1 min

Félicitations à l'équipe RESSTE qui remporte haut la main une compétition internationale en statistique spatiale !

Associant des chercheurs BioSP (INRAE, département MathNum) et MINES ParisTech, l’équipe RESSTE est la grande gagnante de la compétition internationale en statistiques spatiales appliquées aux grands jeux de données, organisée par l’Université KAUST !

Publié le 01 mars 2021

illustration Félicitations à l'équipe RESSTE qui remporte haut la main une compétition internationale en statistique spatiale !
© MathNum

L’équipe RESSTE (RESeau Statistiques pour données Spatio-Temporelles), composée de :
Denis Allard (BioSP, INRAE, MathNum), Thomas Opitz (BioSP, INRAE, MathNum), Thomas Romary (Géostatistique, Mines ParisTech) et Lucia Clarotto (Géostatistique, Mines ParisTech) a remporté la "2021 KAUST Competition on Spatial Statistics for Large Datasets" organisée par le groupe Spatio-Temporel Statistics & Data Science de KAUST qui mettait en compétition 22 équipes provenant du monde entier.

La compétition était organisée en 4 challenges consistant à estimer les paramètres de plusieurs champs Gaussiens et à réaliser des prédictions spatiales (krigeage) sous différentes conditions. Une des difficultés était la taille des jeux de données : 90,000 données pour prédire en 10,000 points, puis 900,000 pour prédire en 100,000.

Dans ce concours, l'objectif était de réévaluer les méthodes d'approximation existantes sur de grands ensembles de données spatiales d'une manière uniforme garantissant une comparaison équitable.

Félicitations à l’ensemble de l’équipe !

 





-> Le réseau RESSTE, soutenu par le département MathNum d’INRAE, propose une animation scientifique autour des modèles, méthodes et algorithmes pour les données spatio-temporelles, en fédérant statisticiens et scientifiques ayant à traiter ce type de données, et en confrontant les approches et les points de vue des différents domaines de la statistique.

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019