1 min

Un partenariat unique pour un élevage durable des petits ruminants

Consolider et amplifier la sélection génomique et développer des travaux en matière de caractères fonctionnels en lien avec la sélection des petits ruminants pour un élevage durable : tels sont les objectifs de l’unité mixte technologique « Génétique pour un élevage durable des petits ruminants ». D’une durée de 5 ans, ce dispositif, débuté en 2017 se clôturera en 2022.

Publié le 24 février 2021

illustration Un partenariat unique pour un élevage durable des petits ruminants
© INRAE

Les unités mixtes technologiques (UMT) sont des dispositifs originaux créés par le ministère chargé de l’agriculture et de l’alimentation. Elles ont pour objectif de renforcer les synergies entre les opérateurs de la recherche, du développement et de la formation agricole. 

Porté par l’Institut de l’Elevage et INRAE, le programme de l’UMT « Génétique pour un élevage durable des petits ruminants » a été établi de façon à répondre à de nouveaux enjeux :

Prendre en compte la nouvelle réorganisation du dispositif génétique avec la mise en application du Règlement Zootechnique Européen en Novembre 2018.

Etudier de nouveaux caractères pour la sélection des petits ruminants (moutons et chèvres)

  • Répondre aux demandes des acteurs, exprimées au travers des Commissions de France Génétique Elevage et lors du séminaire « Smarter » de mars 2016 (INRAE, Idele, Organismes de Sélection et Entreprises de Sélection ovines et caprines, filières)
  •  Sélectionner un animal robuste, efficace, résistant aux maladies, facile à élever avec une carrière productive longue
  • Prendre en compte la diversité des systèmes d’élevage : agro-écologiques, durables, bas intrants, autonomes, biologiques… et les éventuelles interactions génotype-environnement
  • Prendre en compte le contexte d’élevage (contexte économique, temps de travail, météo et évolution climatique, demande sociétale…)
  • Intégrer le phénotypage de précision (avec un continuum entre les troupeaux expérimentaux, les stations et les  fermes)
  • Avoir une approche mutualisée, répondant aux spécificités et à la diversité des acteurs en petits ruminants

Évolution du contexte technologique

  • Nouveaux types de données : longitudinales, cinétiques, spectres Moyen Infra Rouge…
  • Nouveaux phénotypes : imagerie 3D, vidéo, GPS, radar…
  • Utilisation des données de séquençage du génome

Développer le partenariat avec les autres UMT mais aussi avec des équipes recherches d’autres sites en petits ruminants

Au niveau international, contribuer à développer les collaborations (méthodes, outils, population de référence…)

Un programme structuré en 4 axes

  1. Axe 1. Méthodes et Modèles d’évaluation génétiques et génomiques
  2. Axe 2. Caractères, étude du déterminisme génétique
  3. Axe 3. Gestion des populations
  4. Axe 4. Transfert, formation et appui aux acteurs des dispositifs génétiques ovin et caprin

 

Pour aller plus loin

Service communication INRAE Occitanie-Toulouse

Contacts

Dominique FRANÇOIS Génétique des Petits RuminantsGénétique Physiologie et Systèmes d'Elevage (GenPhySE)

Gilles Lagriffoul Génétique des Petits RuminantsGénétique Physiologie et Systèmes d'Elevage (GenPhySE)

Le centre

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un partenariat unique pour une approche intégrée de la santé des ruminants

Piloter la santé des ruminants en s’appuyant sur la mutualisation, la complémentarité des compétences, en utilisant des moyens de diagnostics innovants pour prévenir leur état de santé et de bien-être, tels sont les objectifs de l’unité mixte technologique « pilotage de la santé des ruminants ». D’une durée de 5 ans, ce dispositif veut répondre aux évolutions auxquelles doivent faire face les exploitations aujourd’hui.

01 juillet 2020

Changement climatique et risques

SMARTER H2020 : la sélection génétique des petits ruminants pour un élevage durable

Dans le cadre du programme européen H2020, le projet Small Ruminants breeding for Efficiency and Resilience (SMARTER) des équipes du laboratoire Génétique Physiologie et Systèmes d’Elevage (GENPhySE) du centre INRAE Occitanie-Toulouse, a été retenu et obtenu un financement de 7 millions d’euros sur 4 ans. Ce projet d’envergure étudie l’amélioration de la sélection génétique afin d’accroître la résilience et l’efficience des petits ruminants dans leur milieu d’élevage.

28 juillet 2020