2 min

Inauguration du nouveau bâtiment de recherche "PheHome" dédié aux travaux en lutte biologique, le 16 décembre 2022, à Sophia Antipolis

Vendredi 16 décembre 2022, à Sophia Antipolis, les représentants de l’Europe, de l’État, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Département des Alpes-Maritimes et de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis ont inauguré le nouveau bâtiment de recherche « PheHome », en présence des représentants des Mairies de Biot et de Châteauneuf-Grasse et des partenaires académiques, scientifiques et professionnels.

Publié le 02 janvier 2023

illustration Inauguration du nouveau bâtiment de recherche "PheHome" dédié aux travaux en lutte biologique, le 16 décembre 2022, à Sophia Antipolis
© INRAE

L’inauguration a célébré la construction du nouveau bâtiment « PheHome », un des trois volets immobiliers du site de Sophia Antipolis, destiné à accueillir des équipements du projet SABLES CPER 2014-2020 « Sophia Agrobiotech Biotechnologies en Environnement et Santé », co-piloté par INRAE et le CNRS, au bénéfice du laboratoire Institut Sophia Agrobiotech.

Discours inaugural du nouveau bâtiment de recherche "PheHome" par Jean-Philippe Nabot, représentant de la Présidence du centre INRAE Provence-Alpes-Côte d'Azur
Discours inaugural du nouveau bâtiment de recherche "PheHome" par Jean-Philippe Nabot, représentant de la Présidence du centre INRAE Provence-Alpes-Côte d'Azur



Implanté sur l’espace d’anciennes serres, ce bâtiment de 320 m² vient intégrer l’Infrastructure Scientifique Collective PlantBIOs et abrite une plateforme d’une quinzaine de chambres et de caissons climatiques ainsi qu’un ensemble de matériels de phénotypage des insectes à haut débit.

Lors du circuit inaugural vendredi, les scientifiques ont présenté les recherches menées en lutte biologique contre des insectes bioagresseurs. Ces stratégies de lutte biologique impliquent de nombreux travaux d'analyse et d'expérimentation avec l’inventaire des ennemis naturels des bio-agresseurs concernés, la caractérisations morphologique et moléculaire de ces populations, l’étude des possibilités d’élevage des auxiliaires potentiels et la comparaison des caractéristiques.


Présentation des caissons climatiques dédiés aux travaux de recherche en lutte biologique
Présentation des caissons climatiques dédiés aux travaux de recherche en lutte biologique



Une nouvelle plateforme de vidéo-phénotypage

Les outils, méthodes et compétences développés permettront de caractériser, à l’aide d’approches innovantes à moyen/haut débit, des traits phénotypiques (morphologiques, comportementaux, démographiques, etc.) chez des insectes individus vivants et chez des groupes d’individus en interaction. Les données de phénomique obtenues pourront servir à comparer différentes lignées ou populations et être mises en relation avec des données de génomiquephénogénomique) et/ou des données liées à des traits d’intérêt pour le biocontrôle (performance sur le terrain, en élevage, etc.). Le plateau vise ainsi à s’inscrire dans des projets et programmes nationaux et internationaux de recherche fondamentale, comme l’écologie comportementale et évolutive, et de recherche appliquée, en particulier sur les solutions pratiques pour une agriculture saine et durable dans le cadre de la transition agroécologique.


Présentation de la nouvelle plateforme de vidéo-phénotypage
Présentation de la nouvelle plateforme de vidéo-phénotypage

Armelle Favery Responsable Communication et relations publiques

Le centre

Le département

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019