3 min

Rapprochement stratégique entre MétaGénoPolis (MGP) et BIOASTER : une offre technologique étendue pour l’exploration du microbiote

Dynamiser la recherche sur le microbiote
Deux lauréats du Programme des Investissements d’Avenir (PIA), Metagenopolis-INRA (démonstrateur pré-industriel, Lauréat 2012) et BIOASTER (Institut de Recherche Technologique en microbiologie, Lauréat 2012), affichent leur volonté de dynamiser ensemble la recherche autour du microbiote à travers la signature d’ un accord afin de proposer une offre de collaboration sur mesure, commune et cohérente vis-à-vis des enjeux et attentes industrielles dans le domaine du microbiote humain et animal.

Publié le 20 août 2019

illustration Rapprochement stratégique entre MétaGénoPolis (MGP) et BIOASTER : une offre technologique étendue pour l’exploration du microbiote
© INRAE

Une offre technologique inédite

Leurs plateformes (norme ISO9001/2015) pensées pour des projets à visées industrielles sont complémentaires en terme d’excellence scientifique/technologique, compatibles en terme de fonctionnement (délais, devis, standardisation des méthodes, gestion de la confidentialité…) et apportent ainsi une offre complète d’accompagnement structurée et différenciante vis-à-vis du marché et de la concurrence.

Des projets communs avec les industriels

Deux contrats industriels sont déjà en cours entre les deux structures sur des sujets divers comme par exemple l’identification de cible (recherche in silico), l’évaluation de composé (screening in vitro HTS), l’isolement (fermenteur), la culture ou encore l’évaluation (POC) in vivo.

Le rapprochement des deux instituts permet donc de couvrir un plus large champ technologique et scientifique pour une exploration complète du microbiote humain et animal (voir visuel).

Apport de MGP dans l’offre étendue

  •  Reconnaissance mondiale dans le domaine du microbiote intestinal (KOL et pionnier).
  •  Experts en bioanalyses, biostatistiques, bioinformatiques
  •  Biobanking d’une capacité de 600 000 échantillons de selles et ADN
  •  Extraction des ADN automatisée
  •  Séquençage métagénomique WGS haut débit (technologies Ion Proton & MinION) : accès aux espèces contrastantes et à leurs fonctions
  •  Analyses bioinformatiques spécifiques et bases de données associées (catalogues de gènes des microbiotes humains et animaux): identification de cible, molécule, exploration de données multi-omics; machine learning…
  •  Métagénomique fonctionnelle et modulation des fonctions cellulaires

Plus de détails : http://www.mgps.eu

Apport de BioAster dans l’offre étendue

  •  Collecte d’échantillons volontaires sains pour validations technologiques
  •  Mise en place d’études cliniques exploratoires et prospectives
  •  Séquençage ciblé du répertoire 16S, région V3-V4  (technologies Illumina MiSeq & NextSeq500)
  •  Séquençage ciblé du répertoire 16S, gène complet (technologie propriétaire LUMI-seq™)
  •  Séquençage métagénomique WGS (technologies Illumina MiSeq & NextSeq500)   Analyses protéomiques et métabolomiques des échantillons de selles, sang, urines…combinant la RMN et la spectrométrie de masse
  •  Méthodes de tri et microfluidique
  •  Culturomique ciblée à haut débit d’espèces bactériennes commensales par FACS en atmosphère contrôlée.
  •  Exploration et développement de méthodes de fermentation de souches pures ou de microbiotes complexes en micro-fermenteurs 24 puits
  •  Expertise en modèles précliniques : souris sauvages, germ-free et à microbiote contrôlé (GM15).

Informations : https://www.bioaster.org/

En savoir plus

Agroécologie

L’eutrophisation : mieux comprendre pour mieux gérer

Marées vertes, prolifération d’algues, parfois toxiques, dans des lacs, cours d’eau ou zones côtières sont des manifestations d’eutrophisation des milieux aquatiques. Une expertise scientifique collective a été conduite sur ce sujet par le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et Irstea, à la demande des ministères en charge de l’Agriculture et de l’Environnement. Elle a livré ses conclusions lors d’un colloque le 19 septembre 2017.

12 décembre 2019

Agroécologie

Une étude pour mieux comprendre la production de nos prairies

Évaluer et cartographier la production des prairies et les risques de lixiviation du nitrate, c’est l’objectif de l’étude « Les prairies françaises : production, exportation d’azote et risques de lessivage ». Elle a été réalisée par l’Inra (Direction scientifique « Agriculture ») à la demande du ministère de l’Agriculture et de l’alimentation dans la perspective d’une demande de dérogation au plafond d’épandage actuel.

13 décembre 2019

Changement climatique et risques

Quel rôle pour les forêts et la filière forêt-bois françaises dans l’atténuation du changement climatique ?

Cette nouvelle étude restituée le 27 juin 2017 s’intéresse au potentiel des filières forêt-bois françaises dans l’atténuation du changement climatique. Elle a été réalisée par l’Inra (Délégation à l'Expertise scientifique collective, à la Prospective et aux Etudes) et l’IGN et à la demande du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

16 décembre 2019