Agroécologie

Nouveau projet européen FRAMEwork : Farmer Clusters for Realising Agrobiodiversity Management across Europe

Les chercheurs de l'unité de recherche "Plantes et Systèmes de culture Horticoles" et de l'unité de recherche "Ecodéveloppement" participent au projet européen FRAMEwork, coordonné par Graham Begg du James Hutton Institute au Royaume-Uni. Ce projet vient d'être accepté pour une durée de cinq ans.

Publié le 14 février 2020

illustration Nouveau projet européen FRAMEwork : Farmer Clusters for Realising Agrobiodiversity Management across Europe
© INRAE, B. Cauvin

Le projet FRAMEwork vise à intégrer la gestion de l’agrobiodiversité comme une des principales responsabilités des agriculteurs. Il repose sur une approche ascendante de la gestion de l'agrobiodiversité dirigée par les agriculteurs, comme cela a été démontré avec succès avec la mise en place de ‘Farmer Cluster’ au Royaume-Uni et en Australie. Les activités du projet s'articuleront autour de 12 groupes pilotes d’agriculteurs dans huit pays européens.

Le projet développera les connaissances et les outils nécessaires pour aider les agriculteurs.

Des incitations qui reconnaissent les priorités de conservation de l’agrobiodiversité de chaque groupe d’agriculteurs, et qui répondent aux demandes de conservation publique aux niveaux régionales, nationales et mondiales, seront développées dans le but d’une compréhension commune des fonctions de l’agrobiodiversité alignant les valeurs et les objectifs de toutes les parties prenantes.

Le projet FRAMEwork repose sur un consortium d’Instituts de Recherche et d’Université en Europe qui collaboreront étroitement avec les agriculteurs, les services de conseil et de vulgarisation, les PME et les organismes gouvernementaux et non gouvernementaux afin de développer et de présenter des exemples de pratiques agricoles respectueuses de la biodiversité.

Il vise à co-construire de nouvelles voies pour une agriculture respectueuse de la biodiversité en développant des outils de diagnostic de la biodiversité et des formations à ces outils pour renforcer la sensibilisation des agriculteurs pour la biodiversité. L’ambition de FRAMEwork est d’enraciner profondément l’intérêt pour la biodiversité dans les réflexions sur les pratiques des principaux acteurs impliqués dans l’agriculture au-delà de la vie du projet.

Armelle Favery Responsable CommunicationCentre Provence-Alpes-Côte d'Azur

Contact scientifique

Pierre Franck Référent FRAMEworkPlantes et Systèmes de culture Horticoles

Le centre

Les départements

Santé des plantes et environnement
TERRA

En savoir plus

Agroécologie

Agriculture de conservation

Le terme d’ « agriculture de conservation » a été créé par la FAO en 2001 lors du « First World Congress on Conservation Agriculture », à Madrid. Que cherche-t-’on à conserver ? Essentiellement la fertilité des sols agricoles, en les préservant contre les processus de dégradation qui peuvent les affecter, en particulier en luttant contre l’érosion.

18 décembre 2019

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Changement climatique et risques

La puissance des avalanches

Avec des valeurs pouvant atteindre 100 tonnes par m2 – soit le poids d’environ 20 éléphants sur une surface de 1 m2, la pression des avalanches constitue une donnée centrale pour appréhender le risque. À Irstea, les travaux visent à évaluer toujours mieux cette pression qui s’exerce sur les obstacles. À la clé : une meilleure anticipation du risque et une meilleure protection.

17 décembre 2019