Changement climatique et risques 2 min

Une résidence artistique pour interpeller sur le changement climatique

Durant l’année universitaire 2022-2023, le centre INRAE Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes co-organise, avec différents partenaires, une résidence artistique dont l’objectif est d’interpeller sur le changement climatique. Explications.

Publié le 20 septembre 2022

illustration Une résidence artistique pour interpeller sur le changement climatique
© Cobie

Les rapports du GIEC proposent une vision consolidée de multiples travaux de recherche sur le changement climatique et permettent d’avoir une vision de ces évolutions jusqu’à la fin du XXIème siècle. Pourtant, comme l’ont montré des travaux récents, différentes perceptions limitent l’adoption d’une politique climatique à la hauteur de l’enjeu. Dans ce contexte, comment créer des espaces de discussion entre science et société sur le changement climatique ? Comment interpeller le grand public et l’inciter à réfléchir à cette thématique dans le contexte du quotidien ?

À l’initiative d’Hugues François, chercheur au sein du Laboratoire ÉcoSystèmes et Sociétés en Montagnes, en partenariat avec l’Université Grenoble-Alpes (Direction de la Culture et de la Culture Scientifique), les labex OSUG et ITTEM ainsi que le Couvent des Carmes à Beauvoir-en-Royans (Communauté de Communes Saint-Marcellin Vercors Isère), le centre INRAE Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes accueillera en résidence trois artistes tout au long de l’année universitaire 2022/2023.

Au cours de cinq semaines de résidence réparties au cours l’année universitaire, Cobie, Hervé Blutsch et Bastien Chrétien rencontreront différents acteurs dont les scientifiques de différents laboratoires de recherche grenoblois, notamment au travers des deux labex impliqués. Le changement climatique est effectivement à la croisée d’une diversité de disciplines mais le dialogue interdisciplinaire n’est pas toujours évident. L’enjeu sera ainsi de nourrir la démarche artistique en articulant les rencontres avec les scientifiques avec des acteurs confrontés aux questions soulevés par le changement climatique dans un territoire rural de moyenne montagne.

Les questions de changement climatique en montagne sont également au cœur des thématiques de recherche de certains enseignants du Master CCST de l’Université Grenoble Alpes. La question de la communication scientifique constitue l’objet même de la formation. C’est donc tout naturellement qu’un rapprochement s’est opéré entre la démarche de résidence artistique et le projet pédagogique du master. Si la résidence offre un support concret de formation, le regard des étudiants contribue à la réflexivité sur la démarche de médiation des connaissances scientifiques par l’art.

Une résidence, deux lieux, trois artistes.

Alors que le chanteur demandait « C’est quand qu’on va où ? », nous sommes déjà « En route vers l’avenir de le futur de demain » !

Le travail de Cobie, artiste grenoblo-ardéchoix, est fondé sur l’utilisation, à des fins artistiques, de la technique de la sérigraphie et la reproductibilité de ses œuvres pour en faciliter la diffusion in situ.  Cobie conçoit sa démarche comme un moyen d’interpeller sans imposer. Le propos en tant que tel attire par la surprise qu’il crée et invite à la réflexion sans être impératif ou injonctif.

Bastien Chrétien, comédien et metteur en scène et Hervé Blutsch, dramaturge et réalisateur de chroniques radios développeront un univers sonore en lien avec l’univers de Cobie.

 

Le centre

Le département

En savoir plus

INRAE s’associe à ses partenaires pour un village des Sciences et Techniques

A l’occasion de la Fête de la Science 2019 et de ses 70 ans, INRAE Antilles-Guyane, présentera au grand public, les travaux de recherche du centre au sein d’un Village des Sciences et Techniques, avec la présence de certains de ses partenaires, le samedi 9 novembre 2019 de 9h00 à 16h00, sur le Domaine de Duclos (Petit-Bourg).

19 décembre 2019

Biodiversité

Le Laboratoire d'Excellence (LabEx) ARBRE

L’objectif général du LabEx ARBRE est de comprendre les mécanismes qui régissent l’évolution des écosystèmes forestiers, pour prévoir leurs réponses à moyen et long terme aux changements globaux et mettre au point des méthodes de gestion adaptées permettant d’assurer leur durabilité ou leur mutation.

08 mars 2019