Agroécologie 4 min

Vers une génétique au service de la transition agroécologique des systèmes d’élevage

Les systèmes d’élevage font face à une importante remise en question et doivent évoluer en profondeur. Pour guider cette évolution, l’agroécologie représente un cadre pertinent dans lequel la génétique animale est encore peu inscrite, trop souvent axée sur la productivité et la rentabilité économique. Des scientifiques en génétique et en physiologie animale des centres de recherche INRAE Occitanie-Toulouse et Val-de-Loire ont publié un travail de réflexion collective « Contributions of animal genetics to the agroecological transition of livestock farming systems » dans la revue INRAE Productions Animales en 2021.

Publié le 01 août 2022

illustration Vers une génétique au service de la transition agroécologique des systèmes d’élevage
© INRAE

Repenser le sens de la génétique animale dans les systèmes d’élevage

Les filières et systèmes d’élevage ont considérablement évolué au cours du XXe siècle. La recherche en génétique animale et la mise en place des programmes d’amélioration génétique ont joué un rôle important dans cette évolution. Aujourd’hui, le modèle dominant est remis en question. Caractérisé par une utilisation intensive de produits chimiques, une forte spécialisation des systèmes et la recherche de coûts de production toujours plus bas, les systèmes d’élevage doivent tendre vers davantage de durabilité. La génétique animale doit contribuer à l’émergence de systèmes alimentaires durables, équitables, sains et respectueux de l’environnement basés sur les 5 principes agroécologiques pour les systèmes d’élevage proposés par Bertrand Dumont, directeur de recherche INRAE, et al. dans « Prospects from agroecology and industrial ecology for animal production in the 21st century » publié dans la revue Animal en 2013 :

  • réaliser une gestion intégrée de la santé et du bien-être des animaux ;
  • diminuer les intrants par l’utilisation des processus écologiques ;
  • optimiser le fonctionnement des systèmes et réduire les pollutions ;
  • renforcer la résilience des systèmes d’élevage par l’utilisation de la diversité biologique ;
  • préserver la biodiversité par l’adaptation des pratiques.

Orienter la production de connaissance vers davantage d’agroécologie

« Pour appuyer notre réflexion, des exemples de contributions passées, actuelles et potentielles sont présentés et positionnés selon les 5 principes d’agroécologie proposés pour guider l’évolution des systèmes d’élevage », explique Alain Ducos, directeur de recherche au laboratoire Génétique physiologie et systèmes d'élevage ( GenPhySE, INRAE Occitanie-Toulouse).

La plupart des contributions, telles que la sélection d’animaux résistants à différentes maladies infectieuses ou valorisant de façon plus efficace leur alimentation, correspondent à des niveaux de transition agroécologique faible, dans la mesure où elles ne remettent pas en cause les fondements, les composantes ou la conception générale des systèmes. Ci-dessous la synthèse du travail de classification des publications scientifiques, autour des principes de l’agroécologie, proposée dans « Contributions of animal genetics to the agroecological transition of livestock farming systems ».

de contributions de la génétique animale aux cinq principes agroécologiques
Figure. Exemples de contributions de la génétique animale aux 5 principes agroécologiques pour les systèmes d’élevage proposés par Dumont et al. (2013).


« De nouvelles contributions, visant une transition forte, fondée sur une reconception en profondeur des systèmes d’élevage, sont à développer à l’avenir », pense Frédéric Douhard, chercheur au laboratoire GenPhySE.

Afin de favoriser une transition agroécologique forte, les travaux en génétique animale devront contribuer à la reconception des systèmes d’élevage grâce à une mobilisation conjointe et si possible équilibrée des différents principes agroécologiques (figure). Les efforts de recherches à envisager pour cela sont importants et nécessairement interdisciplinaires autour des différents principes agroécologiques.

 

Valorisation

Ducos A., Douhard F., Savietto D. et al. (2021). Contributions of animal genetics to the agroecological transition of livestock farming systems. INRAE Productions Animales, 34 (2), 79–96.

https://doi.org/10.20870/productions-animales.2021.34.2.4773

 

Références bibliographiques

Dumont B., Fortun-Lamothe L., Jouven M. et al. (2013). Prospects from agroecology and industrial ecology for animal production in the 21st century. Animal, 7, 1028-1043.

En savoir plus

Agroécologie

Le bien-être animal, valeur cardinale

Huit chercheurs et chercheuses, éthologistes, physiologistes, neurobiologistes et généticiens reçoivent le Laurier 2021 « Impact de la recherche ». Ils représentent un réseau de plus de 100 personnes œuvrant à INRAE sur le bien-être des animaux et sa prise en compte dans les systèmes d’élevage.

25 novembre 2021