2 min

Retour sur la Nuit européenne des chercheur.e.s 2021 à Dijon

C'est une (bonne) habitude : chaque année, les chercheur.e.s et doctorant.e.s des unités de recherche du centre INRAE BFC participent activement à la Nuit européenne des chercheur.e.s. Le 24 septembre dernier, la "Nuit" 2021 a rassemblé six dispositifs pour permettre au grand public de "voyager" vers les scientifiques : « La valise du chercheur », « Le speed searching », « Le bivouac », « Le rendez-vous des voyageurs », « La soirée diapos » ainsi que le « terrain des Sciences du Sport ».

Publié le 15 octobre 2021

illustration Retour sur la Nuit européenne des chercheur.e.s 2021 à Dijon
© INRAE

Nuit des Chercheurs 2021 à Dijon - Voyages
Cette année, c'est le thème du voyage qui a guidé les interventions des chercheur.e.s invité.e.s. La halle de l'UFR STAPS du campus universitaire de Dijon y était entièrement dédiée.
Nuit des Chercheurs 2021 à Dijon - Pierre Deffontaines - CESAER
Voyage en Ukraine avec Pierre Deffontaines, chercheur en sociologie au sein du Centre d'Économie et de Sociologie Appliquées à l'Agriculture et aux Espaces Ruraux (CESAER). 30 ans après la chute de l'URSS, il étudie le marché du travail et les manières de vivre des personnes qui habitent à la campagne dans ce pays d’Europe de l’Est.

 

Nuit des Chercheurs 2021 à Dijon - ipm
A l'aide de quelques objets, Raphaël Boussageon (à droite), doctorant au sein de l'UMR Agroécologie, explique l'objet de sa thèse : comment les bactéries solubilisatrices de phosphate et le champignon mycorhizien coopèrent-elles pour "nourrir" les pommes de terre en phosphate.
Nuit des Chercheurs 2021 à Dijon - Kaat Philippe - CSGA
Kaat Philippe est doctorante en Psychologie au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA). Elle explique come elle étudie les liens entre les comportements alimentaires des jeunes enfants et les pratiques éducatives des parents en matière d’alimentation.

 

Nuit des Chercheurs 2021 à Dijon - Benoît Coquard - CESAER
"Soirée diapos" avec le sociologue Benoît Coquard (CESAER). En images, le chercheur détaille l'objet de ses recherches sur "Ceux qui restent" : ces jeunes ouvriers, employés, chômeurs qui continuent d’habiter dans les campagnes en déclin de la région Grand-Est.

Ludovic Piquemal

Contacts

Ludovic Piquemal

Le centre

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019