2 min

André Torre est le nouveau Président du Centre INRAE de Corse

COMMUNIQUE DE PRESSE - André Torre est nommé Président du centre INRAE Corse pour une durée de quatre ans. Il succède à François Casabianca qui occupait ce poste depuis 2013. Il prend ses fonctions le 1er avril 2021.

Publié le 31 mars 2021

illustration André Torre est le nouveau Président du Centre INRAE de Corse
© INRAE

André Torre est Directeur de recherche en économie à INRAE, actuellement rattaché à l’Université Paris-Saclay et à Agroparistech. Il est titulaire d’un doctorat en Sciences Economiques soutenu à l’Université de Nice Sophia-Antipolis (1985) et de l’Habilitation à Diriger les Recherches (1988). Il a été chercheur au CNRS, avant de rejoindre le laboratoire de recherches sur l’élevage de l’INRA à Corte, entre 1994 et 1998, comme Directeur de recherche. Il a ensuite exercé ses fonctions à Paris, où il a travaillé sur des problématiques d’aménagement du territoire et de développement territorial et durable. En particulier il s’est intéressé au développement des espaces ruraux, aux conflits d’usage et de voisinage, aux relations de proximité et aux questions d’économie circulaire comme la méthanisation. Il a publié une vingtaine d’ouvrages en français et en anglais sur ces questions, ainsi que de nombreux articles.

André Torre est membre de l’Académie d’Agriculture de France et de l’Academia Europae. Il a dirigé, entre 2008 et 2020, les Programmes PSDR (Pour et Sur le Développement Régional), qui rassemblent des recherches consacrées au développement des territoires ruraux et de l’activité agricole en Région. Entre 2017 et 2019 il a dirigé les Maison des Sciences de l’Homme (MSH CNRS) de Paris-Saclay. Il est depuis 2018 Président de l’European Regional Science Association, qui rassemble les scientifiques travaillant en Europe sur les questions de développement des territoires. Il a été Président de l’Association Française de Sciences Régionales de Langue Française entre 2008 et 2011. Il est également rédacteur en Chef de la Revue d’Economie Régionale et Urbaine.

« La place de la Corse au cœur de la Méditerranée, la réputation des productions animales et végétales locales, le caractère essentiel des dimensions patrimoniales et culturelles : autant d’atouts pour une recherche au service du développement de l’Ile de Beauté, que je mettrai en œuvre dans la continuité de l’action d’INRAE sur le territoire », André Torre, nouveau président du Centre INRAE Corse.

Le centre INRAE de Corse

Le centre INRAE de Corse, le plus petit du dispositif national par la taille, rassemble 4 unités sur 2 implantations : une unité de recherche, une unité expérimentale et une unité d’appui à San Giuliano, une unité de recherche à Corte (proche de l’Université de Corse).

Le centre de Corse comprend actuellement 39 agents titulaires INRAE, 4 agents permanents Cirad et 16 agents contractuels soit 59 agents répartis dans quatre unités.

L’une des caractéristiques du centre est de bénéficier d’une renommée au niveau régional, national et international. De plus, INRAE représente le premier grand organisme de recherche publique en Corse. Le centre joue un rôle majeur dans le contexte territorial où il représente un atout considéré et respecté tant par les autorités publiques que par les acteurs locaux pour ses diverses contributions. Il est attendu sur la production de connaissances scientifiques à l’international mais aussi sur des productions scientifiques inscrites dans des enjeux territoriaux d’utilité de proximité. Par ses nombreuses relations sur les deux rives de la Méditerranée, le centre de Corse occupe une place stratégique. Sa position scientifique montre une réelle originalité vis-à-vis des grandes évolutions en cours telles que le changement climatique, la différenciation sur les marchés, la gestion durable des ressources, la génétique, les enjeux de santé, les recherches partenariales et participatives. Pour tous ces enjeux, la Corse présente des atouts réels pour INRAE. L’évolution des effectifs restant une préoccupation, se pose la question de la taille critique pour que ce rôle soit pérennisé.

En savoir plus

Hélène Lucas est la nouvelle présidente du centre INRAE Bretagne-Normandie

COMMUNIQUE DE PRESSE - Hélène Lucas a été nommée, le 1er janvier 2020, présidente du centre INRAE Bretagne-Normandie pour une durée de quatre ans. Elle succède à Patrick Herpin qui occupait cette fonction depuis 2011. Sa nomination coïncide avec la création d’INRAE, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, né de la fusion de l’Inra et d’Irstea.

14 janvier 2020