Bioéconomie, dispositifs

Dispositifs de partenariat

  • « Biomass for the Future », qui comporte 25 partenaires publics ou privés. L’objectif est d’une part, de développer des systèmes de culture et de nouvelles variétés de sorgho et de miscanthus, et d’autre part, de développer de nouveaux débouchés sous forme d’énergies (chaleur et méthane), des composites polymères pour l’industrie automobile et des blocs béton-miscanthus porteurs pour la construction.
  •  GIS APIVALE, créé en 2019 et réunissant INRAE et l’Anses, Agrocampus Ouest, l’université Bretagne Sud et l’université de Rennes, avec pour ambition de contribuer à une approche renouvelée et plus systémique de la valorisation des effluents organiques sur les territoires. 
  • Projet Territoire d’innovation Des Hommes et des Arbres, les racines de demain ». Ce projet est porté par la Métropole du Grand Nancy et associe le centre INRAE Grand Est Nancy. Des démarches de co-conception seront mises en œuvre pour explorer de nouvelles utilisations de la ressource forestière dans trois territoires lorrains aux caractéristiques humaines, économiques et géographiques contrastées et où la forêt et l’industrie associée occupent une place prépondérante.

Innovation, transfert

  • Institut Carnot 3BCar.  Porté par INRAE, l’Institut Carnot 3BCar (=Bioénergies, Biomolécules, Biomatériaux) propose une offre de recherche pour accompagner les projets innovants des industriels. Il rassemble Les compétences de 18 entités de R&D dans le domaine des biotechnologies et de la chimie verte, depuis la production de biomasse, jusqu’aux propriétés fonctionnelles des matériaux. 3BCar assure la cohérence entre instituts sur les programmes de recherche, et organise des rencontres B to B annuelles avec les industriels. Chiffres clés : 700 scientifiques, 20 plateformes technologiques, 187 brevets cartographiés en un livret et offres technologiques accessibles sur le site.
  • Institut Carnot Plant2Pro, qui fédère les acteurs de la recherche et de la R&D notamment ceux des grandes cultures céréalières, oléo-protéagineuses et de la vigne pour proposer une offre pluridisciplinaire, cohérente et unifiée aux industriels des secteurs des semences et plants, de la protection des cultures, du développement et du conseil en agriculture et, de l’agriculture de précision.
  • Démonstrateur pré-industriel TWB. Créé il y a 6 ans sous la triple tutelle d’INRAE, de l’INSA et du CNRS, TWB propose un mode de fonctionnement original basé sur l’intégration active de partenaires publics et privés. Il comporte 50 partenaires au 1er janvier 2019 (industriels, start-up, investisseurs, organismes de recherche, collectivités territoriales…), et a contribué au lancement de 145 projets collaboratifs de recherche et au développement de nombreuses start-up.
  • Prototype Futurol. Entre 2008 et 2018, le projet Futurol a rassemblé 11 partenaires publics et privés, financiers, industriels et chercheurs dont INRAE, autour d’un vaste projet visant à développer un savoir-faire français de production de bioéthanol- carburant  à partir de matières premières ligno-cellulosiques.

Infrastructures de recherche

  • Infrastructure de Recherche IBISBA, dédiée à la conception et au développement de catalyseurs biologiques (enzymes et microorganismes) et de procédés pour proposer des solutions innovantes et durables aux grands enjeux industriels et sociétaux en lien avec la bioéconomie. IBISBA est partie intégrante du projet IBISBA.EU sélectionné en septembre 2018 par la Commission européenne. Coordonné par INRAE, IBISBA.EU rassemble 14 partenaires de 9 pays européens.

Plateformes et installations expérimentales 

  • Plateforme de transformation des agro ressources  IATE 
  • Plateforme de caractérisation des produits bio-sourcés BIBS
  • Plateforme expérimentale de réutilisation d’eaux usées en irrigation
  • Plateforme de la Feyssine, un équipement pour préfigurer la station d’épuration du futur
  • Plateforme MEANS, dans le domaine des Analyses de cycles de vie et des approches multicritères
  • Plateforme de modélisation des systèmes bioéconomiques MAELIA.
  • Réseau SOERE PRO (Produits Résiduaires Organiques). Le SOERE PRO est un réseau de sites expérimentaux labellisé Système d’Observation et d’Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement sur les effets du recyclage de produits résiduaires organiques (PRO) sur les écosystèmes cultivés.
  • CIRM-CF :  Centre international de ressources microbiennes-champignons filamenteux. 

Deux unités fortement impliquées dans la Bioéconomie

  • Unité Agroimpact. Cette unité met en place, gère et mobilise des dispositifs expérimentaux d'envergure au champ : SOERE, Biomasse et Environnement, collections variétales sur le genre miscanthus, plateforme de phénotypage. Ces dispositifs permettent d'étudier des systèmes de culture dans des conditions très proches des conditions réelles et en intégrant les différents impacts. Elle privilégie la dimension temporelle pour l'analyse des impacts environnementaux, à l'échelle de rotations complètes et sur de longues échelles de temps, plutôt que l'analyse à l'échelle de territoires.
  • INRAE Transfert Environnement. Cette unité de service fait partie d’INRAE Transfert, filiale privée d’INRAE. Elle est adossée au Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement d’INRAE. Ses domaines de compétences sont les bioprocédés de dépollution et de production d'énergie, le traitement physico-chimique des rejets, la microbiologie des écosystèmes complexes, l'instrumentation, la modélisation et l'automatique des bioprocédés.

Domaines d’innovation d’INRAE associés à la thématique Bioéconomie

  • Bioraffinerie et produits bio-sourcés
  • Eau, sols, effluents
  • Forêt, bois
  • Plant - Innov

En savoir plus sur les domaines d'innovation