Nos partenaires

Parce que la recherche ne peut se faire qu'en partenariat, INRAE Corse tisse des liens étroits avec l’ensemble des acteurs de la société civile sur les thématiques du Centre. Ainsi, de la co-construction des questions de recherche à la délivrance d’outils de gestion, les chercheurs d’INRAE sont en interaction avec les partenaires de la recherche et du développement.

Enseignement supérieur, les collectivités territoriales

Projets avec l’Université de Corse

L’Université de Corse Pasquale Paoli est la seule université présente sur le territoire et la seule force de recherche organisée dans la région. Une convention lie l’Université et l’INRAE. Les deux institutions représentant 95% des forces de recherches présentes en Corse.

2008 création de la Fédération de Recherche Environnement et Société (FRES), reconnue par le CNRS présent dans les deux UMR de l’Université. La FRES réunit toutes les unités de recherche de l’UCPP et du Centre INRAE de Corse. Son rôle est de :

  • stimuler les relations entre les unités de recherche du site,
  • cultiver une interdisciplinarité décloisonnant les approches et activant les interfaces explorées entre unités et entre institutions.

Projets anciens inscrits dans la FRES et mobilisant l’INRAE principalement autour de la qualité des agrumes, de la biochimie des huiles essentielles ou d’analyse du potentiel bactériostatique de ces molécules (stratégie de remplacement des antibiotiques).

Projet en phase de déploiement autour d’une articulation Santé humaine – santé animale. Des premières recherches ont concerné le virus de la grippe par l’analyse des virus circulant entre les populations humaines et porcines en Région Corse. Actuellement le modèle prioritaire est le virus de l’Hépatite E sur lequel l’INRAE (en collaboration avec le CIRAD et l’ANSES) a déjà investi (relations porcs – sangliers, analyse des pratiques à risque et épidémiologie moléculaire). Une thématique portant sur tiques et maladies à tiques est en cours de définition. Le volet humain de ces travaux est assuré par le laboratoire de virologie UCPP – INSERM Bioscope, en lien avec l’Université Aix-Marseille. Une Thèse de doctorat (sur contrat doctoral financé par la Collectivité de Corse) est en cours. Elle porte sur les interactions entre faune sauvage et faune domestique et s’inscrit dans une relation forte avec le CIRAD (Unité Astres de Montpellier).

De plus, un Projet VHE est en cours de réalisation avec un financement par la Collectivité de Corse.

Projet nouveau orienté sur les espaces de Montagne et la gestion des biens communs est en cours de conception, il vise à explorer la valorisation de ces espaces par des productions qui revendiquent un pastoralisme durable, (disciplines concernées : sociologie, anthropologie et géographie humaine).

Participation à l’Observatoire de l’atmosphère Corsica, qui étudie le phénomène de réchauffement climatique. Porté par le CNRS, en partenariat avec l’Université Paul Sabatier, l’Université de Corse, le CEA et Qualitair, le centre y assure les suivis agronomiques sur l’implantation de San Giuliano.

Le Centre de Corse fait partie du conseil de l’Ecole Doctorale de l’Université de Corse, le PC étant membre de droit au titre d’un des centres d’accueil reconnu par l’ED

Projets avec la Collectivité de Corse

Soutien avéré de la Collectivité de Corse dans le cadre de la programmation FEDER

  • Projet de recherche : Innov’agrumes, porté par un chercheur du Centre relevant du CIRAD.
  • Projets pilotés par des chercheurs d'INRAE, portant sur l’avenir du pastoralisme, les nouveaux dispositifs de gestion de la santé des animaux, ou encore les ferments locaux pour l’élaboration de fromages typiques.

Projet de recherche conduit par l’Office de l’Environnement de la Corse, financé par la Collectivité de Corse pour 3 ans, sur l’éco-épidémiologie de Xylella Fastidiosa en Corse. L’INRAE, par J.Y. Rasplus du CBGP Montpellier pilote le volet étude des vecteurs et de la vection de la bactérie dans le milieu. Ce projet réunit le Conservatoire Botanique Régionale de Corse, suivi des flores spécifiées en relation avec M.A. Jacques de l’IRHS Angers et l’Université de Corse (écologie chimique des relations insectes-plantes).

Maintien en conditions opérationnelles des installations expérimentales : serres, laboratoires, locaux techniques …

Soutien avéré de la Collectivité par l’octroi de bourses doctorales, à raison d’un contrat par an.

Les partenaires socio-économiques

Innov’agrumes (financé par le FEDER) intitulé « Innov’Agrumes, un projet d’innovation participatif pour une agrumiculture Corse durable » est le plus important de tous, par sa taille financière mais également par le nombre de partenaires qu’il réunit : les unités d'INRAE (UR Agap, UE Citrus, LRDE, SDAR), le CIRAD (Agap), l’Université de Corse (UCPP, projet Ressources Naturelles), l’Areflec, la Chambre d’Agriculture de HauteCorse, Inter Bio Corse, Agri Sentinella (société de conseils en Agriculture raisonnée), lAPRODEC (Organisme de Défense et de Gestion de lIGP « Clémentine de Corse »), plusieurs Organisations de Producteurs (OPAC, Terre d’Agrumes et OPAMA) le syndicat des pépiniéristes d’agrumes de Corse et  l’ODARC.

NovPath (financé par la Collectivité de Corse), intitulé « Nouvelles approches pour la gestion des pathosystèmes », s’appuie sur un partenariat fort avec la Fédération Régionale des Groupements de Défense Sanitaire du Bétail (FRGDSB). Il réunit, outre le CIRAD (UMR Astres), l’ANSES (UMR Bipar), et l’ONCFS, plusieurs partenaires régionaux : le Groupement Technique Vétérinaire (GTV), le Syndicat Mixte des Abattoirs de Corse (SMAC), les deux Laboratoires d’Analyse Départementaux, les deux Fédérations Départementales des Chasseurs.

REDYN (financé par la Collectivité de Corse), intitulé « Repères et dispositifs territoriaux en faveur d’innovations pour des dynamiques pastorales durables », consolide nos relations avec la Chambre Régionale d’Agriculture autour des enjeux du pastoralisme en Corse et en Méditerranée.

FERLOCTYP (financé par la Collectivité de Corse) pour « Ferments locaux pour Fromages Typiques » se réalise en lien avec l’association Casgiu Casanu qui réunit les producteurs de fromages fermiers de Corse, ainsi qu’avec l’Interprofession Laitière Ovine et Caprine de Corse (ILOCC) et l’ODARC.

Partenaires régionaux intégrés dans plusieurs projets réalisés dans le cadre de méta-programmes d'INRAE :

  • Projet PACMAN pour « PAthosystem Coordination, MAnagement of animal and Human Networks » du MP GISA où, outre le CIRAD, l’ANSES, l’ONCFS, ont été agrégé la FRGDS et les fédérations de chasseurs, ce qui a facilité le montage du projet NovPath.
  • Projet Herbagrum pour « De l’herbe et des agrumes : Associer couvert herbacé et agrumes pour améliorer les services écosystémiques des vergers de clémentiniers en Corse » du MP EcoServ. Porté conjointement par l’UE Citrus et l’UR P3F de Lusignan, outre plusieurs unités BAP et AGROSYSTEM ainsi que l’Inter Bio Corse et l’AREFLEC, il a ouvert une collaboration forte avec l’Office de l’Environnement de la Corse par le biais de son Conservatoire Botanique National. Il s’agit d’un partenariat nouveau et stratégique, en particulier pour Xylella fastidiosa.

Des plates-formes de Recherche-Développement

Implication forte dans des plates-formes de Recherche & Développement regroupant chercheurs et professionnels agricoles.

- Corsic’Agropole pour les filières végétales (INRAE, Areflec, CRVI, Inter Bio Corse).

Facilitateur d’innovation pour les filières agricoles végétales, affichant une volonté d’amélioration de la qualité des produits agricoles, de démarches durables, et de valorisation des terroirs et savoir-faire spécifiques. Initié en 2009 par l’Association Régionale d’Expérimentation en Fruits et Légumes de Corse (AREFLEC), l’Inter Bio Corse, le Centre de Recherche en Viticulture (CRVI) et INRAE, autant d’acteurs jouant eux-mêmes un rôle important pour la recherche et l’innovation dans le domaine agricole corse. Son objectif est d’encourager l’innovation scientifique et technique dans le secteur agricole végétal, de faciliter le transfert des innovations issues de la recherche et de l’expérimentation vers les professionnels et les structures de formation, et de valoriser l’activité de ses membres auprès du monde professionnel et du grand public. INRAE est membre fondateur de Corsic’Agropole, il fait partie du Conseil d’Administration, ainsi que du bureau de l’association.

- Pôle de compétence d’élevage (PCE) d’Altiani pour les filières animales (INRAE, Université de Corse, les filières ovine, caprine, porcine, bovine et apicole, ODARC)

Son objectif est d’associer la recherche, les filières de productions animales et des acteurs publics dans un réseau d’échanges. Il a pour ambitions : i) de doter les filières d’élevages d’infrastructures de sélection et de multiplication des races locales, socle de la certification des produits en AOP, ii) de créer un lieu d’échanges entre institutions, filières et agriculteurs en développant un continuum Recherche-Expérimentation-Développement (valorisation races locales, qualification des productions par la connaissance approfondie de leurs caractéristiques qualitatives, utilisation du sol pour l’élevage, …). Iii) de devenir la vitrine d’une agriculture dynamique, moderne, basée sur la qualité et l’identité des productions. INRAE fait partie du conseil d’orientation de ce pôle.

Relations avec chacun des partenaires identifiés dans le cadre du projet de Site.

Projets en relation avec des partenaires scientifiques extérieurs :

  • Partenariat étroit avec des pays de l’Europe Méditerranéenne : Avec l’Espagne (Valencia) pour tout ce qui concerne les agrumes. Avec l’Italie (Florence, Parme) pour une approche territoriale de la qualité. Avec la Sardaigne (Sassari) et la Grèce (Thessaloniki) pour l’évolution des élevages de brebis laitières.
  • Partenariat qui se développe vers les pays du Maghreb, avec une mention spéciale pour le Maroc tant pour les travaux sur la Clémentine que sur les dynamiques territoriales autour de la valorisation des aliments dans les arrière-pays.

Ce rayonnement Méditerranéen est d’une importance majeure pour notre stratégie de site. La Corse étant une île de la Méditerranée occidentale, il est essentiel de bien nous connecter à notre éco-système scientifique naturel.