la stratégie expérimentale et d’échantillonnage des sols au choix des bioindicateurs (microorganismes et faune du sol) à appliquer en fonction de la problématique et des conditions environnementales. Cette offre intègre l’interprétation des résultats dans différents contextes (agricoles, urbains, naturels, sites et sols pollués) et l’expertise scientifique de la qualité écologique des sols étudiés.

Nous proposons, par exemple, des solutions innovantes et modernes pour évaluer l’impact qualitatif et quantitatif, des mesures agro-écologiques sur la qualité des sols. Elles permettent de dépasser la simple obligation de moyens et atteindre la preuve de résultats. Dans la région de Cognac, Novasol Experts a récemment évalué l’impact des changements des pratiques viticoles, dont l’utilisation d’engrais verts, cherchant à hiérarchiser l’influence des couverts végétaux sur la qualité microbiologique du sol. Novasol Experts a également accompagné plusieurs métropoles dans la rédaction et la construction de cahiers des charges pour la prise en compte de la qualité biologique des sols dans l’aménagement et la réhabilitation de sites urbains.

Jeune entreprise innovante (JEI) au titre de son investissement R&D, Novasol Experts est également agréée pour les trois prochaines années comme organisme de recherche privé 2021 par le Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation. Enfin, Novasol Experts est un organisme de formation certifié Qualiopi depuis juillet 2021 - la prochaine formation consacrée à la « La microbiologie des sols au service d’une production agricole durable » se déroulera courant décembre 2021.

 

Infographie Novasol Experts

Quels sont vos liens avec INRAE ?

C Guilland : Ils sont nombreux et très forts ! 

INRAE, un précieux lien

Battle Karimi, directrice scientifique de Novasol Experts, et moi-même avons été formés, entre autres, à INRAE ; trois chercheurs INRAE, Lionel Ranjard, Pierre Alain Maron et Samuel Dequiedt, ont participé à la fondation de Novasol Experts et y apportent aujourd’hui leur expertise sous couvert d’une convention entre la start-up et l’Institut. Bien que juridiquement dissociés d’INRAE, nous travaillons en étroite collaboration. A titre d’exemple, en 2021, Novasol Experts a publié plusieurs articles scientifiques dans des revues à comité de lecture avec des chercheurs et chercheuses INRAE.

Novasol Experts a également bénéficié tout au long de sa construction du soutien et de l’aide de l’Institut, qu’il s’agisse des compétences des services juridiques ou encore de l’expertise de sa filiale INRAE Transfert. Sans oublier que Novasol Experts propose une expertise solidement ancrée dans la recherche publique. Elle repose sur les connaissances acquises dans le cadre de travaux de recherche conduits ces vingt dernières années à INRAE en écologie des communautés microbiennes, en écologie fonctionnelle, en écologie spatiale et en ingénierie écologique. A ce titre, Novasol Experts dispose d’une licence sur savoir-faire INRAE.

Aujourd’hui, Novasol Experts est un chaînon essentiel entre la recherche et les usagers des sols.

Et demain ?

C Guilland : La Covid 19 nous a donné le temps de bien réfléchir et de pouvoir prendre du recul sur notre projet. Un mal pour un bien !

Actuellement, le secteur agricole (viticulture, grandes cultures) représente 80 % de notre activité. Nous débutons tout juste des collaborations avec des entreprises d’agrofournitures et des acteurs de l’énergie (méthanisation, agrivoltaïsme). Au-delà du monde agricole, nous souhaitons mettre à disposition des collectivités et métropoles notre expertise pour soutenir le développement de projets d’aménagements durables, de l’agriculture urbaine et la réhabilitation de friches industrielles. Nous allons aussi développer notre activité de formation auprès des professionnels des sols afin de les informer et de les former à la biologie des sols.

L’accès à ces nouveaux marchés nous permettra de développer nos activités et notre équipe. Nous sommes sensibles à préserver la taille humaine de l’entreprise pour l’instant avec un rythme d’une embauche par année. Nous planifions à échéance 2030 d’être une équipe stable d’une quinzaine de personnes, ce qui nous semble à la fois réalisable, raisonnable et essentiel pour garantir la rigueur et la qualité du diagnostic

Enfin, nous souhaitons développer de nouveaux partenariats avec d’autres scientifiques et équipes de recherche INRAE, que ce soit au travers des thèses ou des projets de recherche et développement communs pour rester à la pointe dans notre domaine. Maintenir et renforcer cette collaboration avec l’Institut et un large réseau d’experts issus de la recherche est essentiel pour assurer la rigueur scientifique, l’intégrité et la qualité optimale de notre offre à nos clients.

 

Catherine Foucaud-ScheunemannRédactrice

Contacts

Charles Guilland Président et co-fondateur de Novasol Experts

Le centre

Le département

En savoir plus

Biodiversité

Ingénieuse biodiversité des sols

Dans un hectare de sol cultivé, un entrelacs de racines abrite 1,5 tonnes de bactéries et 3,5 tonnes de champignons microscopiques. Sans compter les vers de terre, insectes, acariens… et toute une faune qui peut peser de 1 à 5 tonnes ! Cette biodiversité très riche fait la valeur de nos sols, participe à leur fertilité et contribue donc à la qualité de notre alimentation. Élément clé du bon fonctionnement de notre environnement, elle favorise la régulation du climat, le stockage du carbone, la qualité de l’eau...

20 décembre 2019

Biodiversité

Les richesses insoupçonnées du sol

Un gramme de sol contient un milliard de bactéries, de cent mille à un million d’espèces différentes. A ce titre, le sol constitue l’un des plus grands réservoirs de biodiversité et de ressources génétiques de notre planète. Mais avec d’importantes disparités, qui dépendent notamment de l’usage qu’on en fait.

01 juillet 2020

Biodiversité

La biodiversité des sols comme capital

Les sols abritent une biodiversité importante et riche, indispensable à leur fonctionnement et à la fourniture de services écosystémiques. Des cultures microbiennes à la métagénomique, les modes d’exploration ont changé, de même que les questionnements de recherche. Entretien avec Philippe Lemanceau, écologiste microbien, spécialiste de la biodiversité des sols et des interactions plantes-microorganismes.

01 décembre 2020