Quand les laboratoires veillent à transmettre leurs connaissances au plus grand nombre !

Les chercheurs et les chercheuses des laboratoires INRAE de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont à cœur de présenter leurs travaux scientifiques au public afin d'expliquer d'une part sur quoi portent leurs recherches, et d'autres part, quels en sont les enjeux et leurs objectifs.

Depuis plus de 15 ans, des séquences explicatives et des outils pédagogiques ont été créés et sont mis à disposition de nos partenaires de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la diffusion de la culture scientifique et technique.

La domestication des plantes... toute une histoire à raconter

Dans une vidéo à paraitre, les chercheuses de l'unité Génétique et Amélioration des Fruits et Légumes d'Avignon racontent l'histoire de la domestication de la tomate, son origine, son usage et les sélections variétales qui nous conduisent aux tomates d'aujourd'hui.

L'occasion aussi de décrire les missions de conservation des ressources génétiques de ce fruit portées par INRAE, avec le Conservatoire de ressources génétiques Légumes, CRB-Lég, géré sur le domaine Saint Maurice* à Montfavet, près d'Avignon.

Cette vidéo courte, de 4 minutes, est destinée à introduire des séquences pédagogiques et illustrer différents thèmes comme la biodiversité en agriculture, la résistance des plantes cultivées aux ravageurs et aux maladies, l'alimentation et les nutriments apportés par les fruits et légumes, sur les sciences agronomiques et les biotechnologies...

La domestication et l'innovation variétale de la tomate - Travaux de l'unité de recherche GAFL d'Avignon
La domestication et l'innovation variétale de la tomate - Vidéo de présentation des travaux de l'unité de recherche GAFL d'Avignon

Destinée à un public jeune, cette vidéo explore les sujets liés à la transformation par l'humain des plantes pour les cultiver. Meilleur rendement, acquisition de résistances aux maladies, meilleures qualités organoleptiques....

Tournage de la vidéo de présentation des travaux de l'unité de recherche GAFL d'Avignon
Tournage de la vidéo dans les laboratoires et en serres de l'unité de recherche GAFL

*En 1957, la station d’amélioration des plantes maraichères est créée au domaine Saint Maurice. Les premières recherches commencent sur la tomate et le fraisier puis s’étendent rapidement au melon, au piment et à l’aubergine ainsi qu’à l’artichaut, à la carotte et au radis. Les scientifiques constituent les toutes premières collections de travail à partir de variétés conservées dans différentes collections internationales, et cultivées en France et à l’étranger.

STÅL Invasions, le jeu familial développé par les scientifiques d'INRAE pour sensibiliser à l’agroécologie

INRAE a développé un jeu sérieux "STÅL Invasions" sur l'agroécologie. Le jeu, basé sur le développement de stratégies innovantes de protection des cultures est un jeu de société semi-collaboratif pouvant se jouer de 7 à 77 ans, en famille comme en classe.

Logo jeu de société STAL Invasions

Le jeu « STÅL Invasions », du nom d’un célèbre entomologiste suédois du XIXè siècle, Carl Stål*, est un « learning game » développé par INRAE qui place les joueurs en situation d'appliquer les principes de l'agroécologique (protection des cultures ; solutions de biocontrôle et de lutte biologique contre les ravageurs ; intrants naturels et de synthèse).


Dans un contexte de ressources limitées, et sur une nouvelle planète où tout peut être réinventé. Les joueurs doivent développer des stratégies vertueuses pour protéger leurs cultures et survivre. Ils prennent conscience du rôle difficile d’un producteur qui doit arbitrer entre différentes solutions et calculer constamment la balance bénéfices-risques.


Le jeu se joue en huit tours sans aucune connaissance biologique et prend la forme d’un jeu de plateau avec quatre sets de cartes (cartes cultures, attaquants, effets et alliés). Les joueurs doivent placer les cultures sur le plateau et les protéger d’attaquants de manière préventive ou curative, en ayant recours à des alliés.


Les compétences mobilisées par le mode collaboratif du jeu

Le jeu est collaboratif. L’ensemble des joueurs doit atteindre un certain score pour que tout le monde gagne et, sur les 3 derniers tours, les joueurs qui ont déjà atteint ce score, ont pour mission d’aider les autres joueurs en difficulté.

L’objectif du jeu est d’apprendre et de comprendre la lutte biologique et l’agroécologie en jouant, mais aussi d’entrer dans une démarche de réflexion globale et d’arbitrage pour réussir. Les règles du jeu sont adaptées aux joueurs de 7 à 77 ans.



Les compétences mobilisées lors du jeu sont des compétences d’analyse, de dialogue, de stratégie, de calcul, de coopération, de combinaison, de construction et de prises de risque. Ce sont des aptitudes de savoir-faire et de savoir-être.


Parce que le jeu est le meilleur moyen d'expérimenter, de se tromper et de se souvenir...

En séance scolaire, la session de jeu (de 20 à 30 minutes) est suivie d’une projection de vidéos d’interviews des chercheur.e.s réalisées à Sophia Antipolis sur les derniers travaux menés en lutte biologique. Puis les élèves reçoivent une invitation au « Village des Agrosciences » qui se déroule chaque année en octobre à Sophia Antipolis pour venir rencontrer lesdits chercheurs.

Où trouver le jeu ?

Le jeu est disponible à l'achat pour un prix unitaire de 30 euros TTC, auquel s'ajoutent les frais postaux d'envoi.

Pour recevoir plus d'information sur le jeu ou connaitre les modalités d'achat, veuillez contacter Armelle Favery, par email  armelle.favery@inrae.fr ou par téléphone au 06 01 19 46 57.