Alimentation, santé globale 2 min

Recherches et innovations en santé animale : un partenariat renforcé entre INRAE et Ceva Santé Animale

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 18 février 2021, Philippe Mauguin, Président directeur général d’INRAE et Dr Marc Prikazsky, Président directeur général de Ceva Santé Animale, ont signé une première convention-cadre qui vise à consolider leurs collaborations dans les domaines de la santé des animaux d’élevage. Cette signature, qui intervient dans un contexte de pandémie de Covid-19 et plus localement de grippe aviaire, affirme l’objectif partagé de mener des travaux communs à l’interface entre santé animale, santé humaine et santé environnementale, autour du concept de santé globale « One Health », et en particulier sur la prévention de maladies infectieuses d’origine animale et l’amélioration du bien-être animal.

Publié le 18 février 2021

illustration Recherches et innovations en santé animale :  un partenariat renforcé entre INRAE et Ceva Santé Animale
© INRAE - Christophe MAITRE

La pandémie de Covid-19 due à une maladie infectieuse issue d’un réservoir animal tout comme la vague d’influenza aviaire subie cet hiver 2020-2021 par le monde agricole ont remis en lumière le besoin accru de connaissances sur les risques d’émergence de nouvelles épidémies, et le besoin de solutions en termes de prévention et de maitrise. Partenaires depuis plus de 40 ans, INRAE, porté par l’institut Carnot France Futur Elevage qu’il pilote1, et Ceva Santé Animale, le premier laboratoire vétérinaire de France, et cinquième dans le monde, mènent des projets communs à la fois sur des produits de traitement pharmaceutiques pour les animaux d’élevage (volailles, porcs, ruminants) mais aussi sur le développement de vaccins.

Le partenariat entre les deux organismes s’incarne déjà de plusieurs façons : au-delà des licences sur des technologies INRAE et de nombreuses autres formes de collaboration (échange de personnels entre laboratoires, tests de traitements anti-infectieux et des vaccins en unités expérimentales), ils participent à des projets de recherche communs dont le programme européen H2020 PIGS -Program for Innovative Global Prevention of Streptococcus Suis - qui devrait s’achever en 2021. Ils collaborent également sur le projet VISIONS de vaccination anti-tique ou encore sur le projet MARDISHED de protection de la maladie de Marek dans les élevages de poules. Ils sont impliqués également dans le programme de formation Master 1&2 « IDOH (Infectious Diseases and One Health) impliquant 36 universitaires et entreprises, et financé par l’Europe (fonds Erasmus) depuis 2017.

« C’est un bel exemple de partenariat avec le monde socio-économique que notre institut de recherche finalisée a à cœur de développer. Notre partenariat renforcé avec le laboratoire Ceva Santé Animale doit permettre notamment d’accélérer la mise au point de solutions innovantes vaccinales et d’innovations au service du bien-être des animaux d’élevage. » Philippe Mauguin, PDG d’INRAE

Les deux signataires partagent une vision commune des enjeux de systèmes d’élevage sûrs et respectueux du bien-être animal. Cette convention permet de cadrer les priorités d’actions en termes de recherche, d’innovations et de valorisations économiques et d’intensifier leurs interactions autour de deux axes :

 

Axe 1 : Diagnostic, prévention et traitements des maladies infectieuses

  • Détection/diagnostic précoce des maladies (élevage de précision et intelligence artificielle, diagnostic « au chevet » du malade)
  • Vaccins et immunostimulants
  • Antibiotiques et traitements alternatifs (pré-probiotiques, bactériophages, etc.)

Axe 2 : Optimisation de la production et du bien-être animal

  • Optimisation de la reproduction (fertilité, fécondité) et de la production laitière
  • Amélioration du bien-être animal (comportement/phéromones)

 

« Il y a 10 ans, Ceva Santé Animale entamait sa transformation pour devenir une entreprise "One Health". La crise sanitaire que nous traversons aujourd'hui, nous a permis de prendre conscience que nous n'arriverons pas à préserver notre santé sans coopérer. L'équilibre sanitaire mondial dépendra des nouvelles formes de collaboration entre les institutions privées et publiques, les pays développés et en voie de développement, la santé humaine et la santé animale. Face à l’urgence d’agir, nous nous réjouissons d'élargir notre partenariat avec INRAE pour développer des solutions innovantes en termes de prévention, de diagnostic et de traitement des maladies infectieuses. Ces initiatives contribueront à améliorer les interactions entre la santé animale, humaine et végétale dans le respect de la planète. »

Dr Marc Prikazsky, PDG de Ceva Santé Animale

 

1 Carnot France Futur Elevage, centré sur l’innovation pour un élevage durable et rentable

 

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Covid19 et animaux d’élevage : que savons-nous des risques pour l’Homme ?

Depuis son émergence en Chine en 2019, les connaissances acquises sur le coronavirus SARSCoV-2, responsable de la maladie COVID-19 ne cessent de croître. De nombreuses questions sont posées sur les liens entre ce virus et les animaux d’élevage. Mais que sait-on exactement aujourd’hui ? Muriel Vayssier-Taussat, cheffe du département Santé Animale d’INRAE, et directrice de l’institut Carnot F2E, dresse un état des lieux des connaissances au 25 mai 2020 sur la base des publications scientifiques disponibles.

02 juin 2020

Alimentation, santé globale

Dossier de presse : One Health, une seule santé pour la Terre, les animaux et les Hommes

DOSSIER DE PRESSE - Le concept One Health, « une seule santé », initié au début des années 2000, fait suite à la recrudescence et à l’émergence de maladies infectieuses, en raison notamment de la mondialisation des échanges. Il repose sur un principe simple, selon lequel la protection de la santé de l’Homme passe par la santé de l’animal et celle de l’ensemble des écosystèmes. Des chercheurs d’INRAE se sont réunis pour proposer un éclairage autour du concept One Health, en intégrant la notion d’EcoHealth : leurs expertises sont rassemblées au sein de ce dossier de presse.

09 juillet 2020