Agroécologie 1 min

Usages et alternatives au glyphosate dans l'agriculture française

Suite à la lettre de saisine des Ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Transition écologique et solidaire, de la Santé, et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation du 2 novembre dernier, INRAE a remis le 30 novembre 2017 aux Ministres concernés son rapport sur les usages et les alternatives au glyphosate dans l’agriculture française.

Publié le 01 décembre 2017

illustration  Usages et alternatives au glyphosate dans l'agriculture française
© INRAE, Fried Guillaume

Ce rapport répond à plusieurs objectifs :  analyser les usages du glyphosate, identifier les alternatives possibles avec leurs incidences économiques et organisationnelles ainsi que les difficultés spécifiques à certaines filières ou modes de production.  Il propose enfin des mesures d’accompagnement de la transition vers des systèmes de production sans glyphosate.

Interview de Xavier Reboud, INRAE, par Pierre Girard pour #TousTerriens

  Les rapports par secteurs

A la demande du Premier Ministre et en relation avec les ministères en charge de l'Agriculture et l'Écologie, INRAE a produit en 2019 deux autres rapports pour analyser les alternatives au glyphosate et évaluer leur coût, respectivement dans les secteurs de la viticulture et de l'arboriculture :

 

 

En savoir plus

Agroécologie

L'agriculture de conservation

DOSSIER - Le terme d’ « agriculture de conservation » a été créé par la FAO en 2001 lors du « First World Congress on Conservation Agriculture », à Madrid. Que cherche-t-’on à conserver ? Essentiellement la fertilité des sols agricoles, en les préservant contre les processus de dégradation qui peuvent les affecter, en particulier en luttant contre l’érosion.

18 décembre 2019

Agroécologie

3 questions à… Christian Huyghe, sur le PPR « Cultiver et protéger autrement »

Le PPR, qu’est-ce que c’est ? Le Programme prioritaire de recherche (PPR) « Cultiver et protéger autrement » a pour objectif de mobiliser les leviers de l’agroécologie, du biocontrôle et de la prophylaxie pour arriver à une agriculture performante et durable. C’est pour répondre à une demande sociétale forte, à des objectifs des politiques publiques et de programmation de la recherche que ce programme a été mis en place à un niveau national pour des systèmes de production mobilisant des modes de protection des cultures autres que les phytosanitaires. Christian Huyghe, directeur scientifique Agriculture d'INRAE, répond à nos questions.

27 février 2019