Agroécologie 3 min

Nouveau partenariat INRAE - IFV : la recherche et l’innovation pour préparer la viticulture de demain

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 19 mai, Bernard Angelras, Président de l’IFV et Philippe Mauguin, Président directeur-général d’INRAE ont signé un nouvel accord de partenariat ambitieux pour les 10 prochaines années. Pour anticiper les effets du changement climatique et l’évolution des demandes des consommateurs, mais aussi pour répondre aux exigences de la transition agro-écologique et de la réduction d’usage des produits phytosanitaires, le recherche de solutions innovantes et de nouveaux systèmes de productions dans le secteur de la vigne et du vin sont indispensables. Par leurs travaux communs, les deux partenaires ont déjà apporté de nombreuses solutions concrètes, transférables au vignoble et en cave. Pour la période 2021-2030, les deux instituts, aux missions et compétences complémentaires, affichent leur volonté de renforcer leur collaboration sur une gamme plus large d’objectifs de recherche et de développement. En fédérant l’ensemble des disciplines « de la vigne au verre », ils s’engagent à apporter des solutions à la viticulture, filière majeure pour l’agriculture et l’agroalimentaire français.

Publié le 19 mai 2021

illustration Nouveau partenariat INRAE - IFV : la recherche et l’innovation pour préparer la viticulture de demain
© AdobeStock

L’épisode de gel tardif de ce Printemps 2021 l’a encore montré : la viticulture, filière majeure pour l’agriculture et l’agroalimentaire français, doit faire face à de nombreux défis. Elle doit s’adapter au changement climatique, et contribuer à l’atténuation de ses effets, mais aussi assurer sa transition agroécologique en réduisant l’utilisation des produits phytosanitaires et en développant des surfaces en agriculture biologique. La filière doit aussi maintenir sa compétitivité tout en préservant son patrimoine et son savoir-faire, et en répondant à l’évolution des attentes des consommateurs. Face à ces enjeux l’IFV et INRAE, acteurs majeurs de la R&D vitivinicole, souhaitent mettre plus largement en commun leurs synergies en mutualisant leurs connaissances, compétences et dispositifs.

Un nouvel accord fondé sur des outils de partenariat existants

INRAE et l’IFV s’appuient sur des outils de partenariat existants, fonctionnels et performants tels que la filiale Entav International1, 4 Unités Mixtes Technologiques (UMT) copilotées, un Réseau Mixte Technologique sur les boissons fermentées et distillées (Quadiferm) ainsi que l’institut Carnot Plant2Pro. Les deux partenaires s’appuient aussi sur des implantations dans les territoires vinicoles en métropole, et sur un réseau dynamique de partenariats à l’international.

 

Une vision commune à horizon 2030 déclinée en 6 axes

En s’appuyant sur les succès de leurs collaborations passées, INRAE et l’IFV envisagent les actions prioritaires de leur partenariat sur 6 axes thématiques :

  1. Les innovations variétales et leur déploiement
  2. La lutte contre le dépérissement du vignoble et les problèmes sanitaires émergents
  3. La conduite et la gestion du vignoble pour la transition agroécologique et l'agriculture biologique
  4. Le changement climatique : adaptation des vignobles et atténuation
  5. La qualité des vins et les attentes des consommateurs
  6. Observatoires et données

Leurs actions s’incarneront dans une dynamique de réponses communes aux appels à projets et de construction d’outils communs et de partenariat.

1 ENTAV International : Co-filiale créée et gérée par IFV et INRAE depuis 1997, ENTAV International est chargée du développement, en France et à l’international, des créations variétales vigne françaises.

Revoir le replay de la conférence de presse

 

Pour aller plus loin

Adapter les vins au changement climatique :

Protéger les vignes contre les maladies et les bioagresseurs :

Innovation variétale :

Optimiser les pulvérisations :

En savoir plus

Agroécologie

Arômes du vin : la fermentation au cœur de l'innovation

D’où provient la multitude d’arômes que l’on peut rencontrer dans un vin ? Certes, certains arômes sont caractéristiques des cépages ou du terroir. Mais pas seulement. Ce serait sans compter les arômes issus de la fermentation lors du processus de vinification. Ils jouent un rôle clé dans l’obtention de vins de qualité et font l’objet de toutes les attentions de l’unité expérimentale d'INRAE de Pech Rouge à Gruissan près de Narbonne. Là, les chercheurs élargissent la palette des innovations technologiques au service des producteurs et œnologues pour maîtriser les modes de conduite de la fermentation en orientant le profil des vins. Reportage vidéo.

14 septembre 2020

Changement climatique et risques

« Laccave », des vins adaptés au climat de demain

Plus concentré, plus riche en alcool, moins acide. Voilà ce à quoi pourrait bien ressembler notre verre de vin rouge en 2050. Les effets du changement climatique ont été décrits sur la vigne et le vin. Aussi, les recherches visent-elles dorénavant à préparer l’ensemble de la filière vitivinicole au climat de demain. La seconde phase du projet Laccave, porté par INRAE depuis 2012, s’attache à fournir des pistes opérationnelles d’adaptation au niveau national, région par région, vignoble par vignoble. Questions à Nathalie Ollat, ingénieure de recherche à Bordeaux.

11 février 2019

Agroécologie

La prémunition, une stratégie pour « vacciner » la vigne dans les parcelles contaminées par le court-noué

Aujourd’hui, plus de 60 % de la surface viticole française est touchée par la maladie du court-noué, principalement causée par le Grapevine fanleaf virus (ou GFLV) qui infecte les vignes, transmis par le nématode Xiphinema index. Pour répondre à cette problématique, le Centre INRAE Grand Est - Colmar et ses partenaires ont lancé le projet VACCIVINE en 2018. Il se poursuit en 2021 par un projet d'un an (VT2021) avant le lancement de deux prochaines tranches. L'objectif est la mise en place de stratégies de lutte biologique au vignoble contre la maladie du court-noué, fondées sur le principe de prémunition. L’occasion d’en savoir un peu plus sur la prémunition, une méthode de protection contre les virus des plantes, point d’orgue de ce projet.

03 juin 2021