Agroécologie 1 min

Objets connectés : un laboratoire commun entre la recherche publique et la société Linxens

La société Linxens, l’Université Clermont Auvergne, INRAE et le CNRS ont inauguré un laboratoire commun dédié au développement de solutions innovantes et respectueuses de l’environnement dans le domaine des objets connectés, mercredi 26 juin 2024 sur le site INRAE des Cézeaux.

Publié le 09 juillet 2024

illustration Objets connectés : un laboratoire commun entre la recherche publique et la société Linxens
© INRAE Sabrina Gasser

Le laboratoire pour l’Internet des Objets Appliqué à l’Environnement, dont l’acronyme est IoTAE, est le fruit d’une collaboration entre la Fédération des Recherches en Environnement (FRE) dans laquelle sont impliqués des scientifiques de l’Université Clermont Auvergne (UCA), d'INRAE et du CNRS ainsi que de l'entreprise Linxens, leader mondial de la conception et de la fabrication de solutions de connectivité pour les cartes à puce, l’identité électronique, la santé et l’Internet des Objets (IoT).

Ce dispositif s'inscrit totalement dans l'esprit de collaboration que nous cultivons sur le territoire.

Ce nouveau laboratoire, créé pour une durée initiale de 4 ans sur la base d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche, a pour ambition d’apporter une contribution scientifique portant sur l’amélioration des systèmes adossés à l’IoT en termes de fonctionnalités, de miniaturisation, de réduction de coût et surtout d’impact environnemental. Plus particulièrement, l’objectif est de réaliser des objets communicants intelligents autonomes en limitant la transmission énergivore des données. La collaboration avec le partenaire Linxens permettra de valoriser ces innovations par une mise sur le marché de dispositifs communicants de nouvelle génération qui fourniront une solution adaptée pour répondre aux enjeux écologiques et sociétaux d’avenir. Ces dispositifs seront conçus pour minimiser leur empreinte carbone et maximiser leur efficacité énergétique. En effet, on estime que le parc mondial d’objets connectés atteindra plus de 40 milliards d’appareils en 2025, soit le double du parc actuel qui représente déjà une consommation électrique équivalente à celle d’un état qui se situerait au sixième rang des pays consommateurs d’électricité. Les objets connectés constituent donc un enjeu fort de la croissance verte des pays industrialisés. Comme l'a précisé Emmanuel Hugo, président du Centre INRAE Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes lors de l'inauguration, "ce dispositif s'inscrit totalement dans l'esprit de collaboration que nous cultivons sur le territoire, en regroupant les partenaires pertinents autour de sujets communs à forts enjeux."

L'unité TSCF au coeur du projet

Comme l'a précisé Roland Lenain, directeur de l'unité le jour de l'inauguration "TSCF anime de nombreux collectifs d'envergure qui permettent d'aboutir à des applications concrètes pour l'agriculture et à l'environnement. IoTAE est issu d'un long travail avec nos partenaires publics et privés, et le début de nouvelles contributions scientifiques, techniques et sociétales."

Le projet, dont Laure Moiroux-Arvis est directrice adjointe, s'articule autour des 3 axes suivants :

  • performances énergétiques des systèmes et autonomie
  • performances des systèmes embarqués
  • réseaux de capteurs en environnement fortement contraint

 

 

SABRINA GASSER Responsable Communication

Contacts

Laure Moiroux-ArvisDirectrice adjointe IotAE LabTSCF

Le centre

Les départements

En savoir plus

Agroécologie

MOOC Bien-être des animaux d'élevage

Ce MOOC a été conçu par une équipe pédagogique regroupant des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des vétérinaires spécialistes du bien-être des animaux d’élevage. Il est structuré en trois modules : "comprendre" qui pose les bases théoriques, "évaluer" qui propose des éléments utilisables sur le terrain, et "améliorer" qui présente quelques solutions.

01 décembre 2019

Agroécologie

Isabelle Cousin : Le sol, de la motte au climat

Isabelle Cousin, directrice de l’unité de recherche Science du Sol de l’Inra Val de Loire, reçoit le prix de la fondation Xavier-Bernard pour ses recherches sur la structure des sols, leurs propriétés et leurs fonctions hydriques, ainsi que pour ses collaborations avec le développement agricole, et leurs applications à une gestion durable et efficiente de l’eau pour la production agricole et l’environnement.

19 décembre 2019