01 12 novembre 2021 Terminé

Glasgow (GB)

INRAE participe à la COP26 de l'ONU sur le changement climatique

La 26e Conférence des Parties sur le changement climatique, organisée par le Royaume-Uni, en partenariat avec l'Italie, se tiendra à Glasgow. Du 1er au 20 novembre 2021, négociateurs, représentants gouvernementaux, entreprises et citoyens sont réunis pour discuter et répondre en urgence à la crise climatique mondiale.

illustration INRAE participe à la COP26 de l'ONU sur le changement climatique
© NASA

Pour bien comprendre les enjeux de la COP26, quatre objectifs ont été fixés pour l'événement :

  • Les pays sont invités à présenter des objectifs ambitieux de réduction de leurs émissions à l'horizon 2030 pour garantir « Zero carbone » d'ici le milieu du siècle et limiter le réchauffement à 2°C voire moins.
  • Encourager les pays touchés par le changement climatique à adopter des mesures d'adaptation pour protéger les communautés et les habitats naturels, notamment en rendant l'agriculture plus résiliente
  • Mobiliser des financements du secteur privé et public pour garantir la neutralité carbone au niveau mondial
  • Travailler ensemble pour finaliser le manuel d’application de l’accord de Paris et accélérer les collaborations entre tous les acteurs pour mener des actions concrètes.

Pour en savoir plus: https://ukcop26.org/

Notre participation

6 novembre : Increasing Ambition for Carbon Neutrality – How to Ensure Environmental Integrity in the Land sector?
Organisation INRAE, Cirad , IRD et IDDRI

Lieu : Pavillon France, 10h00 - 11h30 (GMT)
En savoir plus

8 novembre  : Carbon Farming in a 2030 agenda for soil health and climate
Organisation INRAE, Cirad, IRD, Initiative 4 pour 1000, ECAF et le Pôle Sud

Avec la participation de Jean-François Soussana,  Vice-président International INRAE ; Claire  Chenu INRAE ; Eric Ceschia INRAE.
Lieu : Pavillon de la Commission européenne,  14h30-15h30 (GMT)
En savoir plus

La réunion annuelle de l’initiative 4 pour 1000 Forum des partenaires et Consortium des membres

Lancée lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques qui s’est tenue à Paris en 2015 (COP21), l’Initiative 4 pour 1000 promeut des politiques, des actions et des pratiques fondées sur la science pour accroître le stockage et la séquestration du carbone dans les sols afin de lutter contre l’insécurité alimentaire et le changement climatique. INRAE est l’un de ses membres fondateurs et Jean-François Soussana, vice-président de la politique internationale d’INRAE, est membre de son comité scientifique et technique.

10 novembre : Stakeholder mobilization via multi-stakeholder coalitions (alliances and partnerships) for the implementation of the 2050 strategic plan.
Lieu : Royal Concert Hall, Glasgow et digital, 9h00 -18h00 (GMT)
> En savoir plus

Notre contribution au rapport spécial 2019 du GIEC sur le changement climatique et les terres
Le rapport établit les liens entre le changement climatique, la désertification, la dégradation des terres et la sécurité alimentaire. Il identifie des solutions : la protection des forêts, des sols et des ressources en eau, la gestion durable des terres pour stimuler les puits de carbone, la réduction du gaspillage alimentaire ainsi que des régimes alimentaires sains et durables pour freiner la croissance de la demande alimentaire. 

en savoir plus

Développer un consortium international sur la séquestration du carbone
Coordonné par l’INRAE, le projet CIRCASA cherche à développer des synergies internationales autour de la séquestration du carbone. Les sols sont un réservoir naturel de carbone, porteur d’un grand potentiel de séquestration du carbone par le carbone organique du sol. Celle-ci constitue une solution basée sur la nature à même de'atténuer le changement climatique, de contribuer à la qualité des sols, à la productivité agricole, à la biodiversité et à la protection de l’eau.

en savoir plus

Stock de carbone dans les sols de France, 2007

Résultats de l’étude : le potentiel en France pour stocker 4 pour 1000 carbone dans les sols
En mobilisant une méthodologie originale, l’étude a  évalué ce potentiel et en estimer le coût de mise en œuvre région par région, au regard d’un objectif de 4 pour 1000.  Dans le cadre du Programme commun européen sur la gestion des sols agricoles, coordonné par l’INRAE, une vingtaine d’études sont lancées pour étudier le potentiel dans d’autres pays européens.

En savoir plus

Créer le premier indicateur mondial des changements des stocks de carbone dans les sols agricoles
En partenariat avec Planet A®, l'indicateur SOCCROP donnera des informations sur la quantité de CO2 susceptible d'être absorbée ou émise par les champs agricoles en fonction des systèmes de production. Son utilisation devrait aider à produire un tableau de bord mondial pour surveiller les changements de stock de carbone.

En savoir plus