Agroécologie 5 min

Le projet européen ‘PPILOW : bien-être des volailles et des porcs en systèmes biologiques et plein air’ coordonné par INRAE a pris son envol !

Le projet H2020 PPILOW - "Poultry and PIg Low-input and Organic production systems’ Welfare" a pour objectif la co-conception d'innovations pour améliorer le bien-être des volailles et des porcs élevés dans des systèmes de production biologiques et plein air, grâce à une approche multi-acteurs mise en œuvre par 23 partenaires dans 9 pays européens.

Publié le 07 avril 2020

illustration Le projet européen ‘PPILOW : bien-être des volailles et des porcs en systèmes biologiques et plein air’ coordonné par INRAE a pris son envol !
© A. Prunier - INRAE

Une approche participative permettra d’impliquer les acteurs des chaînes de production, citoyens et scientifiques pour proposer et étudier des leviers d’amélioration du bien-être des animaux. Les objectifs du projet sont en particulier de :

  • Mettre au point des méthodes d’auto-évaluation par l’éleveur du bien-être de ses animaux ;
  • Réduire le risque d’odeur sexuelle de la viande et les problèmes comportementaux (agressivité, montes) des porcs mâles, afin de permettre l’arrêt de la castration des porcelets ;
  • Réduire les risques de picage chez les poules afin de permettre l’arrêt de l’épointage du bec ;
  • Permettre l’arrêt de l’élimination juste après l’éclosion des poussins mâles de souche ponte, en explorant deux méthodes : a) utiliser des croisements génétiques qui permettent d’élever les mâles pour la viande et les femelles pour la ponte b) sexer les œufs (ovosexage) pour repérer le plus tôt possible les œufs mâles et stopper leur incubation ;
  • Favoriser l’expression du comportement exploratoire des poulets sur les parcours plein-air ;
    Poulets sur parcours biologiques
    Poulets sur parcours biologiques EASM ©INRAE
  • Améliorer la survie des porcelets par sélection génétique ou amélioration du logement des truies ;
  • Améliorer la santé et le bien-être des volailles en agissant sur l’environnement dès l’incubation ou peu après l’éclosion des œufs ;
  • Réduire voire éviter l’usage de médicaments chez le porc et la poule pondeuse en utilisant des aliments ou extraits végétaux favorisant la résistance aux maladies.

Les innovations les plus prometteuses seront testées dans des élevages commerciaux en interaction avec les groupes participatifs nationaux. Des évaluations multicritères seront également réalisées  en mobilisant le concept «One Welfare»1, afin d’englober les objectifs de durabilité, de bien-être animal mais aussi de bien-être humain. Des modèles économiques seront créés pour évaluer les bénéfices des stratégies élaborées dans le projet PPILOW. Enfin, des actions de diffusion seront développées en impliquant les groupes multi-acteurs tout au long du projet pour faciliter les changements de pratiques.

 

1-Pinillos RG, Appleby MC, Scott-Park F, Smith CW. (2015). One Welfare. Vet Rec. 177(24):629-630

Plus d'informations sur : https://www.ppilow.eu/

logo PPILOW
logo PPILOW

Le projet PPILOW reçoit le financement du Programme Recherche et Innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne sous l’accord de financement N°816172.  https://cordis.europa.eu/project/rcn/222524/factsheet/en

Carte des Partenaires PPILOW

 

 

Sylvie André rédactrice

Contacts

Anne Collin-Chenot Coordinatrice du projet - Contact scientifiqueBiologie des Oiseaux et Aviculture

Anthony Vermue Chef de projet Inrae Transfert

Les centres

Le département

En savoir plus

Principes d'INRAE en matière d’utilisation d'animaux à des fins scientifiques

Pourquoi et dans quelles conditions pouvons-nous avoir recours à des animaux dans nos recherches ? Comment encadrer et limiter ces pratiques ? INRAE a défini des principes en matière d’utilisation d'animaux à des fins scientifiques. Ils ont été approuvés par le Conseil scientifique d'INRAE (alors Inra) lors de sa séance du 26 septembre 2019.

03 janvier 2020

Agroécologie

MOOC Bien-être des animaux d'élevage

Ce MOOC a été conçu par une équipe pédagogique regroupant des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des vétérinaires spécialistes du bien-être des animaux d’élevage. Il est structuré en trois modules : "comprendre" qui pose les bases théoriques, "évaluer" qui propose des éléments utilisables sur le terrain, et "améliorer" qui présente quelques solutions.

01 décembre 2019

Agroécologie

Peut-on se passer du cuivre en agriculture biologique ?

L’Inra (Délégation à l'Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes) a livré le 16 janvier 2018 une expertise scientifique collective sur les leviers disponibles pour réduire l’usage du cuivre en protection des cultures biologiques. Cette expertise a été réalisée à la demande conjointe de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab) et d’un programme fédérateur de recherche Inra (Métaprogramme SMaCH*). La démarche d’examen de la littérature adoptée et les résultats sont potentiellement applicables à d’autres problématiques agricoles cherchant à limiter ou éviter la consommation de certains intrants.

11 décembre 2019