Alimentation, santé globale 4 min

Sanofi et l'Inra collaborent pour mieux comprendre le mécanisme d'action probiotique de Bacillus clausii

L'Institut Micalis de l'Inra et la division Global Consumer Healthcare de Sanofi unissent leurs forces pour étudier les mécanismes d'action de la bactérie Bacillus clausii, principal constituant d'Enterogermina®, un probiotique commercialisé depuis plus de 60 ans pour la prévention et le traitement des diarrhées.

Publié le 20 septembre 2018

illustration Sanofi et l'Inra collaborent pour mieux comprendre le mécanisme d'action probiotique de Bacillus clausii
© INRAE

Pour prévenir ou traiter certains déséquilibres de la flore intestinale, la médecine peut avoir recours à des micro-organismes vivants, appelés probiotiques qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé.  Parmi ces micro-organismes, la bactérie Bacillus clausii est connue et utilisée depuis plus de 60 ans en Italie, sous la marque Enterogermina®, pour restaurer l'équilibre de la flore intestinale ainsi que pour prévenir et traiter les diarrhées. Cette bactérie est un microbe du sol dont les propriétés bénéfiques ont été démontrées dans le cas d'infections respiratoires et de diarrhées, ainsi que pour atténuer les effets indésirables de traitements antibiotiques. Par ailleurs, Bacillus clausii se distingue des autres souches bactériennes probiotiques par sa capacité à résister à des environnements à pH élevé et sa tolérance exceptionnelle aux antibiotiques, ce qui en fait un complément efficace pour rééquilibrer la flore microbienne pendant un traitement antibiotique. Cependant, si les effets de la bactérie sont reconnus, ses mécanismes d'action ne sont pas encore totalement élucidés. Afin de franchir un cap dans la compréhension des super-pouvoirs de Bacillus clausii, Sanofi, propriétaire de la marque Enterogermina®, a sollicité l'Inra. Ce nouveau partenariat fait appel aux experts en physiologie et microbiologie de l'institut Micalis et aux spécialistes de la métagénomique humaine du démonstrateur préindustriel MetaGenoPolis, dont la mission sera d'aider à décrypter les mécanismes par lesquels Bacillus clausii module la barrière intestinale et l'inflammation de l'épithélium.

Entreprise biopharmaceutique mondiale spécialisée dans la santé humaine, Sanofi se consacre à la prévention des maladies par la vaccination et à leur traitement par des méthodes innovantes. Son activité s'étend à l'accompagnement des patients atteints de maladies rares, et aux millions de personnes souffrant d’une maladie chronique. Sanofi et ses plus de 100 000 collaborateurs dans 100 pays transforment l'innovation scientifique en solutions de santé partout dans le monde.

Sanofi Santé Grand Public
L’Entité globale Santé Grand Public a enregistré un chiffre d’affaire de 4,8 milliards d’euros en 2017. Troisième sur le marché mondial de la santé grand public, Sanofi Santé Grand Public propose des solutions d’automédication innovantes, centrées sur les besoins des consommateurs, dans quatre grandes catégories : toux, rhume et allergies, douleur, santé digestive et compléments nutritionnels.

Les résultats de cette nouvelle collaboration sont attendus dans le monde médical, en premier lieu par la division Global Consumer Healthcare de Sanofi, dont le responsable des soins médicaux, Alex Condoleon, a déclaré «la santé digestive est l'un des domaines centraux de notre activité. En collaborant avec des partenaires de classe mondiale tels que MetaGenoPolis et Micalis, nous offrirons des résultats innovants en matière de santé. Nous attendons avec impatience les fruits de cette collaboration et espérons que cet investissement et cette recherche nous apportent de nouvelles connaissances utiles pour les patients dans le monde entier». Pour Hervé Blottière, qui dirige l'équipe de recherche "Fonctionnalité de l'Ecosystème Intestinal"(FInE), le challenge est motivant et cohérent par rapport aux orientations de l'équipe de recherche « au cours des cinq dernières années, nous avons concentré nos efforts sur le développement et la normalisation de nos outils, tout en renforçant notre savoir-faire dans ce domaine hautement compétitif. Cette collaboration est une occasion de contribuer à la recherche en santé humaine avec l'une des sociétés pharmaceutiques mondiales de premier plan. »

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’équipe FInE a comme but d’approfondir la vision actuelle du rôle fondamental joué par le microbiote en santé humaine. Le microbiote intestinal humain, tel que nous le connaissons aujourd’hui, apparaît d’une très grande complexité. Grâce à la métagénomique, la recherche réalise de grands progrès dans la caractérisation de la diversité génomique et génétique du microbiote intestinal. Ainsi, nous savons aujourd'hui que le génome microbien (microbiome) contient ~150 fois plus de gènes que le génome humain, ce qui amène à considérer le microbiote comme un organe de l’hôte à part entière. A travers leurs recherches, les scientifiques de l'équipe FInE visent à identifier les mécanismes des interactions aliments-microbiote-hôte chez l’homme sain ou malade (inflammation, obésité, cancer). L'objectif est de mieux comprendre l’écosystème intestinal et de définir les stratégies de sa modulation.
FInE est un équipe mixte liée aux départements alimentation humaine (AlimH) et microbiologie et chaîne alimentaire (MICA) de l'Inra. Elle est étroitement liée au démonstrateur préindustriel MetaGenoPolis, pour lequel elle a contribué à l'émergence de deux plateformes

SAMBO, plateforme de biobanque et de traitement des échantillons fécaux humains, développée par Metagenopolis pour la conservation, le suivi et la distribution des échantillons intestinaux.

MétaFun, plateforme de métagénomique fonctionnelle créée en 2003, développée à partir d'une méthode novatrice conçue par Joël Doré et Hervé Blottière pour étudier les interactions entre les bactéries intestinales et les cellules humaines.

Alexandre Cavezza Directeur MétaGénoPolisMétaGénoPolis

Hervé Blottière MICrobiologie de l'ALImentation au service de la Santé

Relations Presse Sanofi

Le centre

Les départements

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Information Alimentation-Santé et objets connectés

Obésité, diabète et pathologies cardiovasculaires sont des maladies chroniques dont l’apparition et le développement sont affectés par la nutrition et les modes de vie. Si la nutrition représente un facteur de risque, elle peut aussi être un facteur de protection - une alimentation variée et équilibrée assortie d’une activité physique régulière participent à une bonne santé physique et psychique. Aujourd’hui, les nouvelles technologies semblent offrir des perspectives intéressantes d’appropriation de l’information alimentation-santé, cependant l’accès à ces outils et l’usage qui en est fait révèlent des formes d’appropriations sociales dont la prise en compte est indispensable en matière de santé publique.

26 décembre 2019