Alimentation, santé globale 2 min

Innover pour relever les défis d’une alimentation saine et durable : l’Inra et la Région Bretagne renouvellent leur accord de partenariat

COMMUNIQUE DE PRESSE - Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Philippe Mauguin, Président Directeur Général de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), ont signé le vendredi 19 avril 2019 dans les locaux de l’Inra au Rheu une convention-cadre qui renouvelle pour 3 ans leur partenariat avec l’objectif de relever les défis de l’alimentation d’aujourd’hui et de demain.

Publié le 19 avril 2019

illustration Innover pour relever les défis d’une alimentation saine et durable : l’Inra et la Région Bretagne renouvellent leur accord de partenariat
© INRAE, Eric BEAUMONT

Cette convention marque la détermination de la Région Bretagne et de l’Inra à poursuivre leur partenariat pour soutenir et renforcer les capacités de recherche, de formation et d'innovation du centre Inra Bretagne-Normandie dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement. Cet accord repose sur une ambition commune : accompagner la transition agro-écologique des agricultures et favoriser la diversification des modèles agricoles du Grand Ouest pour relever les défis de l’alimentation d’aujourd’hui et de demain. Ce partenariat s'inscrit pleinement dans la stratégie développée par la Région pour faire de la Bretagne le leader européen du "bien-manger" car le bien-manger exige, en amont, de bien-produire.

 

Pour Loïg Chesnais-Girard : “Le partenariat avec l'Inra renforce les moyens de recherche, de formation et d'innovation au service du bien manger et de la transition des modèles agricoles. Tous les jours, en Bretagne, nous inventons l'agriculture et l'alimentation d'aujourd'hui et de demain".

Philippe Mauguin déclare : « La Bretagne est un territoire scientifique et d’innovations majeur pour l’Inra, notamment par la présence de dispositifs expérimentaux uniques et la conduite de travaux sur la durabilité des systèmes agricoles et agroalimentaires. Cette convention que nous signons aujourd’hui répond à un enjeu important pour l’Inra et constitue une vraie opportunité de renforcer nos collaborations et nos partenariats au cœur du territoire breton. »

Un ancrage régional et une visibilité internationale des recherches

Conclu pour 3 ans, dans le cadre d’une politique ambitieuse de partenariats régionaux et interrégionaux, cet accord a pour objectif de renforcer les dynamiques scientifiques locales et de mettre en place des approches interdisciplinaires via des partenariats structurés notamment dans les domaines de l’agroécologie, de l’économie circulaire, du numérique, de la nutrition-santé et des sciences des aliments. Il s’agit aussi de consolider les infrastructures de recherche et les dispositifs d’expérimentation, d’observation et d’analyse qui sont le socle indispensable au développement des travaux scientifiques.

La Région Bretagne et l’Inra s’engagent également à asseoir la visibilité de la recherche agronomique dans l’Ouest, à l’inscrire sur la feuille de route des régions d’Europe et à contribuer à l’attractivité internationale de la Bretagne.

Enfin, la Région Bretagne et l’Inra ont l’ambition de contribuer au dialogue Sciences-société en promouvant la démarche scientifique, les métiers de la recherche et en mettant la science en débat.

 

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Alimentation, santé globale

Les courses sous appli

Connaître la composition d'un produit, découvrir son profil nutritionnel… il suffit désormais d’en scanner le code barre pour déchiffrer son étiquette. Aujourd’hui, les applications qui visent à aider les consommateurs à mieux choisir leurs produits alimentaires au moment des courses connaissent un véritable essor. Retour en arrière sur une actualité dont tout le monde parle.

26 décembre 2019