Société et territoires 4 min

Quelle politique agricole commune demain ?

PARUTION - L’agriculture européenne fait face à des défis de grande ampleur au triple titre de l’économie, de l’environnement et du social. Elle doit impérativement et urgemment évoluer. La politique agricole commune (PAC) doit être mise au service de cette évolution. Dans cette perspective, l’ouvrage dessine les contours d’une PAC ambitieuse, en termes d’objectifs et d’instruments, qui permettrait de faciliter la nécessaire transition agroécologique des systèmes agricoles et agroalimentaires européens.

Publié le 18 juin 2020

illustration Quelle politique agricole commune demain ?
© INRAE

L’ouvrage est divisé en trois parties qui abordent d’abord les aspects économiques, puis environnementaux et de santé, enfin de développement rural et d’innovation. Chaque chapitre traite d’un enjeu spécifique selon une même structure : description de l’enjeu, analyse critique de sa prise en compte dans la PAC jusqu’à ce jour, et formulation de recommandations. Même si les auteurs relèvent de nombreuses disciplines, la grille d’analyse utilisée est principalement celle de l’économie publique. Le dernier chapitre conclusif propose une évaluation de la PAC de l’après-2020, telle que proposée par la Commission européenne en juin 2018, à la lumière de l’analyse développée dans l’ouvrage.

Coordinateurs

Directrice de recherche à INRAE, Cécile Détang-Dessendre est économiste, spécialisée en économie régionale plus particulièrement appliquée à l’analyse des dynamiques des espaces ruraux.

Directeur de recherche à INRAE, Hervé Guyomard est économiste et statisticien, spécialiste de la modélisation des économies agricoles et de l’analyse des impacts des politiques publiques, notamment de la PAC.

Editions Quae, coll. Matière à débattre et décider – 306 pages, juin 2020 – 39,00 euros

EXTRAIT

La PAC est également à la croisée des chemins. Ici aussi, le constat n’est pas nouveau et a déjà maintes fois été formulé, bien avant sa première réforme d’envergure en 1992 (voir, par exemple, Tangermann, 1984). Depuis cette date, la PAC est entrée dans un processus de réforme permanente, au gré des révisions du cadre financier pluriannuel de l’UE et selon une logique de pas progressifs dictée par la difficulté d’aboutir à un accord entre des Etats membres aux intérêts agricoles difficilement conciliables. La PAC reste néanmoins la première politique européenne en matière de budget, accaparant environ le tiers du budget de l’UE. La ligne directrice du processus de réforme a longtemps été claire. Elle ne l’est plus aujourd’hui.

 

 

 

En savoir plus