Biodiversité 25 min

Comment sauver les colonies d'abeilles ?

DOSSIER - Depuis une vingtaine d’années, les colonies d’abeilles domestiques subissent un ensemble de pressions qui entraînent leur effondrement. Les recherches menées par l’Institut et ses partenaires visent à limiter l’impact de ces facteurs et à essayer de préserver la survie des abeilles domestiques.

Publié le 17 mai 2019

illustration Comment sauver les colonies d'abeilles ?
© INRAE

Certaines années, 30 % des colonies peuvent disparaître

Les observations sont formelles : depuis les années 1990, les populations d’abeilles domestiques subissent de nombreuses pertes. Certaines années 30 % des colonies peuvent disparaître. Quant aux insectes pollinisateurs sauvages, 30 % des espèces sont en déclin, et 9 % sont en voie d’extinction. Si la perte des abeilles est de mauvais augure pour l’agriculture mondiale, identifier les causes et les solutions de leur protection sont le cœur des travaux de certains chercheurs de l’Inra et des organismes partenaires, comme l'Institut technique et scientifique de l'apiculture et de la pollinisation (Itsap), l’Association de coordination technique agricole (Acta) ou l’Association de développement de l’apiculture provençale (Adapi).

Les raisons de cet effondrement sont multiples et leur accumulation aggrave les conséquences pour les abeilles et pour la biodiversité. Environnements défavorables et appauvrissement de la flore ; usage de pesticides inadaptés à la survie des abeilles et renforçant les « effets cocktails » ; réchauffement climatique ; parasites qui déciment les colonies… les ingrédients sont nombreux et participent tous à leur manière à l’affaiblissement des colonies.

Les scientifiques de l’Inra et ses partenaires travaillent donc conjointement pour favoriser la survie de ces précieux pollinisateurs et garantir le respect de la biodiversité et de l’agriculture. En soutenant les apiculteurs et en leur proposant des outils adaptés, en redonnant aux abeilles des ressources en fleurs toute l’année et en renforçant le contrôle des pesticides avant leur mise en place sur le marché, des solutions existent mais doivent être mises en œuvre rapidement.

Ce dossier concerne principalement les abeilles domestiques et les travaux menés avec l’unité de Protection des abeilles dans l’environnement. Il n’aborde pas les autres recherches de l’Inra impliquant d’autres unités et qui traitent également de pollinisateurs utiles à l’agriculture et à l’environnement.

Lire le dossier dans son intégralité

Le varroa, parasite cauchemar des abeilles domestiques
Le varroa, cauchemar des abeilles domestiques
La combinaison de facteurs, pire ennemi des colonies
La combinaison de facteurs, pire ennemi des colonies
Les fleurs, supermarchés essentiels des abeilles
Les fleurs, supermarchés essentiels des abeilles
Pour mieux protéger les abeilles des pesticides
Pour mieux protéger les abeilles des pesticides

Pierre-Yves LerayerRédacteur

Le centre

Le département

En savoir plus

Biodiversité

À quoi servent les abeilles ?

Les abeilles domestiques et sauvages contribuent à la pollinisation de 80 % des espèces de plantes à fleurs. Les travaux des chercheurs de l'Inra visent notamment à mieux connaître l'état des populations des insectes pollinisateurs et à évaluer les risques que fait peser leur déclin sur la faune et la flore des milieux cultivés et naturels.

17 décembre 2019

Biodiversité

Protéger les prairies permanentes : une priorité pour la biodiversité et l’agroécologie

Une étude menée par des chercheurs de l’institut INRAE et du CNRS dans le Sud-Ouest de la France montre que la disparition passée des prairies permanentes au profit des cultures annuelles a des effets rémanents observables sur plus de 20 ans sur la biodiversité d’aujourd’hui. Leurs résultats publiés dans la revue PNAS le 6 janvier 2020 appellent à sanctuariser les prairies permanentes afin de freiner le déclin de la biodiversité.

07 janvier 2020

Biodiversité

Le Laboratoire d'Excellence (LabEx) ARBRE

L’objectif général du LabEx ARBRE est de comprendre les mécanismes qui régissent l’évolution des écosystèmes forestiers, pour prévoir leurs réponses à moyen et long terme aux changements globaux et mettre au point des méthodes de gestion adaptées permettant d’assurer leur durabilité ou leur mutation.

08 mars 2019