Un trophée des Étoiles de l'Europe pour Nathalie Gontard

Le 2 décembre 2021, Nathalie Gontard a été distinguée par le trophée des Étoiles de l'Europe, mention science ouverte, pour le projet NoAW (No Agriculture Waste*) qu’elle a coordonné depuis 2016. Emballés par son engagement et son succès, nous lui adressons toutes nos félicitations !

Publié le 10 décembre 2021

illustration Un trophée des Étoiles de l'Europe pour Nathalie Gontard
© Mesri

Pour sa neuvième édition, la cérémonie des Étoiles de l'Europe a eu lieu au musée du Quai Branly Jacques Chirac, dans le cadre du Forum Horizon Europe et sous le haut patronage de Mme Frédérique Vidal. Comme chaque année depuis 2013, un jury indépendant a récompensé douze coordinateurs(trices) de projets européens de recherche et d’innovation portés par une structure française s’étant illustrés par leur réussite.

Nathalie Gontard, directrice de recherche INRAE à l’unité Ingénierie des agro-polymères et technologies émergentes de Montpellier, fait partie des heureux(ses) élues ! Elle a en effet obtenu le trophée des Étoiles de l'Europe, mention science ouverte, pour le projet NoAW qu’elle a coordonné de 2016 jusqu’à aujourd’hui.

Une reconnaissance et en encouragement à aller plus loin

Rassemblant 32 partenaires académiques et industriels d’une douzaine de pays y compris d’Asie, le projet NoAW avait pour objectif de réduire et valoriser les déchets générés par les activités agricoles et alimentaires. Pour relever ce défi, le consortium a conçu des approches innovantes permettant d’éco-convertir les résidus agricoles inévitables et inutilisés (sarments, paille, fumier…) en bioproduits (bioénergies, bioplastiques…). Il a donné lieu à 50 publications scientifiques, de nombreux prototypes, et plus récemment, à l’investissement d’un grand équipementier pour l’industrialisation d’un procédé développé dans une ferme pilote en Italie. « Ce trophée est une reconnaissance du travail accompli par l’ensemble des acteurs impliqués dans ce projet et un encouragement à poursuivre nos travaux au-delà de l’Europe », déclare Nathalie Gontard.

Créé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le trophée des Étoiles de l'Europe vise à valoriser les travaux des équipes françaises qui ont choisi l’Europe pour développer leurs recherches et s’ouvrir à l’innovation. Il permet également d’inciter tous les membres de la communauté scientifique à répondre aux appels à propositions du programme cadre européen. La mention science ouverte salue les projets participatifs, interdisciplinaires, développant un réseau de partenaires et ouverts aux chercheurs étrangers, dont les résultats sont largement diffusés et/ou les données en libre accès.

Nathalie Gontard récompensée du trophée des Etoiles de l'Europe

Notons que Nathalie Gontard est une récidiviste !

En 2015, elle avait obtenu un premier trophée des Étoiles de l'Europe pour le projet EcoBioCap, centré sur le développement d’emballages alimentaires biodégradables.

*Non aux déchets agricoles

Contacts

Le centre

En savoir plus

Agroécologie

Roland Lenain lauréat du trophée SEDIMASTER 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le SEDIMA (Syndicat National des Entreprises de Services et Distribution du Machinisme Agricole, d’Espace Verts, et des Métiers spécialisés) a remis officiellement le trophée SEDIMASTER à Roland Lenain, directeur de recherche à Irstea, le mercredi 27 février 2019 au Mondial des fournisseurs de l’agriculture et de l’élevage (SIMA). Cette distinction souligne l’excellence des travaux de recherche en robotique menés par Roland Lenain au profit des agroéquipements.

06 janvier 2020

Biodiversité

Prolifération cellulaire et développement : décryptage d’un mécanisme commun à la plante et l’animal

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le gène TCTP est présent chez tous les animaux et les végétaux ; il est impliqué aussi bien dans la formation des organes chez l’embryon que dans la prolifération des tumeurs, cancéreuses ou non. Les travaux des chercheurs de l’Inra, de l’ENS de Lyon, du CNRS, de l’Université de Lyon 1, et de l’Université Paris-Sud permettent d’éclaircir comment la protéine TCTP régule la multiplication cellulaire. En 2010, les scientifiques avaient déjà découvert que ce gène participait à la régulation de la multiplication cellulaire, et que cette fonction était conservée chez deux organismes modèles très éloignés, une plante, Arabidopsis, et une mouche, la drosophile. Ces nouveaux résultats, majeurs dans la compréhension de la prolifération cellulaire et de la formation des organes, sont publiés dans la revue PloS Genetics le 8 février 2019.

26 mars 2020

Agroécologie

Château Couhins, propriété de l’Inra : 50 ans de recherches viti-vinicoles en application

COMMUNIQUE DE PRESSE - L’Inra est devenu en 1968 propriétaire de Château Couhins, cru classé de Graves. Pour les 50 ans d’acquisition de ce vignoble, vitrine de l’institut en matière de pratiques agroécologiques, un ouvrage à paraître retrace l’histoire du domaine depuis le 15ème siècle, et des innovations mises en œuvre depuis son acquisition, issues des recherches de l’Inra.

31 mars 2020