Agroécologie 2 min

« CULTIVER 3 CULTURES EN 2 ANS » - Retour sur la journée technique consacrée aux doubles cultures.

Lundi 28 septembre 2020, le centre INRAE Occitanie-Toulouse, la Chambre Régionale d’Agriculture Occitanie et l’institut Terres Inovia ont organisé une journée technique sur la thématique des doubles cultures. L’objectif était de réunir les partenaires des projets 3C2A et IPHARD avec des professionnels agricoles (semenciers et agriculteurs), des pouvoirs publics (Chambres d’Agriculture) et l’enseignement (INP-ENSAT) afin de présenter les enjeux des cultures en relai et en dérobée, les outils mobilisés et échanger sur les premiers résultats.

Publié le 13 octobre 2020

illustration  « CULTIVER 3 CULTURES EN 2 ANS » - Retour sur la journée technique consacrée aux doubles cultures.
© INRAE

Face aux problématiques climatiques et à la forte concurrence sur les marchés agricoles, la recherche s’engage à développer et valoriser de nouvelles techniques culturales adaptées à un climat de plus en plus sec et offrant des niveaux de production satisfaisant pour les agriculteurs.

 

C’est dans cette dynamique de recherche que l’Unité Expérimentale des Grandes Cultures d’Auzeville du Centre INRAE Occitanie-Toulouse, la Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie et Terres Inovia ont organisé une journée technique ouverte aux professionnels agricoles, aux acteurs de la recherche, de l’enseignement et aux politiques publiques en lien avec le secteur agricole, sur la thématique des cultures en relai et en dérobée.

La culture en relai consiste à implanter une culture de vente, à sa date de semis normale, pendant le cycle de développement de la culture précédente. Il s’agit d’une forme particulière de culture associée qui vise également à implanter 2 cultures dans l’année.

La culture en dérobée se caractérise par l’implantation d’une culture intermédiaire entre deux cultures principales au cours d’une même année afin d’optimiser l’utilisation des terrains agricoles disponibles.

L’événement s’est déroulé en deux temps. La matinée au Centre INRAE Occitanie-Toulouse, après un discours d’introduction du Président de Centre Pierre-Benoit Joly, une présentation par les porteurs des projets a été effectuée. Ensuite, une visite des essais en champ et des outils utilisés pour mettre en place ces systèmes de culture a permis à la soixantaine de participants de poser des questions sur les techniques culturales employées et d’échanger autour des expérimentations.

 


 

 

L’après-midi, la visite technique s’est poursuivie avec la présentation d’un essai de soja en dérobé sur le site de Terres Inovia à la Ferme d’En Crambade.

 


Cette journée a permis de mettre en avant l’intérêt économique des doubles cultures pour les professionnels agricoles et de donner des pistes de réflexion pour les mettre en place.

 


 

Bastien DAILLOUX Chargé de communication projet IPHARDUnité Expérimentale Grandes Cultures d’Auzeville

Contacts

Mélanie LOBIETTI Chargée de mission Agronomie-Systèmes de cultureChambre Régionale d'Agriculture Occitanie

Mathieu Abella Ingénieur de développement et de réseauxTerres Inovia

Le centre

Le département

En savoir plus

Agroécologie

IPHARD – Proposer des variétés de soja et de tournesol adaptées aux cultures en relai et en dérobé

L’Unité Expérimentale des Grandes Cultures, du Centre INRAE Occitanie-Toulouse, a lancé en 2020 le projet Idéotypage et PHénotypage pour l’Adaptation des variétés de soja et de tournesol à la culture en Relai ou en Dérobé (IPHARD). Ce projet a pour objectif, à l’horizon 2024, de s’adapter aux enjeux climatiques en Occitanie et aux marchés agricoles, en identifiant des variétés de soja et de tournesol adaptées aux doubles cultures qui présentent des niveaux de rendements intéressants pour les agriculteurs.

30 juillet 2020

Agroécologie

MOOC Bien-être des animaux d'élevage

Ce MOOC a été conçu par une équipe pédagogique regroupant des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des vétérinaires spécialistes du bien-être des animaux d’élevage. Il est structuré en trois modules : "comprendre" qui pose les bases théoriques, "évaluer" qui propose des éléments utilisables sur le terrain, et "améliorer" qui présente quelques solutions.

01 décembre 2019