Changement climatique et risques 2 min

Viticulture durable : Sival d’or 2019 pour les variétés Resdur

COMMUNIQUE DE PRESSE - Dans la catégorie Innovation variétale, le concours SIVAL Innovation récompense cette année les variétés Inra-Resdur : quatre cépages dotés de résistances naturelles au mildiou et à l’oïdium et dont la qualité des vins est d’un niveau équivalent à celle des cépages traditionnels. En permettant de réduire de façon drastique le recours aux produits phytosanitaires, ces nouvelles variétés ouvrent la voie vers une viticulture performante et plus respectueuse de l’environnement. La remise de ce Sival d’or a eu lieu le 16 janvier 2019 pendant le SIVAL Angers, salon international des productions végétales.

Publié le 17 janvier 2019

illustration Viticulture durable : Sival d’or 2019 pour les variétés Resdur
© INRAE

Près de 20 ans de recherche récompensés

Depuis 2000, l’Inra conduit un programme d’innovation variétale, appelé ResDur, visant à créer des variétés qualitatives durablement résistantes aux principales maladies fongiques de la vigne (mildiou et oïdium). Mobilisant les techniques conventionnelles de sélection, ce programme a bénéficié des apports de la sélection assistée par marqueurs. Il capitalise sur un investissement recherche de long terme de l’Inra et de partenaires européens. Ce programme s’est également appuyé sur une expérimentation en réseaux multisites, gérée en partenariat avec l'Institut français de la vigne et du vin (IFV) et des organismes régionaux. Il a abouti, en janvier 2018, à l’inscription au catalogue officiel de quatre variétés : Artaban, Floreal, Vidoc et Voltis. Ces inscriptions constituent une première vague d’une offre variétale en cours de diversification.

 

Ces quatre variétés présentent une résistance totale à l'oïdium et élevée au mildiou. Selon la pression de maladie, un nombre réduit de traitements fongicides complémentaires est préconisé, conduisant à une économie se situant entre 80 % et 90 %. Ces nouvelles variétés conviennent pour de nombreuses régions viticoles françaises. La qualité organoleptique des vins produits est jugée comparable aux cépages témoins, avec des profils bien tranchés entre Artaban et Vidoc (vin rouge) et entre Floreal et Voltis (vin blanc). Le Sival d’or récompense donc aujourd’hui les variétés Inra-Resdur tant pour la méthodologie de sélection mise en œuvre que pour leurs aptitudes viticoles, œnologiques et environnementales prometteuses d’une viticulture plus durable. Il salue par ailleurs la vision portée par l’Inra pour accompagner la transition agroécologique des vignobles.

 

Parmi les lauréats 2019 dans la catégorie innovation variétale, un autre Sival d’or est attribué à la châtaigne Bellefer® (Inra-Ctifl-Invenio).

Pour répondre aux attentes de l’ensemble de la filière châtaigne, l’Inra, le Ctifl et Invenio ont sélectionné un individu au sein des hybrides issus du programme de sélection variétale châtaignier de l’Inra. Cette variété Bellefer® présente de bonnes qualités à la transformation, des qualités gustatives intéressantes, un bon potentiel de production, résistance à la maladie de l’encre, une sensibilité moyenne au chancre et au cynips.

 

 

En savoir plus

Agroécologie

L'Inra obtient l'inscription au catalogue de quatre variétés sélectionnées pour la viticulture durable

COMMUNIQUE DE PRESSE - L'Inra s'est engagé en 2000 dans un programme de création de variétés possédant une résistance durable aux principales maladies fongiques de la vigne. Ce projet vient d'aboutir à l'inscription au catalogue officiel de quatre variétés dotées de résistances naturelles au mildiou et à l'oïdium, et dont la qualité des vins est d’un niveau équivalent à celle des cépages traditionnels. Artaban, Floreal, Vidoc et Voltis ouvrent la voie vers une viticulture performante plus respectueuse de l'environnement, en permettant de réduire de façon drastique l'utilisation des produits phytosanitaires.

21 janvier 2020

Changement climatique et risques

« Laccave », des vins adaptés au climat de demain

Plus concentré, plus riche en alcool, moins acide. Voilà ce à quoi pourrait bien ressembler notre verre de vin rouge en 2050. Les effets du changement climatique ont été décrits sur la vigne et le vin. Aussi, les recherches visent-elles dorénavant à préparer l’ensemble de la filière vitivinicole au climat de demain. La seconde phase du projet Laccave, porté par INRAE depuis 2012, s’attache à fournir des pistes opérationnelles d’adaptation au niveau national, région par région, vignoble par vignoble. Questions à Nathalie Ollat, ingénieure de recherche à Bordeaux.

11 février 2019

Agroécologie

L’Inra inaugure Phenotis : un dispositif expérimental pour une viticulture durable de qualité, économe en intrants et résiliente face au changement climatique

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le vendredi 4 octobre 2019, à Colmar, Philippe Mauguin, Président Directeur Général de l’Inra, Claudine Ganter, Présidente de la Commission Relations Internationales et Transfrontalières de la Région Grand Est et Gilbert Meyer, maire de Colmar et Président de Colmar Agglomération, ont inauguré le dispositif expérimental Phenotis en présence de Frédérique Pelsy, présidente du Centre Inra Grand Est-Colmar. Ce dispositif expérimental est conçu pour la vigne en appui aux programmes de recherche et d’innovation au service d’une viticulture à bas intrants, produisant des vins de qualité et adaptée au climat du futur.

20 décembre 2019