7ème Congrès « Apprentis Chercheurs » Guadeloupe Collégiens et lycéens en immersion dans le monde scientifique

Le 7ème Congrès de restitution des travaux de recherche menés par les Apprentis Chercheurs de Guadeloupe pour la session 2023-2024 s'est tenu le vendredi 31 mai 2024 à l’Université des Antilles

Publié le 06 juin 2024

illustration 7ème Congrès « Apprentis Chercheurs » Guadeloupe Collégiens et lycéens en immersion dans le monde scientifique
© INRAE

L’opération « Apprentis Chercheurs » est une action innovante, créée en 2004 à Paris, par l’association de chercheurs, l’Arbre Des Connaissances (ADC), qui a pour but de promouvoir le dialogue Science & Société, plus particulièrement entre le monde de la recherche et les jeunes issus de tous les milieux socio-économiques.

Le dispositif permet à des équipes de collégiens et/ou de lycéens d’apprendre à « faire les sciences autrement », par la pratique en immersion dans un organisme de recherche de proximité, au cours de l’année scolaire.

Chaque année cette opération fédère au niveau national un réseau de près de 50 établissements de recherche et de 60 établissements scolaires au bénéfice de 350 collégiens et lycéens.

 


Ouvrir la science au citoyen

Les élèves mènent un projet scientifique encadrés par des professionnels. Ils peuvent ainsi appréhender de manière concrète la démarche scientifique, développer leur goût pour les sciences et leur esprit critique de futur citoyen, et enfin acquérir une connaissance plus précise des métiers de la recherche.

Un partenariat établi entre l’Arbre Des Connaissances, INRAE et le Rectorat de Guadeloupe, a permis depuis l'année scolaire 2014-2015, d’organiser l’action « Apprentis Chercheurs » en Outre-mer, au bénéfice de plus de 268 collégiens et lycéens guadeloupéens.

Le dispositif « Apprentis Chercheurs Guadeloupe » s’inscrit à compter de cette année scolaire 2023-2024 dans le cadre du 1er plan Science, Ecole et Société 2023-2026 de l’Académie de Guadeloupe. La coordination pédagogique régionale de ce dispositif, est assurée par Guylène BUSSAC, Inspectrice STI et CAST auprès de la Rectrice.

Ce dispositif a bénéficié des moyens propres des partenaires impliqués, et du soutien de l’Europe, l’Etat, la Région, le Département pour les équipements et les programmes de recherche des encadrants scientifiques et techniques.


 

Une culture partagée de la science, pour de plus en plus d’élèves

Pour cette 7ème édition en Guadeloupe, ce sont au total 38 élèves (28 filles et 10 garçons) de classes de 3ème, 2nde et 1ère scolarisés dans 7 établissements scolaires (4 Collèges : Appel du 18 Juin, Général de Gaulle, Michelet et Telchid, et 3 Lycées : Baimbridge, Droits de l’Homme et Gerville Réache) qui ont constitué les 12 équipes d’Apprentis Chercheurs Guadeloupe 2024 avec leurs 30 encadrants scientifiques et techniques des établissements de recherche partenaires, et l’appui de leurs encadrants enseignants et de leurs chefs d’établissements scolaires.

 

Les élèves ont travaillé sur 7 sites de recherche distincts : 2 du Centre INRAE Antilles-Guyane (Duclos à Petit-Bourg, Gardel au Moule), 2 de l'Université des Antilles Pôle Guadeloupe (Fouillol à Pointe-à-Pitre et Camp Jacob à Saint-Claude), et ceux respectivement de Neufchâteau du CIRAD à Capesterre-Belle-Eau, de l’Observatoire de l’Eau et de l’Erosion aux Antilles situé à l’OVSG à Gourbeyre, de l’Institut Pasteur de Guadeloupe et de l’INSERM aux Abymes.

 

Un Congrès de restitution des travaux scientifiques des Apprentis Chercheurs

Lors de ce Congrès, les 38 Apprentis Chercheurs ont présenté oralement les résultats de leurs travaux de recherche devant leurs parents, encadrants scientifiques, enseignant, chefs des établissements scolaires et établissements de recherche partenaires, le DRARI, la Rectrice de l’Académie de Guadeloupe, les représentants Région, Départements, des médias ….

Catherine Odet Chargée de communicationUSDAR

Contacts

Danielle Célestine-Myrtil-Marlin Chargée de mission retraitée "Science et Société"USDAR

Le centre

En savoir plus

Alimentation, santé globale

Un vaccin contre la toxoplasmose pour les singes Saïmiris

Les Saïmiris, petits singes d’Amérique du Sud, sont particulièrement sensibles à la toxoplasmose, une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Une campagne de vaccination de Saïmiris a débuté en septembre 2017 dans cinq parcs zoologiques français. Le vaccin contre T. gondii a été développé par l’équipe BioMédicaments Anti Parasitaires (BioMAP) de l'unité mixte de recherche Infectiologie et santé publique (UMR ISP, Inra-Université de Tours), en collaboration avec la société Vaxinano.

19 décembre 2019

Bioéconomie

Isoler nos habitats grâce aux déchets agricoles

Pour un habitat durable, une bonne isolation thermique est indispensable car elle permet de réduire la consommation énergétique. L’objectif, rappelé dans le volet 2 de la loi sur la transition énergétique, est de rénover 400 000 bâtiments par an d’ici 2020. Pour relever ce défi, l’une des solutions est d’utiliser des biomatériaux isolants issus de déchets de l’agriculture. Parmi les sous-produits agricoles, le tournesol pourrait être un bon candidat.

17 décembre 2019