Agroécologie 1 min

INRAE Antilles-Guyane est présent au Salon International de l’Agriculture 2020

Du 22 février au 1er mars au Salon International de l’Agriculture à Paris-Expo Porte de Versailles, les chercheurs d’INRAE présenteront les solutions apportées pour répondre à ces défis majeurs pour la planète. Le centre Antilles-Guyane sera, au travers de l’espace « Participez à la recherche » le samedi 22 février.

Publié le 20 février 2020

illustration INRAE Antilles-Guyane est présent au Salon International de l’Agriculture 2020
© INRAE

Cet espace est dédié aux recherches de INRAE développées sur la base de projets participatifs. Le centre INRAE Antilles-Guyane présentera le projet AgroEcoDiv à l’aide d’un jeu de plateau qui raconte l’installation de la Poul Genm sur une ferme en polyculture élevage. Ce support ludique permet de comprendre les principes de l’agroécologie appliquée à la petite agriculture familiale en Guadeloupe. L’intention était de créer un objet intermédiaire pour échanger de façon ludique avec les scolaires, les étudiants, les agriculteurs, sur les principes de l’agroécologie appliqués à l’agriculture familiale en Guadeloupe.

Lien vers le site projet AgroEcoDiv

 

 

En savoir plus

Agroécologie

Salon Tech&Bio : l'Inra lance son nouveau métaprogramme sur le changement d’échelle de l’agriculture biologique

COMMUNIQUE DE PRESSE - Le 18 septembre 2019, Philippe Mauguin, président-directeur général de l’Inra sera présent au Salon Tech&Bio. C’est pour lui l’occasion de réaffirmer l’engagement de l’Inra sur la durabilité des différentes formes d’agriculture et de lancer le nouveau métaprogramme de l'Inra sur le développement de l’agriculture biologique (AB).

10 décembre 2019

Changement climatique et risques

Rapport spécial du GIEC sur les terres émergées : l’urgence d’agir

Expert auprès du GIEC, Jean-François Soussana, Vice-Président en charge de la politique internationale de l’Inra, a participé à l’élaboration du rapport spécial paru ce 8 août 2019 et consacré aux liens entre le changement climatique, la désertification, la dégradation des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre. Interview en quatre questions.

02 janvier 2020