Alimentation, santé globale

Journées de la Recherche Porcine INRAE LRDE

Le LRDE est intervenu aux 52èmes Journées de la Recherche Porcine qui se tenaient à Paris, les 4 et 5 février 2020, rassemblant les acteurs de la recherche et de la profession porcine française et internationale. Le LRDE a présenté les travaux sur la co-conception d’un nouveau dispositif de gestion de la maladie d’Aujeszky en Corse. Les résultats sont issus du projet de recherche NovPath (Nouvelles organisations pour la gestion des pathosystèmes), piloté conjointement par NRAE et le GDS Corse, et financé par la Collectivité de Corse.

Publié le 13 février 2020

illustration Journées de la Recherche Porcine INRAE LRDE
© GDS2A

Quels dispositifs collectifs de gestion des maladies infectieuses pour les élevages porcins extensifs ? Le cas d’une recherche-intervention sur la maladie d’Aujeszky en Corse

Si la maladie d’Aujeszky a été officiellement éradiquée en France continentale en 2008, elle persiste en Corse, où tous les dispositifs déployés par les autorités sanitaires ont échoué. Mis en cause, le système d’élevage sylvo-pastoral, dominant sur l’île, caractérisé par une conduite sur parcours, un faible niveau de biosécurité et des contacts fréquents avec la faune sauvage, ainsi qu’une faible coordination des acteurs de la filière, malgré une structuration amorcée autour de la race locale et de l’AOP. Alors que les acteurs et les autorités sanitaires semblent en situation de blocage pour définir une stratégie de gestion acceptable efficace, INRAE a déployé une démarche participative pour co-construire un nouveau dispositif, qui prend en compte les conditions de l’élevage dans l’île. Une série d’ateliers réunissant les divers types d’acteurs professionnels, techniques et administratifs a permis de déconstruire les trajectoires conduisant aux impasses actuelles et effets de verrouillage, et de construire de nouvelles options permettant de lever les blocages identifiés. De cette recherche-intervention résulte la proposition d’un dispositif radicalement différent des dispositifs « classiques » de gestion des maladies réglementées, où les principes d’action, les protocoles et les rôles des acteurs, et notamment des éleveurs, sont renouvelés. Ce nouveau dispositif repose sur les relations de proximité entre éleveurs, qui transcendent les clivages actuels (marché, ressource), et permettent de concevoir les actions techniques et les formes d’organisation à une échelle micro-régionale, plus opérante pour les acteurs locaux. Notre expérience s’inscrit dans la Nouvelle Gouvernance du Sanitaire. Elle permet d’ouvrir des pistes pour co-construire de nouvelles formes d’organisation locales afin d’ajuster et renouveler les instruments de la politique sanitaire au plus près des conditions d’élevage des territoires.

 

Site des Journées de la recherche porcine

 

Pour en savoir plus :

Référence : Charrier F., Maestrini O., Casabianca F. (2020). Quels dispositifs collectifs de gestion des maladies infectieuses pour les élevages porcins extensifs ? Le cas d’une recherche-intervention sur la maladie d’Aujeszky en Corse. 52èmes journées de la Recherche Porcine, 4-5 février 2020.

François Charrier

François Charrier

Simone Riolacci Chargée de communicationSdar Corse

Le centre

Le département

TERRA

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Alimentation, santé globale

L'Inra, la société Valorex et l’association Bleu-Blanc-Cœur signent une convention cadre pour consolider et développer des modèles agricoles et alimentaires durables

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 8 novembre 2019, Philippe Mauguin, Président directeur général de l’Inra et Pierre Weill, co-président de l’association Bleu-Blanc-Cœur et fondateur de la société Valorex, ont signé une convention-cadre qui vise à organiser leurs collaborations dans les domaines de la nutrition humaine, de la santé animale et de l’environnement.

19 décembre 2019