International

Des dispositifs spécifiques de coopération européenne et internationale

CONTACT :  international@inrae.fr

 

INRAE structure ses partenariats dans le monde à l’aide de trois types d’instruments que l’Institut soutient financièrement :

  • LIA  (Laboratoire international associé) : laboratoires sans murs associant des laboratoires étrangers pour mettre en œuvre, dans la durée, des projets d’excellence communs
  • 2RI (Réseau international de recherche) : réseaux internationaux thématiques
  • PPI (Projet prioritaire international) : mise à disposition de moyens pour accélérer la coordination des recherches sur une thématique
  • En outre, dans le cadre des accords de coopération qu’il a signés avec des organismes de recherche et certaines agences de financement étrangers, INRAE finance des projets de mobilité appelés JLC (Joint linkage call), permettant à des chercheurs de travailler ensemble et développer des collaborations.

En 2019, INRAE collabore à 17 LIA (+ 8 en projet), 3 2RI (+ 3 en projet), 2 JLC (+ 3 en projet).

 

Le Projet prioritaire international (PPI) « Sols et changement climatique » est né de l’initiative 4 pour 1000 (lire l'article) proposée par la France lors de la Cop 21 en 2015. Il associe un consortium international de recherche fondamentale (phase préparatoire financée par la Commission européenne) et des projets d’innovation autour du stockage et du suivi du carbone dans les sols notamment à travers la Communauté de la connaissance et de l’innovation (KIC) Climat.
 

 

  • Les métaprogrammes sont des programmes transversaux qui regroupent des équipes de différents départements scientifiques d’INRAE. Ils développent des approches intégrées sur différents enjeux globaux, aux côtés d’instances comme la FAO, la direction générale Recherche et innovation de la Commission européenne (DG RTD), le Joint Research Centre de la Commission européenne (JRC), l’International institute for applied systems analysis (IIASA) ou encore l’International food policy research institute (IFPRI). En 2019, les métaprogrammes mobilisent environ 900 chercheurs, avec environ 300 projets et un nombre de publications augmenté de 250 % entre 2010 et 2016 sur les programmes couverts.

Grands programmes européens et internationaux

Des initiatives internationales ont permis des avancées rapides sur les fronts de science comme par exemple le séquençage des génomes. Des systèmes d’information à l’échelle planétaire permettent de partager des données de surveillance de la terre (GEOSS), de flux de CO2 (FluxNet) ou encore les traits fonctionnels   des végétaux (TRY). Dans son domaine d’action, INRAE initie et/ou coordonne plusieurs grands programmes internationaux, à travers lesquels l’Institut affirme ses priorités scientifiques, par exemple la Wheat Initiative depuis 2011, le GRA depuis 2010, le programme 4 pour 1000 depuis 2015.


En savoir plus sur les programmes internationaux

Collaborations pays par pays

Outre la zone Europe et le Bassin méditerranéen, les USA, le Canada, l’Australie, la Chine, le Brésil, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, l’Afrique du Sud et l’Inde apparaissent comme les principaux partenaires d’INRAE, notamment en termes de nombre de co-publications scientifiques et de présence de structures de coopération scientifiques communes. INRAE co-publie en tout avec près de 150 pays.

 

Carte des copublications INRAE