Partenariat et valorisation scientifique du Centre Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes

Des dynamiques plurielles : partenariat académique, socioéconomique, expertise publique, organisation de colloques scientifiques, culture scientifique et vulgarisation, relations science-société…

Produire des connaissances scientifiques et les valoriser sous différentes formes (innovation, expertise, prospective…) constituent deux missions complémentaires d'INRAE et nécessitent de développer des partenariats divers et variés. Le Centre Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes est particulièrement investi dans ce domaine, avec une politique volontariste de collaboration avec ses partenaires académiques, socio-économiques et institutionnels, et ce aux échelles régionale, nationale et internationale. Ces collaborations s’exercent, de manière contractuelle, dans les 5 grands domaines de compétences du Centre et peuvent s’appuyer sur ses dispositifs analytiques et expérimentaux spécifiques. Elles se déclinent avec 4 grands types de partenaires : l’état français (via les crédits ANR notamment), l’Europe, les acteurs socio-économiques et les collectivités territoriales. Au total, en 2020, les ressources contractuelles issues de ces partenariats se sont élevées à 11 M€. Leur provenance est diverse, mais majoritairement publique. Par exemple, INRAE et ses partenaires bénéficient d’infrastructures et d’équipements financés par les acteurs français et européens (voir les subventions accordées dans le cadre du Fonds Européen de Développement Régional FEDER ) : 

Liste des projets soutenus par le FEDER pdf - 1.50 MB

 

Au niveau du Centre Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes,  près de 300 projets étaient ouverts en 2020, dont 35 projets ANR et 26 projets européens. L’activité se traduit également par un portefeuille de brevets (29) et de licences (35).

Mais le partenariat s’engage aussi sur le terrain des collaborations science-société, qu’elles soient sous forme de sciences participatives ou dans un but de diffusion de la culture scientifique. Faire connaître à la société ce que nous faisons, pourquoi et comment nous le faisons est un des éléments de la politique de communication du Centre, qui s’inscrit plus généralement dans le cadre de l’implication de l’Institut dans le débat science-société.

 

Des conventions avec les organismes de recherche académiques du territoire

Les recherches d’INRAE sont conduites en étroite collaboration avec nos partenaires académiques (universités, organismes de recherche, écoles) avec lesquels nous partageons nos unités (Unités Mixtes de Recherche, Unités sous contrats). Elles sont inclues dans des conventions de partenariat.

Les conventions cadres visent à promouvoir les collaborations et partenariats en mettant en œuvre une politique de site active et stratégique en termes de recherche et d’innovation, en coordonnant les politiques de transfert et d’innovation sur le territoire, et en développant ensemble la culture scientifique et le dialogue avec la société. Le partenariat entre les différentes équipes de recherche permet de développer une recherche d’excellence, notamment par une implication conjointe dans les grands projets stratégiques du site.

Le partenariat  socio-économique est diversifié

Le partenariat concerne à la fois de grands groupes (Danone, Limagrain, Lallemand…), des PME (par ex Naïo) et des structures professionnelles (instituts techniques, chambres d’agriculture…). Une partie significative de ces collaborations s’inscrit dans 3 Instituts Carnot (Qualiment, Plant2Pro, France Futur Elevage).

INRAE est partie prenante des pôles de compétitivité ViaMéca et Vegepolys Valley, ou de structures de développement et d’innovation en partenariat comme les Laboratoires d’Innovation Territoriale (LIT), espaces d’accueil et d’émergence de projets associant tous les acteurs du territoire.

Dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire, une partie de ce partenariat est structuré dans le cadre d’une convention régionale Recherche-Innovation-Développement associant l’ensemble des partenaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes de ce domaine.

Le Centre gère par ailleurs plusieurs plateformes technologiques de pointe ouvertes aux partenaires, notamment dans les secteurs de la génétique (plateforme de séquençage et de génotypage haut-débit GENTYANE), du métabolisme (plateforme PFEM), de l’imagerie in vivo (plateforme IVIA), du phénotypage (Pheno3C), ou encore des mesures de gaz à effet de serre (LabMobil).

Une activité d’expertise et de prospective reconnue

Les compétences des équipes du Centre sont mobilisées pour conduire ou participer à de nombreuses opérations d’expertise ou de prospective, soit dans le cadre d’agences nationales ou européennes, soit dans le cadre d’actions spécifiques, par exemple pour les collectivités territoriales.

L’engagement de qualité

Notre Centre a engagé une démarche qualité depuis 2000, pour contribuer à l’excellence scientifique, à un professionnalisme reconnu, à l’attractivité et à la créativité dans les unités de recherche et d’expérimentation. Le management environnemental devient une démarche importante dans le dispositif qualité des unités et des plateformes expérimentales, dont la plupart s’inscrivent dans des labellisations nationales.

INRAE accorde par ailleurs une grande importance à l’intégrité scientifique et a mis en place des actions pour la promouvoir et veiller à son respect.

Rayonnement du Centre

En 2019, les chercheurs du Centre ont publié environ 450 articles dans des revues à comité de lecture, parus dans 240 revues différentes (source web of science). 20 % des publications le sont dans 8 revues internationales majeures et 55,40 % sont en libre accès. Dans 48 % des cas, la publication s’est faite avec au moins un collaborateur d’un pays étranger, dont 30,40 % avec des membres de l’Union Européenne. Les collaborations sont réalisées avec 67 pays différents.

image montrant un colloque se déroulant dans une étable aménagée pour l'occasion

Organisation de manifestations nationales et internationales

Chaque année, une dizaine de manifestations scientifiques ou partenariales de premier plan sont organisées ou co-organisées par nos chercheurs et nos unités de recherche : journées en partenariat avec les partenaires académiques, territoriaux ou de la profession agricole, séminaire de lancement ou de clôture de grands projets de recherche, colloques nationaux et internationaux. Parmi ceux-ci, de gros colloques internationaux de premier plan permettent plus particulièrement de rendre visibles la recherche agronomique et environnementale de notre centre à l’international et la dynamique territoriale.

 

Partenariat et culture scientifique

Le Centre poursuit son implication en direction des jeunes. Nos techniciens, ingénieurs et chercheurs s’impliquent dans différents dispositifs, notamment en lien avec le rectorat, pour donner plus de sens et des objectifs concrets aux apprentissages des élèves (accompagnement des écoles, collèges et lycées, des enseignants, Accro’Sciences, Exposcience, Forums des métiers…), ou lors de grandes manifestations dédiées à  la vulgarisation de la science (fête de la science, portes ouvertes, expositions, évènements « culture scientifique » dans les territoires). La culture scientifique se fait le plus souvent en association avec nos principaux partenaires comme l’UCA, CAP 20-25 ou encore l’association Astusciences avec qui nous co-construisons de nombreux évènements (Courts de sciences, Montagne et science…).

La culture scientifique, diffusée par de multiples canaux et sous diverses formes, y compris par le biais des sciences participatives, fait partie de l’ensemble des savoirs communs des citoyens. Elle doit permettre de mieux comprendre le monde, de développer un esprit critique et d’aider les citoyens à s’adapter à un monde qui change. Fait nouveau, les citoyens s’engagent aussi largement (sciences participatives) pour aider à produire des formes de production de connaissances scientifiques innovantes. Des projets de science participative associent les citoyens.

Notre Centre est un maillon actif et engagé de cette diffusion de la culture scientifique sur tout le territoire. En atteste par exemple le dispositif « Clermont, ville apprenante UNESCO », intégrant Clermont-Ferrand dans le réseau mondial des « villes apprenantes », et dans lequel nous sommes fortement impliqués. Il s’agit d’une initiative éducative, scientifique et culturelle, fondée sur un véritable engagement pour mobiliser toutes les forces disponibles pour rendre accessibles aux citoyens les connaissances du moment. Autre exemple, dans le milieu professionnel agricole de l’élevage, les « journées de l’herbe » organisées chaque année avec les Chambres d’agricultures autour des innovations ou atouts de « l’élevage à l’herbe ». Une autre initiative originale est l’organisation régulière de « bars des sciences », manifestation multipartenaires dont INRAE est co-organisateur, une initiative ludique et originale pour discuter et débattre des grands sujets de société. Le travail des chercheurs se retrouve aussi dans le quotidien des citoyens, par exemple dans le domaine de la nutrition-santé, avec le développement d’applications pour mieux gérer le quotidien, ou les campagnes d’information et de prévention contre les tiques et les maladies qu’ils véhiculent.

image représentant des activités de plein air sur fond de volcans