Société et territoires 4 min

TATA-BOX : une boîte à outils pour accompagner la transition agro-écologique

TATA-BOX est un projet de recherche de 4 ans, financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Arrivé à son terme fin 2017, il a développé des méthodes et outils permettant aux acteurs locaux de concevoir une transition agroécologique à l’échelle locale. Pour retranscrire les étapes-clé du dispositif, un support original a été choisi : la bande-dessinée.

Publié le 11 décembre 2017 (mis à jour : 27 décembre 2019)

illustration TATA-BOX : une boîte à outils pour accompagner la transition agro-écologique
© INRAE

Une équipe pluridisciplinaire d’une quarantaine de chercheurs a mis en œuvre des méthodes et outils participatifs pour accompagner des acteurs locaux dans la conception d’une transition agroécologique de leur territoire. La bande-dessinée TATA-BOX permet un retour d’expérience imagé sur les enjeux auxquels le collectif de scientifiques s’est confronté pour concevoir cette démarche. A travers neuf planches de BD qui sont autant de métaphores, elle dépeint ces étapes-clé :

  • transition agroécologique
  • stratégies des formes d'agriculture
  • coexistence des formes d'agriculture
  • prospective territoriale
  • démarche participative
  • outillage pédagogique des démarches
  • degré de participation dans les démarches dites "participatives"
  • effets induits de la démarche participative
  • gestion et gouvernance adaptatives

Consultez la BD TATA-BOX :

La méthodologie développée dans le projet Tata-Box est structurée en quatre étapes incarnées par des ateliers collaboratifs dans lesquels les acteurs locaux sont accompagnés par les chercheurs pour développer une représentation collective :

  • du diagnostic des enjeux des agricultures locales,
  • d’une vision des agricultures du futur souhaitées,
  • de la transition (chemins) entre la situation actuelle et le futur souhaité
  • d’un plan d’actions interterritorial et des gouvernances nécessaires.

Différents outils ont été développés pour organiser les échanges en fonction des objectifs assignés à chaque étape : prendre en compte la divergence d’opinions, approfondir des idées clefs, faciliter la  convergence des points de vue vers un plan d’action commun.

Faire converger la pluralité des participants

Le projet TATA-BOX a retenu une zone pilote dans le but de tester et d’adapter les outils étudiés : le bassin versant agricole du Tarn-Aveyron qui recouvre une diversité de systèmes agricoles.

Pas moins de cinquante-sept parties-prenantes

Pas moins de cinquante-sept parties-prenantes, représentant la diversité des acteurs de la transition, ont participé aux ateliers : producteurs (biologiques/conventionnels), groupements de producteurs (biologiques, Associations pour le développement de l’emploi agricole et rural, Coopératives d'Utilisation de Matériel Agricole, Jeunes Agriculteurs), conseils (Chambres d’agriculture, Conseil expertise comptable pour les créateurs d'entreprise), société civile (associations de consommateurs/environnementales), institutions (Pôle d'équilibre territorial et rural, Conseil départemental, Direction départementale territoires), coopératives et fournisseurs, filières de valorisation.

Des résultats tangibles et pertinents

Quelques résultats concrets résultant de TATA-BOX :

  • Un document de synthèse des productions de chacun des trois ateliers disponible sous le site internet du projet (mobilisés, par exemple, pour la définition du Schéma de cohérence territoriale (SCOT)),
  • Un plan d’actions sur 10 ans pour les deux territoires où a été menée l’expérimentation avec, par exemple, des axes visant à remettre l’herbe au cœur des systèmes fourragers, favoriser le développement de nouvelles filières locales et régionales, valoriser le réseau de haies, améliorer la fertilité des sols … Ces axes ont été déclinés en objectifs précis par trimestre. Certaines actions sont déjà en cours, comme par exemple la création d’une SCIC énergies renouvelables, l’adaptation des formations proposées en coopération par les Coopératives d'utilisation de matériel agricole et le Pôle d’équilibre territorial et rural.
  • La remobilisation de méthodes et outils participatifs pour un certain nombre de participants des ateliers. Par exemple, l’utilisation de la Rich picture dans le cadre du développement du Projet Alimentaire du Territoire afin de matérialiser l’interdépendance des différents objectifs. 
  • Un guide méthodologique à paraître en février. Il est divisé en deux parties. La première est une présentation de l’expérience, présentée « comme une recette de cuisine », avec son mode d’emploi pour chaque étape. La deuxième comporte un ensemble de 23 fiches techniques permettant aux praticiens/animateurs de terrain de concevoir leur propre dispositif, méthodes et outils participatifs, adaptés au contexte spécifique du terrain et à la question qu’ils souhaitent traiter.
  • Des formations pour les professionnels de l’accompagnement et les étudiants.

Selon l’évaluation réalisée par les participants, la méthodologie développée dans le cadre de TATA-BOX a permis  :

  • d’intégrer de nouveaux sujets de réflexion et de nouveaux enjeux sur des projets en cours (SCOT, LEADER,...),
  • de faciliter les partenariats pour la construction de projets
  • d’initier des réflexions individuelles et de modifier les représentations des participants par l’apport de connaissances nouvelles.

En savoir plus

Partenaires

INRAE (Inra et Irstea)–AGIR, CNAM-CRDT, ENSFEA-LEREPS, ENSAT-AGIR, INRAE-DYNAFOR, INRAE-LISIS (précédemment SENS), INRAE-MOTIVE, INRAE-TERRITOIRES (précédemment METAFORT), UTT-TechCICO (Université Technologique de Troyes)

Service communication Toulouse

Contacts

Elise AudouinAnimatrice du projet TATA-BOXAgroécologie, Innovation, TeRritoires (AGIR)

Le centre

Le département

TERRA

En savoir plus

Société et territoires

Les sciences et recherches participatives à INRAE

Collecter des données dans la nature pour la recherche, participer au diagnostic et au suivi de maladies, participer à l’élaboration de questions de recherche… Les sciences participatives impliquant les citoyens dans les recherches ont une longue histoire à INRAE, avec des enjeux très actuels. Nous vous invitons à découvrir l’évolution de ce mouvement au sein de notre institut à travers un film d’animation produit en partenariat avec le magazine Pour la Science et un cahier spécial dans le numéro d’octobre du mensuel.

19 décembre 2019

Agroécologie

Pour une valorisation des exploitations agricoles de petite échelle bioéconomique et agroécologique

L’Académie d’Agriculture de France, la Chambre d’Agriculture de Martinique et l’Inra Antilles-Guyane, en partenariat avec de nombreux acteurs ont réalisé une note d’orientation sur les agricultures ultramarines. Ce document « De l’agroécologie à la bioéconomie : des alternatives pour la modernisation du système agricole et alimentaire des Outre-Mer » s’attache à la valorisation des exploitations agricoles de petite échelle bioéconomiques et agroécologiques afin d’explorer de nouveaux champs d’expansion et de progrès pour les agricultures des Outre-Mer.

19 décembre 2019