23 28 octobre 2020

En ligne

PARISCIENCE 2020 : une sélection exceptionnelle de films de sciences s’invite sur vos écrans

Du 23 au 28 octobre 2020, PARISCIENCE, festival international du film scientifique dont INRAE est partenaire, ouvre ses écrans à tous pour un voyage au cœur de la science. Exceptionnellement numérique, la 16e édition de ce festival originalement parisien propose sur 6 jours un accès libre et gratuit aux sciences à travers 77 films du monde entier, dont 30 inédits.

illustration PARISCIENCE 2020 : une sélection exceptionnelle de films de sciences s’invite sur vos écrans
© Pariscience

Découvrir le monde de la science depuis votre canapé.

 

 « Une sélection qui donne à voir une science humaine et engagée, qui interroge plus qu’elle n’apporte de réponses figées »

Rendez-vous des passionnés de sciences et d’images, Pariscience projette gratuitement une sélection de documentaires scientifiques, dans toutes les durées, tous les formats, pour tous les publics et sur tous les sujets… Le festival propose également des rencontres pour aller au fond des sujets.  L’ensemble de cette programmation sera accessible sur la plateforme pariscience.tv à partir du 23 octobre. Elle sera complétée par des podcasts, des rencontres filmées, des interviews, des lives avec les scientifiques et réalisateurs.

Prenez part à la culture scientifique ! Votez pour votre film préféré et suivez les projections-débats sur les réseaux sociaux. Vous pourrez poser vos questions aux chercheurs et acteurs de l’audiovisuel lors de sessions interactives !

Infos pratiques

  • Assister à la programmation : créer gratuitement un compte sur la plateforme pariscience.tv  et visionnez les séances de votre choix
  • Tout public, à partir de 4 ans, contenu accessible aux malentendants.
  •  Certains films et rencontres seront diffusés à un moment précis, sans possibilité de les revoir

Découvrez la programmation

Partenaire du festival, INRAE vous donne particulièrement rendez-vous autour de deux événements !


Le génie des arbres, une coproduction INRAE – France TV en compétition pour le prix « Sciences Télévision »

Réalisé par Emmanuelle Nobécourt, ce documentaire vous invite à changer votre regard sur les arbres, souvent cantonnés à l’arrière-plan. Suivez les chercheurs experts et passionnés d’INRAE et d’autres organismes dans leur laboratoire comme sur le terrain à la découverte des incroyables facultés d’adaptation de ces êtres immobiles : de leur communication racinaire à leur croissance infinie.

Accessible sur la plateforme pariscience.tv du 23 au 28 octobre, suivi d'un échange enregistré entre la réalisatrice E. Nobécourt et le chercheur Bruno Moulia (Biomécanique de l’Arbre).

Visionner le génie des arbres

INRAE lève le voile sur les secrets des arbres

Marasmius rotula en forêt de Montfort sur Meu (35)

Voyage au royaume champignons

Lorsque nous croisons des bolets, des amanites ou des girolles en forêt, nous n’observons que la partie émergée d’un iceberg. Les champignons jouent un rôle essentiel dans les écosystèmes forestiers. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? Comment participent-ils au fonctionnement des forêts ?

La vie secrète des plantes

C'est démontré : les plantes sont capables de percevoir leur environnement, de s’y situer, et même de réagir face aux aléas. Comment perçoivent-elles le vent, et quelles capacités mobilisent-elles pour réagir ?

66 Metres, Sea Level Rising commenté par Nicolas Rocle

En complément du documentaire 66 Metres, Sea Level Rising, [NDLA : Hausse du niveau de la mer: 66 mètres] Nicolas Rocle, chercheur INRAE en sociologie, nous précise les enjeux scientifiques et les leviers d’actions de l’Homme face à l’élévation du niveau de la mer.  A voir sur la plateforme pariscience.tv du 23 au 28 oct.

VISIONNER 66 metres, sea level rising

La mer monte

Cyclone Oli en Polynésie française : Vue prise côté lagon. La jetée et le quai de l’atoll sont submergés par le flot. Cyclone Oli, janvier 2010. Eté austral 2010 – Atoll de Tikehau – Tuamotu – Polynésie française.

Faire face à la montée de la mer

L’Alliance nationale de recherche pour l’environnement (AllEnvi) publie les résultats d’une prospective dont trois membres d' INRAE ont pris part au pilotage. Ces travaux portent sur les conséquences environnementales, sociales et économiques de la montée de la mer d’ici 2100, et les anticipations possibles.

Glacier Marconi et lac Electrico

La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer

Les glaciers ont perdu plus de 9 000 milliards de tonnes de glace entre 1961 et 2016, ce qui a entraîné une élévation de 27 millimètres du niveau global de la mer au cours de cette période. Les glaciers ayant le plus contribué à cette augmentation sont ceux de l'Alaska, suivis par ceux situés en Patagonie et dans les régions arctiques.

Catherine Bastien, membre du jury « Biodiversité » pour le Prix Buffon

La sélection du Prix Buffon a retenu 5 films nous faisant partager la vie scientifique autour des enjeux de l’environnement et de la biodiversité. Doté par le Muséum National d’Histoire Naturelle, ce prix est décerné par le jury « biodiversité » composé de trois représentants de centres de recherche.

C. Bastien, Directrice de recherche à l’unité « Amélioration, Génétique et Physiologie forestières » sur le site d’Orléans du Centre INRAE Val de Loire.

Doctorante en agronomie, C. Bastien est engagée depuis plus de 30 ans dans la recherche sur la génétique, avec en particulier, la responsabilité des programmes nationaux d’amélioration génétique du pin sylvestre et du peuplier. Depuis 10 ans, elle coordonne plusieurs projets nationaux et européens visant à adapter la gestion des ressources génétiques forestières naturelles et cultivées aux nouvelles attentes de la société (matériau, énergie, biorésistance), dans un contexte de changement.