Alimentation, santé globale 3 min

La conscience animale en BD

Les animaux ont-ils une conscience ? Peuvent-ils éprouver des émotions ? Ont-ils une histoire de vie ? De l’Antiquité aux neurosciences, l’Inra a réuni les connaissances de la littérature en faisant appel à des experts pour répondre à ces questions. Panorama de ces résultats en BD.

Publié le 25 janvier 2018

illustration La conscience animale en BD
© INRAE

Éthologie, neurosciences, physiologie, droit, philosophie… Des experts de disciplines aussi diverses que variées se sont regroupés afin de produire un rapport exhaustif tant au niveau scientifique que philosophique sur la conscience animale. Des études comportementales, cognitives et neurobiologiques en particulier ont été analysées afin de réaliser cette expertise multidisciplinaire, qui a été demandée à l’Inra par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA) et présentée en mai 2017, aux représentants du réseau Bien-être animal des pays membres européens. L’Inra souhaite, en effet, apporter des connaissances et des informations objectives pour enrichir ce vaste débat de société : les animaux ont-ils une conscience ? Cette étude permet d’éclairer les réflexions sur l’amélioration des conditions de vie des animaux en élevage et l’accompagnement de ces évolutions.

Du bien-être à la conscience animale

Éclairer les réflexions sur l’amélioration des conditions de vie des animaux

L’Institut a déjà eu l’occasion de faire appel aux compétences de ses chercheurs pour réaliser une expertise scientifique, associant des experts d’autres organismes. Dans le cadre du plan d’action issu des Rencontres animal-société de 2008, les ministères de l’Agriculture et de la Recherche avaient commandé une expertise collective sur les douleurs animales, publiée en 2009. Des connaissances capitalisées et élargies en 2017 par cette expertise multidisciplinaire sur la conscience animale. Marine Spaak, illustratrice de « Dans mon tiroir », a réalisé cette BD.

Rédactrice : Anaïs Bozino / BD : Marine Spaak / Animation : Julien Lanson 

En savoir plus

Agroécologie

Quelques idées fausses sur la viande et l’élevage

« L’élevage émet plus de gaz à effet de serre que le secteur des transports », ou « il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande » : certaines affirmations méritent d’être revues à l’aune des résultats scientifiques. Cet article relève quelques généralisations abusives, simplifications et fausses bonnes idées couramment employées à propos de l’élevage et montre qu’il est difficile d’appliquer des slogans simplistes à une problématique aussi complexe et multifactorielle.

19 décembre 2019