illustration Nadine Gautier, de l’horticulture au génome des plantes
© INRAE

Agroécologie 2 min

Nadine Gautier, de l’horticulture au génome des plantes

Nadine Gautier, passionnée par les plantes depuis son enfance, a fait des études d’horticultures au lycée agricole d’Auzeville. Aujourd’hui, elle exerce le métier de technicienne biologiste au sein du Centre national de ressources génomiques végétales (CNRGV) du centre INRAE Occitanie-Toulouse.

Publié le 06 juin 2024

Comment êtes-vous arrivée à INRAE ?

Nadine Gautier : « Après quelques années passées sur la Côte d’Azur en tant qu’ouvrière horticole, je suis retournée dans la région toulousaine. J’ai intégré INRAE en passant le concours externe sur un poste d’animalière puis pour effectuer des dosages analytiques au sein de l’unité mixte de physiopathologie et toxicologie animale à l’ENVT. Peu de temps après la création du CNRGV, j’ai demandé une mobilité car je voulais travailler autour du végétal, ma première passion, et relever de nouveaux défis. »

Quelles sont vos missions principales ?

N.G. : « Le CNRGV a pour mission de conserver, valoriser des ressources génomiques végétales provenant d'espèces modèles et cultivées et de développer des méthodes pour comprendre leurs mécanismes d'adaptation à leur environnement. C’est un laboratoire qui propose des services d’analyse des génomes à la communauté scientifique nationale et internationale.

En tant que technicienne biologiste, ma mission principale est de préparer des milieux et supports nécessaires au conditionnement des ressources génomiques. 

J’utilise des robots à haut débit pour organiser des fragments d’ADN issus de différentes plantes en micro plaques avec codes-barres afin de les tracer via notre système informatique. Ils sont ensuite stockés à – 80 ° pour constituer une collection d’ADN mise à disposition de la recherche scientifique nationale et internationale.

Par ailleurs, je suis chargée des semis de différentes plantes d’intérêts agronomique (maïs, tournesol, colza, blé…) sur lesquelles je prélève de jeunes feuilles ou racines qui seront ensuite broyées dans de l’azote liquide afin de libérer l’ADN des cellules. À l’aide d’un kit d’extraction, je vais récupérer l’ADN pour ensuite effectuer des contrôles qualité avant de l’envoyer au séquençage afin que les scientifiques et les clients puissent faire leurs recherches. »

Avez-vous des missions complémentaires ?

N.G. : « Oui, je suis assistante de prévention depuis plus de 24 ans et grâce à mon expérience je peux former et sensibiliser à la prévention, l’hygiène et la sécurité les nouveaux et nouvelles arrivantes.

Je suis aussi responsable de l’accueil des stagiaires de 3ème, j’organise des ateliers afin de leur présenter les différents métiers présents dans l’unité. Je suis membre du bureau de l’AUC COOP et responsable de l’opération champagne, indispensable pour les fêtes !
Enfin, je participe à des événements pour faire découvrir mon métier, comme lors de la fête de la science dans le cadre d’animations autour de l’extraction d’ADN pour des scolaires. C’est très intéressant car à cet âge ils sont très curieux. »

Et après le bureau ?

N.G. : « Je profite de mon temps libre pour jardiner, bricoler et passer des moments en famille. J’aime voyager en van en France et dans les pays limitrophes. La photo, les BD et la généalogie (découverte à mes 15 ans) sont des activités qui occupent mon temps libre. »

 

Mini CV

2005 : technicienne biologiste – CNRGV – INRAE Occitanie-Toulouse
1990 : adjoint technique de la recherche – TOXALIM - INRAE Occitanie-Toulouse
1985 : ouvrière horticole – Antibes
1985 : BTA jardins et espaces verts - Lycée agricole d’Auzeville
1983 : BEP Horticulture - Lycée agricole d’Auzeville

Bouchra Bouabouch Rédactrice

Contact

Nadine Gautier Centre national de ressources génomiques végétales - CNRGV

Le centre

En savoir plus

Biodiversité

Hélène Bergès, une femme de ressources

Hélène Bergès s’est d’abord investie dans la recherche en génétique végétale avant de prendre en charge la création, à partir de 2003, du Centre national de ressources génomiques végétales qui a très vite acquis une reconnaissance internationale… Devenue elle aussi une référence dans son domaine, cette ingénieure de recherche a mené sur le centre, avec ses quinze employés, une vingtaine de projets de recherches avec un enthousiasme et un dynamisme communicatifs jusqu'au 31 juillet 2019. Elle a reçu le Laurier Ingénieur INRAE 2012.

27 décembre 2019

Cécile Donnadieu et l’unité GeT-PlaGe : expertise et innovation en Génomique et transcriptomique

Experts du séquençage au centre INRAE Occitanie-Toulouse, Cécile Donnadieu et son équipe mettent leurs compétences au service des chercheurs, afin de répondre à leurs questions scientifiques. Génomique et transcriptomique n’ont aucun secret pour eux ! Conseil, suivi de projets et développement de solutions techniques sont leurs missions quotidiennes, qu’ils ont maintenues autant que possible pendant la période de confinement. Rencontre avec les personnels de l’unité GeT-PlaGe, à la pointe des innovations technologiques.

10 juillet 2020

Laetitia Lançon, un appui multi-ressources

Au Centre national de ressources génomiques végétales (CNRGV), Laetitia Lançon est la mère-poule d’une équipe de 20 personnes. Assistante de direction depuis la création de l’unité en 2004, elle est à l’origine de toute l’architecture administrative, financière et juridique du laboratoire. Après 15 années de travail et grâce à sa grande implication dans les missions qui lui sont confiées, Laetitia est aujourd’hui lauréate d’un laurier bien mérité.

27 décembre 2019