3 min

Lancement d’INRAE2030 : priorités stratégiques d’INRAE pour les 10 prochaines années

COMMUNIQUE DE PRESSE - Les défis planétaires auxquels notre société est confrontée créent de nouvelles attentes vis-à-vis de la recherche : atténuation et adaptation au changement climatique, sécurité alimentaire et nutritionnelle, santé humaine et santé de la planète, transition des agricultures, préservation des ressources naturelles, restauration de la biodiversité, anticipation et gestion des risques. Face à ces défis et au regard des voies de transformation dégagées par les experts internationaux, la feuille de route stratégique de l’institut pour les 10 prochaines années a été co-construite pendant un an, en intégrant les contributions de nombreux collaborateurs internes et d’une centaine de partenaires nationaux et internationaux. Un an après la création d’INRAE, cette stratégie a été présentée lors d’une conférence de presse digitale ce lundi 25 janvier 2021, par Philippe Mauguin, Président-directeur général et les membres de la Direction générale. Elle trace en cinq grandes orientations scientifiques, et trois orientations de politique générale, les pistes de solutions apportées par la recherche dans les domaines de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

Publié le 25 janvier 2021

illustration Lancement d’INRAE2030 : priorités stratégiques d’INRAE pour les 10 prochaines années
© INRAE

Positionné parmi les 10 premiers établissements de recherche publique au monde pour contribuer aux objectifs de développement durable, et leader dans le domaine agriculture-alimentation-environnement, INRAE ambitionne d’élaborer, avec ses partenaires, les pouvoirs publics et les citoyens, des connaissances et des solutions pour répondre à ces grands défis, en proposant de nouvelles orientations de recherche, d’expertise, d’innovation et d’appui aux politiques publiques.

Grâce à la richesse de ses collectifs de recherche, fort de ses 18 centres sur l’ensemble du territoire, INRAE met en œuvre une recherche finalisée, associant sciences fondamentales et appliquées, combinant l’excellence dans les disciplines et approches interdisciplinaires. L’institut s’appuie sur un dispositif d’infrastructures de recherche et d’unités expérimentales unique en Europe et s’engage résolument dans des démarches de science ouverte et participative.

C’est sur ce socle solide que le plan stratégique de l’institut a été élaboré pour les 10 prochaines années, articulé autour de 5 orientations scientifiques (OS) et 3 orientations de politiques générales (OP) :

OS #1 : Répondre aux enjeux environnementaux et gérer les risques associés

OP #1 : Placer la science, l’innovation et l’expertise au cœur de nos relations avec la société pour renforcer notre culture de l’impact
OS #2 : Accélérer les transitions agroécologique et alimentaire, en tenant compte des enjeux économiques et sociaux

OP #2 : Etre un acteur engagé dans les sites universitaires en France et un leader dans les partenariats européens et internationaux

OS #3 : Développer une bioéconomie basée sur une utilisation sobre et circulaire des ressources OP #3 : La stratégie «Responsabilité Sociale et Environnementale» (RSE) : une priorité collective
OS #4 : Favoriser une approche globale de la santé  
OS #5 : Mobiliser la science des données et les technologies du numérique au service des transitions  

Malgré le contexte de la pandémie dès mars 2020 qui a bousculé les agendas, la construction de ce plan a bénéficié d’un travail collaboratif et participatif incluant 2600 contributions internes et plus d’une centaine de contributions externes, dont des partenaires internationaux. La pandémie a également été un accélérateur pour les recherches conduites au sein de l’institut favorisant l’approche « one health » défendue depuis plusieurs années au sein de l’Institut. Ce document a pour ambition de répondre par la recherche aux grandes voies de transformations préconisées par les experts internationaux* pour répondre aux changements globaux :

  • Une évolution des régimes alimentaires
  • La réduction des pertes et gaspillages
  • Le développement de l’agroécologie
  • Une gestion durable des eaux, des sols, des forêts, de l’eau et des océans
  • Une utilisation plus efficiente / économe des ressources : une économie circulaire

Ce plan stratégique a été discuté puis approuvé au sein du Conseil Scientifique puis du Conseil d’administration d’INRAE, et va être maintenant décliné dans les programmes des départements scientifiques et l’ensemble des partenariats de l’Institut.

Les grandes lignes directrices de ce plan ont été présentées et illustrées lors d’une conférence de presse animée par Philippe Mauguin, Président-directeur général et l’équipe de la Direction générale.

* Le GIEC, l’IPBES, le HLPE-Committee on world food security et la Eat-Lancet commission.

En savoir plus :

Voir ou revoir la conférence de presse  

En savoir plus

Lancement d'INRAE

Retrouvez les temps forts de la cérémonie de lancement de notre nouvel institut INRAE, le 9 janvier dernier, en présence de ses deux Ministres de tutelle : Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

07 janvier 2020

Nomination de Philippe Mauguin à la présidence d'INRAE

COMMUNIQUE DE PRESSE - A l’issue du Conseil des ministres, Philippe Mauguin est renouvelé à la tête d’INRAE au poste de président-directeur général pour un mandat de quatre ans. Cette nomination par décret fait suite aux votes des députés et sénateurs qui ont donné leur accord au Président de la République pour reconduire le PDG à son poste, à l’issue des auditions devant les Commissions des Affaires économiques des deux Chambres, le 29 juillet et le 14 octobre. Candidat à sa succession, Philippe Mauguin avait présenté son bilan dont la fusion entre l’Inra et Irstea effective depuis le 1er janvier dernier, et les priorités de recherche du nouvel institut face aux enjeux des grands changements globaux en cours.

21 octobre 2020

Changement climatique et risques

Jean-François Soussana, artisan de la science ouverte à l’international

Coordonner le volet international de la stratégie de recherche de l’Inra, devenu INRAE depuis le 1er janvier 2020 : c’est la mission sur laquelle Jean-François Soussana déploie toute son envergure. Pour cet expert international (GIEC, initiative 4 pour 1000), européen (comité de la mission sur les sols) et national (Haut Conseil pour le Climat) qui a travaillé sur l’écologie des prairies et des cycles du carbone et de l'azote, en lien avec le changement climatique, le défi est de taille, et à la hauteur de son parcours d’exception.

01 décembre 2019