Département Alimentation humaine : Impact et société

Innovation

Le département Alimentation humaine collabore avec les entreprises qui misent de plus en plus sur l'innovation pour répondre notamment aux nouvelles attentes des consommateurs en terme de santé, d'authenticité, de transparence et de bien manger. Près de 90 contrats de collaboration de recherche ont ainsi été signés pendant la période 2016-2019.

Le dynamisme du département dans le domaine de l'innovation se traduit également par la création de 6 spin-off à partir des résultats obtenus par nos chercheurs.

Appui aux politiques publiques

Les résultats des chercheurs du département Alimentation humaine contribuent à l'élaboration des recommandations dans le domaine de l'alimentation/ santé et sécurité alimentaire. Les chercheurs contribuent aux expertises collectives, par exemple sur les comportements alimentaires dans les DROM, les produits animaux ou l'alimentation des seniors.

Les chercheurs du département ont contribué aux travaux du CEN de l'ANSES portant sur l'actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 0 à 3 ans (juin 2019) ainsi qu'au rapport Libault "Concertation Grand Age et autonomie" remis au gouvernement en mars 2019 ou encore le rapport interministériel "Education alimentaire de la jeunesse" publié en juillet 2018.

 

Impact sociétal de la recherche

INRAE a mis en place une méthode d'évaluation des impacts socio-économiques de la recherche. La méthode permet non seulement d'étudier les impacts économiques mais également les effets directs et indirects des recherches sur les politiques, l'environnement, la santé, etc. En savoir plus sur la méthode

 

Recherche participative

Les activités de recherche participative favorisent le dialogue entre science et société, tout en contribuant à mieux faire connaître la démarche scientifique.