Société et territoires

Un nouvel ouvrage pour guider des démarches participatives pour préserver les ressources planétaires

Les auteurs du livre “Transformative Participation for Socio-Ecological Sustainability – Around the CoOPLAGE pathways”, coordonné par INRAE et le Cirad, présentent leurs approches participatives pour accompagner les acteurs dans la co-construction de solutions et de politiques adaptées aux défis socio-écologiques actuels.

Publié le 15 mai 2024

illustration Un nouvel ouvrage pour guider des démarches participatives pour préserver les ressources planétaires
© INRAE

Face aux crises environnementales et sociales qui menacent notre avenir commun, il est urgent de réinventer nos modes de penser, d’agir, de vivre ensemble et avec notre environnement. C’est le pari que relèvent les auteurs du livre “Transformative Participation for Socio-Ecological Sustainability - Around the CoOPLAGE* pathways”, publié en accès libre aux éditions QUAE.

Ce livre en anglais s’adresse à un public intéressé par les questions de durabilité socio-écologique, qu’il s’agisse de décideurs publics, de chercheurs, d’enseignants, d’étudiants ou de citoyens. Il propose des dispositifs et des retours d’expérience utiles pour concevoir et mettre en œuvre des méthodes participatives pour répondre aux défis qui influenceront l'avenir de la planète.

Développer les démarches participatives pour la transition socio-écologique

Transformative Participation for Socio-Ecological Sustainability” est le fruit de 20 ans de recherche-intervention internationale, menée par le groupe CoOPLAGE, composé de chercheurs de l’unité mixte de recherche G-EAU “Gestion de l’Eau, Acteurs, Usages” (dont font partie le Cirad, Inrae, Agro Paris Tech, l’IRD, le BRGM ainsi que l’institut Agro) et de leurs partenaires de terrain. Le groupe CoOPLAGE a conçu, testé, et couplé une suite spécifique de méthodes et d’outils, déployés dans plus de 30 pays, pour soutenir la participation des acteurs dans la prise de décision et le changement en faveur de la durabilité socio-écologique.

Une diversité d’approches

Le livre aborde différents thèmes liés aux systèmes socio-écologiques : agriculture, pollutions diffuses, inondations, aménagement du territoire, assainissement, services écosystémiques... Et propose ainsi divers outils participatifs permettant d’impliquer différents acteurs dans les réflexions et changements autour de ces thèmes : jeux de rôles, planification socio-écologique participative, observatoires, co-conception de processus participatifs, suivi-évaluation, etc. Il aborde également des questions clés liées à la participation telles que la formation des facilitateurs.trices, le développement d’une culture de la participation, l’acceptabilité sociale, la participation numérique, etc.

 

PACTE et SPARE Drôme : deux exemples de gouvernance et planification participative autour de l’eau en Tunisie et en France

Le programme PACTE, lancé en Tunisie en 2018, vise à adapter les territoires ruraux vulnérables au changement climatique en impliquant activement les citoyens dans la co-construction de politiques territoriales. Ce projet s’étalant sur six ans, se concentre sur six zones d’intervention et s’appuie sur une démarche participative pour élaborer des plans d’action locaux. 

Plus de 11 500 propositions d’actions ont été recueillies auprès de 4 300 citoyens, et des comités de territoire ont été formés pour représenter les habitants. Les plans d’aménagement et de développement intégrés territoriaux (PADITs) ont été conçus avec l’aide de 101 experts et sont actuellement en cours de mise en œuvre, avec des actions telles que l’aménagement des bassins versants, le développement de plantations agro-pastorales et la construction d’ouvrages hydrauliques.  >> En savoir plus 

Le projet “SPARE Drôme” a, quant à lui, permis entre 2016 et 2018 d’aider à créer et accompagner un groupe de 344 citoyennes et citoyens pour participer à la révision du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) avec le Syndicat de la Rivière Drôme et de ses Affluents. Ce « Groupe Débat sur l’Eau » a constitué une première expérimentation innovante dont le but était d’inclure les habitants dans la construction d’un SAGE, en dialogue avec la Commission Locale de l’Eau (CLE). Pour cela, les participant.es ont pu travailler en 3 étapes principales, au cours de 62 événements :

  1. Prendre le temps (avec méthode) pour convenir d’une organisation de la participation, des règles et des étapes, en accord avec les élus et autres acteurs
  2. Établir un diagnostic partagé, avec du terrain, des ateliers, des entretiens, pour comprendre et discuter le contexte de l’eau et de la rivière
  3. Et finalement co-construire trois plans d’action incluant 189 propositions analysées et mises en cohérence.

Les résultats ont été reversé à la CLE. Cela a structuré une relation nouvelle avec les citoyennes et citoyens du bassin de la Drôme. >> En savoir plus

* CoOPLAGE : Coupler des Outils Ouverts et Participatifs pour Laisser les Acteurs s’adapter pour la Gestion de l’Environnement

A propos des coordinateurs

Nils Ferrand 

Nils Ferrand est chercheur à l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (INRAE) et à l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA). Il est à l'origine du développement de CoOPLAGE, un ensemble d'outils participatifs complémentaires conçus pour répondre aux besoins des acteurs engagés dans les transitions socio-écologiques.

Emeline Hassenforder

Emeline Hassenforder est chercheuse au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) au sein de l'unité mixte de recherche G-EAU "Gestion de l’Eau, Acteurs, Usages" à Montpellier. Elle travaille sur l'ingénierie et l'évaluation des processus participatifs en matière de gouvernance de l'eau et des territoires. Depuis 2012, Emeline contribue au développement de CoOPLAGE.

CARACTERISTIQUES de l'OUVRAGE

  • Langue(s) : Anglais
  • Editeur : Éditions Quae
  • Edition : 1ère édition
  • Collection : Update Sciences & technologies
  • Publication : 17 avril 2024

>> Commander sur Quae.com

En savoir plus

Changement climatique et risques

Appel à candidatures citoyennes : venez contribuer aux réflexions sur le devenir du littoral d’Occitanie !

Face aux défis auxquels le littoral d’Occitanie est exposé, l'équipe du projet LittoPart de Montpellier mène depuis deux ans une démarche de recherche action faisant participer les citoyens à la réflexion sur l’avenir de leur territoire. Rejoignez ce groupe pour débattre des enjeux de ces espaces et travailler à la construction d’un plan d'action pour l’adaptation des espaces littoraux d'Occitanie au changement climatique.

02 août 2023

Société et territoires

Occitanum et Littoral 2 projets lauréats "Territoires d'Innovation" pour Montpellier

Ce mardi 28 janvier, les délégations des projets lauréats à l’appel "Territoires d’Innovation" (PIA) étaient conviées au Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales pour leur première réunion. INRAE est porteur ou partenaire de 7 projets sur les 24 distingués. Parmi eux, 2 projets Territoires d’Innovation impliquent le centre INRAE Occitanie-Montpellier et 9 de ses unités : Occitanum, le Living Lab Agroécologie Numérique, porté par INRAE, et Littoral+, projet pour la préservation du littoral et la croissance bleue, porté par la Région Occitanie.

28 janvier 2020

Changement climatique et risques

Impact du changement climatique sur les zones littorales : un rapport scientifique remis à l'occasion du G7

COMMUNIQUE DE PRESSE - A l’occasion du G7 à Biarritz, 30 scientifiques ont réalisé pour le compte de la Région Nouvelle-Aquitaine, sous la coordination de chercheurs issus d'Irstea, du BRGM, et des UMR LIENSs (CNRS - Université de la Rochelle) et EPOC (CNRS - Université de Bordeaux), une synthèse des recherches menées en région sur l’impact du changement climatique vis-à-vis des risques littoraux et sur les politiques et stratégies à mettre en œuvre pour s’adapter à ces changements. Cette contribution met en lumière l'excellence scientifique dans ce domaine en Nouvelle-Acquitaine.

03 janvier 2020