Agroécologie 1 min

Les 1500 petits cochons

Parce qu’un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours, découvrez en BD le projet de recherche Pipette sur le rôle des mécanismes d’empreinte génomique dans le déterminisme du poids de naissance chez le porc, coordonné par Julie Demars du laboratoire Génétique et physiologie des systèmes d’élevage (Genphyse - INRAE/INP ENSAT/ENVT) du centre INRAE Occitanie-Toulouse.

Publié le 04 juillet 2024

illustration Les 1500 petits cochons
© Exploreur

ARTICLE REDIGE PAR EXPLOREUR - Vous imaginez avoir quinze enfants d’un seul coup ? Ça fait beaucoup de biberons à préparer ! C’est pourtant la taille moyenne d’une portée de porcelets de la race Large White, la plus élevée en France. Et qui dit portée énorme, dit pression importante pour les porcelets les plus faibles : si Nif-Nif est plus maigre et moins vaillant que Nouf-Nouf et Naf-Naf (les trois petits cochons de Walt Disney), il a moins de chances de survie… Heureusement, des chercheuses et chercheurs en génétique travaillent à limiter ce risque. Comment ? Prenez vos bottes, direction la ferme aux 1500 petits cochons !

Voir l'intégralité de la BD sur Exploreur

 

L'équipe de scientifiques derrière ce projet est composée de :

Julie Demars et Laurianne Canario, chercheuses en génétique et Nathalie Iannuccelli, ingénieure d’étude, toutes trois à INRAE au sein de l’unité GenPhySE - génétique, physiologie et systèmes d’élevage (INRAE, Toulouse INP, ENVT), William Hebrard, assistant-ingénieur INRAE, au sein de l’unité GenESI - Unité expérimentale élevages porcins Innovants (INRAE) et Cécile Donnadieu, ingénieure de recherche INRAE, au sein de l’unité GeT-PlaGe - Plateforme génomique (INRAE).

Ces recherches ont été financées par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) dans le cadre du projet PIPETTE. Cet épisode est réalisé et financé dans le cadre du projet Science Avec et Pour la Société « CONNECTS » porté par l’Université de Toulouse et financé par l’ANR.

Illustrateur : Perceval Barrier

 

En savoir plus

Agroécologie

L’intelligence artificielle au service de la sélection génétique des animaux d’élevage

Deux laboratoires du centre INRAE Occitanie-Toulouse, Génétique et physiologie des systèmes d’élevage (Genphyse - INRAE/INP ENSAT/ENVT) et Mathématiques et informatique appliquées Toulouse (MIAT - INRAE), ont mis au point un projet interdisciplinaire original associant intelligence artificielle et génétique moléculaire pour prédire l’impact des variabilités génétiques.

03 janvier 2024

Agroécologie

Vers des porcelets plus robustes à la naissance !

Afin d’améliorer la survie des porcelets à la naissance, une équipe de Génétique et Physiologie des Systèmes d’Elevage (Genphyse) et de Mathématiques et Informatique Appliquées Toulouse (MIAT) d’INRAE Occitanie-Toulouse a hiérarchisé et modélisé l’importance des gènes impliqués dans les processus biologiques clés du développement musculaire de cette espèce. Ces travaux interdisciplinaires ont fait l’objet d’une publication dans la revue Scientific Reports.

13 février 2020