illustration Yoann Gonzalez, on peut compter sur lui
© INRAE

5 min

Yoann Gonzalez, on peut compter sur lui

Gestionnaire financier et comptable, Yoann Gonzalez travaille au cœur des services d’appui à la recherche du centre INRAE de recherche d’Occitanie-Toulouse. Son quotidien ? Contrôler et mettre en paiement les dépenses du centre de recherche toulousain. Interview.

Publié le 25 août 2022

Les chiffres, Yoann connait bien et depuis longtemps. Son quotidien est bercé d’opérations d’engagement et paiement, de suivi de crédits, d’enregistrements de données budgétaires quand il ne collecte pas les pièces et justificatifs d’opérations financières et comptables qu’il classe et archive avec soins. Un rythme soutenu, sonnant et trébuchant qu’il nous détaille au gré d’un jeu de questions/réponses.

Comment êtes-vous entré à INRAE ?

Y. G. : « En 2012, tout juste diplômé en comptabilité et gestion, j’ai déposé ma candidature au service financier et comptable du centre de recherche INRAE Occitanie-Toulouse. Quelques mois plus tard, j’ai été contacté pour un contrat à durée déterminée que j’ai accepté. L’année suivante, je me suis présenté au concours de recrutement externe, sur un poste de gestionnaire financier et comptable, et j’ai réussi. Tout cela s’est fait très vite. »

Quelles sont vos missions principales ?

Y. G. : « Mon travail consiste à réaliser des actes de gestion administrative dans le respect des techniques, des règles et des procédures applicables au domaine de la gestion financière et/ou comptable.

Le quotidien de Yoann ? Contrôler et mettre en paiement les dépenses du centre de recherche INRAE Occitanie-Toulouse

Je traite ainsi une partie des factures liées aux activités de recherche des unités du centre, de la réception au paiement.
Je m’occupe plus particulièrement des pièces comptables sur marchés nationaux, marchés passés au niveau de l’institut pour l’ensemble des centres, comme par exemple le matériel informatique. Ces pièces nécessitent une vérification supplémentaire comme les montants qui sont fixés bien en avance au moment de l’établissement du marché ou encore le nom du fournisseur afin d’éviter toute erreur lourde de conséquence (paiement à un mauvais fournisseur ou d’un mauvais montant…). En tant qu’établissement public, nous sommes tenus de payer en moins de 30 jours, mais notre objectif est de payer les factures le plus vite possible et actuellement nous avons un délai de paiement moyen de 5,5 jours.

Courant 2021, mes 6 collègues, gestionnaires (4), agent comptable et son adjoint, du service budgétaire financier et comptable et moi-même avons traité plus de 12 000 pièces de dépense pour 136 000 à l’échelle de l’institut.

Je suis aussi en charge de la gestion de la paie des agents non titulaires du centre. Je dois, chaque 15 du mois, contrôler et vérifier les documents comptables, les bulletins (salaire, supplément familial, transport, RIB…) et pièces justificatives transmises par le service local de gestion du personnel, pour éviter toute erreur et surtout, respecter les délais. C’est un travail que je partage avec ma collègue, Nathalène Kotri, afin d’assurer une continuité de service, essentielle pour les unités du centre et nos collègues.
Enfin, ponctuellement, je traite les notes de frais des agents concernés. Je dois ainsi vérifier les pièces justificatives, valider la note de frais et la mettre en paiement. Courant 2021,
nous avons traité près de 1 700 notes de frais contre 24 500 pour tout l’institut. »

Avez-vous d’autres activités ? 

Y. G. : « Oui, dans le cadre d’une mission nationale, je suis, depuis 2016, personne référente de proximité (PRP) pour le logiciel SI Finances. En pratique, j’assure l’accompagnement – formation à l’outil, relai d’information (évolution du logiciel, nouvelles réglementations…) – et l’assistance de l’ensemble des gestionnaires des unités du centre. »

Comment travaillez-vous au quotidien ?

Y. G. : « Durant le premier confinement imposé du fait de la pandémie de Covid-19, nous avons dû mettre en place, dans l’urgence, une dématérialisation totale de l’ensemble de nos procédures pour pouvoir continuer à traiter les salaires notamment. Cette période a été difficile. Aujourd’hui, toutes les activités peuvent être menées à distance. Malgré tout, j’apprécie de pouvoir venir travailler sur site et en équipe. »


Et après le bureau ?

Y. G. : « Depuis l’arrivée de mes deux petits garçons, je découvre les joies de la parentalité. Du coup, pendant mon temps libre, je privilégie les moments en famille et je lis aussi beaucoup tout ce qui concerne le développement de l’enfant et l’éducation ».

Une jolie manière de s’échapper vers d’autres horizons !

Mini CV

34 ans

  • Parcours professionnel
    Depuis 2014 : Technicien de recherche, services déconcentrés d’appui à la recherche – INRAE Occitanie-Toulouse
    2013 : Gestionnaire financier et comptable, services déconcentrés d’appui à la recherche – INRAE Occitanie-Toulouse
  • Formation
    2012 : Diplôme de comptabilité et gestion – IAE Toulouse
    2010 : BTS comptabilité et gestion des organisations – Lycée Henri IV, Béziers (34)

Bouchra BouabouchRédactrice

Contacts

Yoann Gonzalez Services déconcentrés d’appui à la recherche

Le centre

En savoir plus

Laetitia Lançon, un appui multi-ressources

Au Centre national de ressources génomiques végétales (CNRGV), Laetitia Lançon est la mère-poule d’une équipe de 20 personnes. Assistante de direction depuis la création de l’unité en 2004, elle est à l’origine de toute l’architecture administrative, financière et juridique du laboratoire. Après 15 années de travail et grâce à sa grande implication dans les missions qui lui sont confiées, Laetitia est aujourd’hui lauréate d’un laurier bien mérité.

27 décembre 2019

Olivier Lalouette, le goût de l’appui

Olivier Lalouette est depuis 2010 l’administrateur du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, à Dijon. Aidé d’une équipe de 15 personnes, c’est lui qui coordonne avec brio les services d’appui de cette UMR (AgroSup Dijon, CNRS, Inra, université de Bourgogne) spécialisée dans l’étude du comportement alimentaire, de sa régulation et des conséquences sur le bien-être et la santé. Il reçoit le laurier 2019 d’appui à la recherche de l’Inra.

27 décembre 2019

Amélie Froidure, activités et contacts au pluriel

Assistante de direction, Amélie seconde la Directrice des services d’appui et le Président du centre de recherche INRAE Hauts-de-France. Une fonction qu’elle remplit avec enthousiasme, ravie de la diversité des tâches qu’elle accomplit au service des autres et de l’Institut.

14 juin 2021