2 min

OptFORESTS : un projet Horizon Europe pour une meilleure utilisation des ressources génétiques forestières.

Santiago González-Martínez, directeur de recherche de l’UMR Biogeco, coordonne le projet OptFORESTS rassemblant de nombreux chercheurs dans 13 pays et l’EFI (Institut forestier européen).

Publié le 15 décembre 2022

illustration OptFORESTS : un projet Horizon Europe pour une meilleure utilisation des ressources génétiques forestières.
© Unité conservatoire génétique de Lacanau

L'objectif principal d'OptFORESTS est de soutenir la protection et l'utilisation durable des ressources génétiques forestières (RGF) en Europe, en renforçant la coopération et le partage des connaissances afin d'encourager l'adaptation au changement climatique et les pratiques de soutien à la biodiversité dans la sylviculture.
 

OptFORESTS contribuera fortement à l'orientation stratégique clé de l'UE « Restaurer les écosystèmes et la biodiversité en Europe et gérer durablement les ressources naturelles pour assurer la sécurité alimentaire et un environnement propre et sain », et en particulier à la destination « Biodiversité et services écosystémiques ». OptFORESTS fournira de nouvelles recherches fondamentales et appliquées, ainsi qu'un soutien politique, sur le rôle des RGF dans l'amélioration de la biodiversité, la gestion durable des écosystèmes forestiers, les chaînes d'approvisionnement en produits forestiers et le secteur des pépinières.
 

 

Un des objectifs majeurs est la création de jardin commun dans toute l’Europe. Ces jardins permettront de tester à taille réelle des configurations de mélange d’essences et provenances, afin de pouvoir y mener des recherches pour la restauration et la gestion durable des écosystèmes forestiers.

L’une des ambitions de ce projet est d’établir un réseau européen de pépinières forestières s'entraidant pour fournir et déployer un matériel adapté, résilient et diversifié dans un contexte lié au changement climatique, et de produire de nouvelles solutions fondées sur la nature, reposant sur les RGF et présentant une grande acceptabilité sociale.

Le projet a débuté le 1er novembre 2022 et les premiers résultats sont attendus pour l'automne 2023.

Grégory Lambert Chargé de communicationSDAR

Contacts

Santiago GonzaleZ-MartinezDirecteur de rechercheUNITÉ MIXTE DE RECHERCHE "BIODIVERSITÉ GENES ET COMMUNAUTÉS"

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019