Biodiversité 5 min

Opération d’haubanage d’arbres emblématiques du jardin Thuret - Des experts scientifiques au service de notre patrimoine vivant

COMMUNIQUE DE PRESSE - Des experts scientifiques et professionnels d’Avignon, de Bordeaux, de la Drôme et du Gers sont accueillis du mardi 21 au jeudi 23 juillet au jardin botanique INRAE d’Antibes pour une opération d’envergure de sécurisation de trois grands arbres emblématiques : Pinus Pinea, Eucalyptus camaldulensis et Eucalyptus dorrigoensis.

Publié le 20 juillet 2020

illustration Opération d’haubanage d’arbres emblématiques du jardin Thuret - Des experts scientifiques au service de notre patrimoine vivant
© INRAE

Le jardin botanique a été fondé au 19ème siècle par Gustave Thuret et nombre de ses arbres ont une valeur patrimoniale inestimable. En 2018, les arbres du jardin Thuret ont été classés « arbres remarquables » et certains, comme Eucalyptus dorrigoensis sont des espèces protégées au niveau international au titre des espèces rares.

Aujourd’hui, trois sujets sont le centre de l’attention. Il s’agit d’un pin maritime, Pinus Pinea, se situant en bas du jardin de la Villa, non loin du Boulevard du Cap, et des eucalyptus, Eucalyptus camaldulensis et Eucalyptus dorrigoensis à proximité du chemin Gustave Raymond. Ces trois arbres sont bien connus par nos spécialistes car ils font l’objet d’un suivi sanitaire depuis de nombreuses années et servent de terrain de grimpe lors des formations données aux professionnels par les experts INRAE.

Des expertises croisées pour protéger nos grands arbres

Au service de ces grands arbres, des pathologistes, des forestiers, des professionnels, des spécialistes de l’architecture de l’arbre ainsi que des scientifiques étudiant la résistance mécanique du bois, mettent en commun leurs expertises pour mettre au point de nouvelles techniques de conservation et de sécurisation des arbres.

Et même si les eucalyptus sont connus pour avoir leurs branches qui se croisent et se frottent avec les mouvements naturels où les branches s’anastomosent très bien naturellement, des travaux d’allègement de branches maitresses ont dû été réalisés les années passées. En effet, les techniques de sécurisation d’arbres sont bien souvent la coupe des branches devenues trop lourdes ou fragiles, au détriment de l’équilibre architectural de l’arbre.

Du mardi 21 juillet au jeudi 23 juillet, trois équipes escaladeront de concert les trois arbres pour installer des haubans, avec des experts issus des unités expérimentales « Villa Thuret » d’Antibes et « Entomologie et Forêt Méditerranéenne » d’Avignon, de l’unité de recherche Biogeco « Biodiversité, gènes et communautés » de Bordeaux, le président de la Société Française d’Arboriculture et dirigeant de la sociétés Ftc , le vice-président des Arboristes de France et dirigeant de la société Hévéa ainsi qu’un arboriste professionnel du Sud-Ouest, expert et référent  technique.

La méthode retenue par les scientifiques pour les arbres du jardin Thuret est l’haubanage qui, posé de manière ample et sans mise en tension, permet de prévenir une rupture de branche sans fragiliser l’individu, ni modifier la dynamique de l’architecture de l’arbre. Ces haubans ont une durée de vie d’environ 10 ans et feront l’objet de vérification chaque année, dans le cadre du plan de suivi et d’entretien des arbres.

Armelle Favery Responsable Communication

Contact scientifique

Le centre

Le département

En savoir plus

Société et territoires

Agrimonde-Terra : un jeu de scénarios pour explorer le futur de la sécurité alimentaire et l’usage des terres

COMMUNIQUE DE PRESSE - Face à une population mondiale croissante, aux effets du changement climatique et aux ressources naturelles limitées, il est nécessaire de repenser nos systèmes alimentaires. L’étude prospective Agrimonde-Terra, coordonnée par INRAE et le Cirad, a élaboré plusieurs scénarios d’évolution sur l’usage des terres et la sécurité alimentaire, en portant une attention particulière aux aspects nutritionnels et à la santé, souvent délaissés. Leurs résultats, publiés dans la revue PLOS ONE le 8 juillet 2020, élargit l’éventail des futurs possibles pour les systèmes alimentaires mondiaux et apportent de nouveaux éléments pour contribuer au débat sur l’utilisation des terres et la sécurité alimentaire.

09 juillet 2020

Biodiversité

La pyrale du buis, un passager clandestin venu d'Orient

Originaire d’Asie, la pyrale du buis a été observée pour la première fois en Europe en 2007, et depuis lors elle a colonisé une grande partie du continent européen. Cette espèce de papillon constitue une menace pour les buxaies natives et les jardins à la française. Le film présente l'ensemble du cycle de vie de la pyrale, ainsi que certains de ses prédateurs : mésanges, araignées, trichogrammes...

22 février 2019