Agroécologie 3 min

Alternatives au glyphosate en arboriculture : évaluation économique des pratiques de désherbage

Faisant suite à son premier rapport sur la viticulture, paru en juillet 2019, INRAE publie une évaluation économique des pratiques alternatives au glyphosate en arboriculture. Ce travail d’expertise a été réalisé à la demande du Premier Ministre, en relation avec les ministères en charge de l'Agriculture et l'Écologie. Il vise aussi à fournir à l’Anses des éléments sur les impacts économiques du retrait du glyphosate.

Publié le 14 février 2020

illustration Alternatives au glyphosate en arboriculture : évaluation économique des pratiques de désherbage
© INRAE, A. Glémin

L’arboriculture, en troisième position en termes d’utilisation de pesticides

L’arboriculture française se situe en troisième position derrière les grandes cultures et la vigne, en termes de volume total de pesticides utilisés et, ramenées à l’hectare, les quantités de pesticides sont plus importantes en arboriculture que dans les autres productions.

Les herbicides ne représentent qu’une faible part des pesticides utilisés en arboriculture, comparativement aux fongicides et aux insecticides, mais ils sont utilisés dans la grande majorité des exploitations.

Le rapport d'INRAE de 2017 sur les alternatives au glyphosate (Reboud et al. 2017) souligne la forte fréquence de l’utilisation actuelle du glyphosate en vergers : 70% des parcelles reçoivent du glyphosate en France métropolitaine d’après l’enquête sur les pratiques culturales 2015. Ce rapport souligne aussi que des alternatives à l’usage de glyphosate existent, mais qu'elles impliquent souvent des modifications de l’ensemble du système et en particulier du système d’irrigation. Le rapport de décembre 2019 consacré à l'arboriculture va plus loin et détaille l’importance des choix d’enherbement et d’écartement des rangs.

Identification et coût des alternatives au glyphosate en arboriculture

En 2020, l'Anses doit se prononcer sur le renouvellement des autorisations de mise en marché (AMM) des produits contenant du glyphosate. Le règlement (1) mentionne que le retrait peut se faire s’il existe des alternatives d’usage courant, sans impact environnemental et sans impact économique majeur.

Afin de fournir ces éléments à l’Anses, l’étude a été conduite en trois volets :

  • Analyse des données de l’enquête Pratiques culturales de 2015 (enquête Pk-SSP-MAA) pour estimer l’usage du glyphosate dans les vergers.
  • Description des pratiques alternatives de désherbage, mécaniques, thermiques (recensement des études publiées par les Chambres, les instituts techniques et organismes professionnels)
  • Estimation du coût des pratiques de désherbage : comparaison des méthodes chimiques et alternatives

Eléments de conclusion

Le rapport met en évidence l’existence d’un surcoût lié à la sortie du glyphosate pour les vergers existants, du fait des particularités du désherbage mécanique (achat de matériel, temps de travail, blessures éventuelles des racines par les outils, modification nécessaire du système d’irrigation).

En revanche, ces éléments peuvent être pris en considération lors du renouvellement des vergers, en utilisant des porte-greffes présentant un système racinaire plus profond et en installant un système d’irrigation adapté. La durée de vie des vergers étant limitée, ce renouvellement, et les aides éventuelles permettant de l’accompagner, serait de nature à atténuer l’impact de la sortie du glyphosate.

(1) Règlement 1107/2009, article 50.

Lire le rapport complet :

Rapport Alternatives au glyphosate en arboriculture : évaluation économique, décembre 2019

 

 

En savoir plus

Agroécologie

Plant Advanced Technologies - PAT lance un projet de découverte de nouveaux bio-herbicides primé dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir III

COMMUNIQUE DE PRESSE - Plant Advanced Technologies – PAT annonce l’attribution d’un financement exceptionnel de 660 k € validé par le Cabinet du Premier Ministre Édouard Philippe, dans le cadre du concours national d’innovation « Programme d’Investissements d’Avenir 3 » porté par FranceAgriMer. Le projet associant l’Inra et l’ITEPMAI, intitulé HerbiScan, entre dans la catégorie « Agriculture Innovante » et vise à découvrir et développer de nouveaux herbicides d’origine végétale, qui seront en adéquation avec les enjeux de l’agriculture actuelle (nouvelles molécules actives respectueuses de l’Environnement). HerbiScan s’inscrit plus largement dans la recherche de solutions de biocontrôle en Agriculture en cours de développement chez PAT.

18 décembre 2019

Société et territoires

25es Controverses européennes - Images des mondes agricoles dans la société : l’état de chocs ?

COMMUNIQUE DE PRESSE - Quelles visions avons-nous aujourd’hui des différentes agricultures en France et en Europe ? Quelles images sont projetées sur les agriculteurs et comment se perçoivent-ils eux-mêmes ? Image du bio, traitement médiatique du glyphosate et de la viande… à l’heure où les modèles agricoles se fragmentent et où le contrat social ressemble à un miroir brisé, quelles sont les pistes pour dépasser les batailles d’image et de communication ?

13 décembre 2019

Agroécologie

Usages et alternatives au glyphosate dans l'agriculture française

Suite à la lettre de saisine des Ministres de l’Agriculture et de l’Alimentation, de la Transition écologique et solidaire, de la Santé, et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation du 2 novembre dernier, INRAE a remis le 30 novembre 2017 aux Ministres concernés son rapport sur les usages et les alternatives au glyphosate dans l’agriculture française.

13 décembre 2019